Avertir le modérateur

bnf

  • Le registre ReLire est-il illégal ?

    ReLIRE, BnF, François Bon BenoÎt Peeters, Jacques Roubaud, Bernard Noël, Actualitté.com« L’avenir de ReLIRE est fortement compromis », écrit Actualitté.com qui termine ainsi son article sur le recours déposé devant la Cour de Justice Européenne contre la loi française portant sur la numérisation des « livres indisponibles ».

    Pour mémoire, ReLIRE permet, à partir d’une liste établie par la BnF, de numériser des livres qui ne sont plus imprimés et diffusés par les éditeurs. Plus précisément : « ces ouvrages sont qualifiés d’« indisponibles » selon le terme juridique désignant des ouvrages encore sous droit d’auteur, ayant été publiés en France entre le 1er janvier 1901 et le 31 décembre 2000, et ne faisant plus l’objet d’une diffusion commerciale et d’une publication sous une forme imprimée ou numérique. »

    Déjà en 2013, lors de la mise en place de ReLIRE les auteurs avaient vivement réagi. François Bon écrivait sur son blog « L'État s'approprie nos livres sans nous demander notre avis, on nous dépossède de la seule richesse qui fait notre vie – la loi sur les indisponibles est une goujaterie. ». De son côté Médiapart publiait un entretien avec Benoît Peeters qui déclarait « la mise en ligne est un « couac des sociétés d’auteurs » qui ont agi « comme des syndicats qui ne consulteraient pas leur base ». Il faut préciser que « Selon la réglementation française, les sociétés de perception et de répartition des droits peuvent autoriser la reproduction et la représentation sous forme numérique des « livres indisponibles ».

    Sur Tweeter François Bon s'indignait « 9 Jacques Roubaud, 10 Bernard Noël, la #BnF pille sans prévenir des écrivains joignables par mail, goujaterie d’État, vol de sac à main ».

    Beaucoup dénonçaient une procédure complexe qui demande aux auteurs concernés, ou aux ayants-droits, mais pas toujours prévenus, de s’opposer à la numérisation à l’aide d’un formulaire. Le site ReLire/BnF détaille les démarches à suivre pour s’opposer à la republication d’un livre ou pour toucher les droits de sa nouvelle exploitation commerciale (gérés par la Sofia).

    Selon les conclusions de l’avocat général de la Cour de Justice, la réglementation de 2012 sur la numérisation des livres indisponibles ne serait donc pas compatible avec la directive Européenne de 2001 sur le droit d’auteur. Dans son article Actualitté explique : « la loi française pratique l’opt-out, autrement dit, les œuvres sont recensées, listées et numérisées, sans que le consentement ne soit obtenu. »

    Le Syndicat national de l’Edition annonce que 220 000 titres sont désormais référencés dans le registre ReLIRE.

    ReLIRE, BnF, François Bon BenoÎt Peeters, Jacques Roubaud, Bernard Noël, Actualitté.com

  • L’univers vivant du livre

    « Le livre a de beaux jours devant lui » a déclaré au quotidien Le Monde, Bruno Racine qui fût pendant neuf ans président de la BnF (Bibliothèque nationale de France). Un livre dont plusieurs événements récents démontrent qu’effectivement, il a un passé, un présent, et un avenir. Mais qui en douterait encore ?

    Dans Le Figaro on apprend que « La plus vieille bibliothèque du monde va bientôt rouvrir » : « Édifié il y a plus de 1000 ans, le célèbre temple des livres al-Quaraouiyine situé au Maroc ouvrira à nouveau ses portes en mai prochain, après quatre années de travaux de restauration. Les manuscrits qu'elle abrite ont plus de 1200 ans. Fondée en 859, le temple des livres marocain al-Quaraouiyine est sans conteste la plus vieille bibliothèque du monde entier. Ce beau monument de style arabo-andalou est la réalisation d'un serment : celui de Fatima el-Fihriya, la fille d'un riche commerçant tunisien qui avait émigré à Fez. La pieuse femme s'était engagée à consacrer tout son héritage à la construction d'une mosquée et d'une bibliothèque pour sa communauté. À la mort de ses parents, elle tint parole, lança le chantier et pour s'assurer les bénédictions divines, jeûna chaque jour jusqu'à la fin des travaux. » Réhabilitée par la fondation TED sous la conduite de l’architecte Aziza Chaouni, elle devrait rouvrir ses portes en mai 2016 (photo).

    Bruno Racine, BnF, Fatima el-Fihriya, al-Quaraouiyine, fondation TED, Aziza Chaouni, Actes Sud, Françoise Nyssen,Mathias Enard, Kamel Daoud, Svetlana Alexievitch, Hubert Nyssen, Bibliothèques sans frontières, Ideas Box, Patrick Weil, Google.org,

    L’éditeur Actes Sud, dirigé aujourd’hui par Françoise Nyssen, s’est vu décerner le Prix du meilleur éditeur dans le cadre des « London Book Fair International Excellence Awards » de la Foire de Londres. Le journal Les Echos rappelle qu’en 2015, Actes Sud « a réussi un triplé historique avec le prix Goncourt (Mathias Enard), le Goncourt du premier roman (Kamel Daoud) et le prix Nobel (Svetlana Alexievitch) ». L’article précise : « Le choix final s’est porté sur la maison d’édition d’Arles, créée en 1978 par Hubert Nyssen, le père de Françoise, en raison de «l’ampleur et la profondeur de son catalogue, sa ligne graphique sans égal, la qualité de sa production et de son fonds ».

    « Offrir des espaces sécurisants accueillants et reposants pour les enfants, adolescents et les personnes les plus vulnérables, et lutter ainsi contre leur état de stress et leur sentiment d'insécurité », est un des objectifs des Ideas Box développées par Bibliothèques sans frontières déployées sur la route des Réfugiés en Europe. Un programme soutenu par Google.org et qui a débuté ses activités début mars, en Grèce, sur l’île de Lesbos et à Athènes. Selon Patrick Weil, Président de Bibliothèques Sans Frontières, « Pour les centaines de milliers de femmes, d'enfants et d'hommes réfugiés qui ont fui vers l'Europe au péril de leur vie, l'urgence c'est aussi d'avoir accès à une information de qualité dans leur langue, à des moyens de communiquer et à un espace de repos et de sociabilité. L'Ideas Box permet d'apporter cette réponse adaptée et innovante et de donner à des populations parmi les plus démunies les premiers outils pour se reconstruire. »

  • Les métiers et l’actualité du livre à la BnF

    La Bibliothèque nationale de France propose un site de ressources et d'information entièrement dédié aux métiers du livre.

    On y trouve des informations sur la formation et recherche, les politiques du livre, la bibliophilie et livre d'artiste , les auteurs, les écrivains  les traducteurs les illustrateurs, les graphistes, les métiers de l'objet-livre, les papetiers et imprimeurs, les typographes et calligraphes, les relieurs et restaurateurs, les éditeurs, les libraires et les bibliothécaires et documentalistes.

    Sur sa page d’accueil, on parle de l’actualité du livre et notamment des « Rendez-vous des métiers du livre », organisés dans le cadre de la BnF-Bibliothèque de l'Arsenal. Le texte de présentation indique : « Espace de rencontres et de ressources consacré aux métiers du livre, la Bibliothèque de l’Arsenal ouvre le livre pour éclairer l’ensemble des processus de création, de réalisation et de diffusion de cet objet si particulier. S’appuyant sur ses collections patrimoniales, elle offre un lieu de découverte, de débats, d’échanges entre les professionnels du livre et le public le plus large. Elle propose des manifestations dédiées au livre et à ses acteurs, des présentations temporaires de livres, du plus ancien à la création contemporaine, un centre de ressources sur les métiers du livre en accès libre, des collections patrimoniales (reliures, bibliophilie, typographie, livres d'artiste...). »

    Autre information, l’annonce de l’exposition « Anselm Kiefer, l’alchimie du livre » présentée jusqu’au 7 février 2016 à la Bibliothèque François Mitterrand, galerie 2 : « Exposé dans le monde entier, Anselm Kiefer est connu essentiellement pour ses tableaux et ses sculptures alors que ses livres qui fondent l’œuvre et représentent soixante pour cent de son travail, n’ont, paradoxalement, jamais fait l’objet d’une rétrospective en France. Existant en un seul exemplaire, ces livres sont des œuvres uniques dont les formats et la présentation évoluent au cours des décennies. Pouvant atteindre de grandes dimensions, ils intègrent dans leurs pages divers matériaux, tels que l’argile, le sable, la cendre, les cheveux, les plantes, la paille, des photos…

    Le site propose également des liens vers les autres sites de la BnF : le département Littérature et art, le Centre national de la littérature pour la jeunesse, la Réserve des livres rares, et le département des Manuscrits .

    Photo : le magazine Chroniques édité par la BnF (Cliquez dessus pour le feuilleter).

    Chroniques.png

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu