Avertir le modérateur

bnf

  • Marilyn Monroe, Jérôme Lindon, Marcel Gotlib et les livres

    La bibliothèque de Marilyn Monroe

    Marilyn Monroe, Jérôme Lindon, Annette Lindon, Le Parisien, Actualitté.com, Fluide Glacial, PifMarcel Gotlib, BNF, Vu un article sur le site de France Inter qui explique : « Grâce au site "L’Important", qui compile des informations… importantes ou intéressantes, Nicolas Demorand est tombé sur la liste des livres que comptait la bibliothèque de Marilyn Monroe, une bibliothèque impressionnante de 430 volumes où Steinbeck, Fitzgerald, Hemingway, Styron côtoient Pirandello, Aristote, Platon…». On y apprend que Oline Eaton, professeure de littérature et d’études féministes, note le nombre impressionnant de résultats sur Google avec les mots « Marylin Monroe Reading » (« Marylin Monroe en train de lire ») et conclue que Marilyn « est victime d’un préjugé qui la voit en pin-up idiote ».

    Les combats de Jérôme Lindon à la BNF

    Exposition « Les combats de Minuit, dans la bibliothèque de Jérôme et Annette Lindon » à la BnF (Bibliothèque nationale de France) à Paris expose à partir du 9 octobre 2018, une centaine de livres issus de la bibliothèque de Jérôme Lindon, directeur des Éditions de Minuit de 1948 à sa mort, en 2001, et de son épouse, Annette : « Ces livres racontent l’aventure humaine vécue aux Éditions de Minuit, au gré de leurs engagements esthétiques et politiques. Le combat de Jérôme et Annette Lindon pour faire vivre cette maison d’édition fut d’un même mouvement un combat au service de la littérature, de la justice et de la liberté. Cette exposition rend hommage à l’ambition et à l’exigence d’un travail d’éditeur qui a marqué la vie intellectuelle de la seconde moitié du XXe siècle d’une empreinte profonde. »

    Gotlib donne son nom à la bibliothèque du Vesinet

    Marilyn Monroe, Jérôme Lindon, Annette Lindon, Le Parisien, Actualitté.com, Fluide Glacial, PifMarcel Gotlib, BNF, Au Vésinet, petite ville de la banlieue parisienne, la bibliothèque municipale porte désormais le nom de Marcel Gotlib. Un hommage au dessinateur de bandes dessinées, créateur des Dingodossiers avec René Goscinny, de la série des Rubriques-à-brac dans Pilote, du personnage de Gai-Luron dans Pif, et fondateur du magazine Fluide glacial. Lu sur Actualitté.com : « Le Parisien s’est rendu à l’inauguration du lieu, où une exposition consacrée à l’auteur était proposée. En complétant les propres fonds documentaires dont elle disposait, la bibliothèque a en effet mis en place tout un parcours qui s’appuie sur des planches originales. Le changement de nom fut officialisé à cette occasion. »

  • L’exposition La bibliothèque la nuit à la BnF et deux livres de Modiano en octobre

    Plus que quelques jours (jusqu’au 13 août) pour visiter à la BnF l’exposition "La bibliothèque la nuit" présentée dans le cadre des festivités célébrant le 10e anniversaire de la Grande Bibliothèque :

    « La BnF accueille La bibliothèque, la nuit, une exposition, en réalité virtuelle, réalisée en 2015 par le metteur en scène Robert Lepage et sa compagnie Ex Machina, inspirée de l’ouvrage éponyme d’Alberto Manguel. Expérience onirique inédite, elle invite le visiteur, au moyen d'un casque en 3D, à un voyage dans le temps et dans l’espace, au cœur de dix des plus fabuleuses bibliothèques du monde.
    Ce voyage l'amènera à découvrir la Bibliothèque nationale et universitaire de Sarajevo, rejaillie de ses cendres, la Megabiblioteca moderniste José Vasconcelos de Mexico ou la légendaire cité d’Alexandrie jusqu’au fond des mers, à bord du Nautilus du capitaine Nemo. »

    Une des bandes-annonces de l’exposition :

    BnF la nuit.png

    Livres Hebdo annonce qu’un nouveau roman et une pièce de théâtre de Patrick Modiano seront publiés le 26 octobre 2017. Une information déjà publiée en juin par le blog Le réseau Modiano :

    « Assez silencieux depuis le Prix Nobel de littérature qui lui a été attribué en octobre 2014, Patrick Modiano s'apprête à publier non pas un, mais deux nouveaux livres. C'est en tous les cas ce qui a été annoncé aux libraires, et dont on trouve désormais la trace sur les sites des principaux distributeurs de livres, comme Amazon

    Ces ouvrages jumeaux, publiés comme les précédents par Gallimard, sont promis à ce stade pour le 26 octobre. 

    Leurs titres : "Souvenirs dormants" et "Nos débuts dans la vie". 

    Ces intitulés liant mémoire et recherche des origines ou d'un passé lointain, paraissent éminemment modianesques. »

    Modiano 10.2017.jpg

  • Le registre ReLire est-il illégal ?

    ReLIRE, BnF, François Bon BenoÎt Peeters, Jacques Roubaud, Bernard Noël, Actualitté.com« L’avenir de ReLIRE est fortement compromis », écrit Actualitté.com qui termine ainsi son article sur le recours déposé devant la Cour de Justice Européenne contre la loi française portant sur la numérisation des « livres indisponibles ».

    Pour mémoire, ReLIRE permet, à partir d’une liste établie par la BnF, de numériser des livres qui ne sont plus imprimés et diffusés par les éditeurs. Plus précisément : « ces ouvrages sont qualifiés d’« indisponibles » selon le terme juridique désignant des ouvrages encore sous droit d’auteur, ayant été publiés en France entre le 1er janvier 1901 et le 31 décembre 2000, et ne faisant plus l’objet d’une diffusion commerciale et d’une publication sous une forme imprimée ou numérique. »

    Déjà en 2013, lors de la mise en place de ReLIRE les auteurs avaient vivement réagi. François Bon écrivait sur son blog « L'État s'approprie nos livres sans nous demander notre avis, on nous dépossède de la seule richesse qui fait notre vie – la loi sur les indisponibles est une goujaterie. ». De son côté Médiapart publiait un entretien avec Benoît Peeters qui déclarait « la mise en ligne est un « couac des sociétés d’auteurs » qui ont agi « comme des syndicats qui ne consulteraient pas leur base ». Il faut préciser que « Selon la réglementation française, les sociétés de perception et de répartition des droits peuvent autoriser la reproduction et la représentation sous forme numérique des « livres indisponibles ».

    Sur Tweeter François Bon s'indignait « 9 Jacques Roubaud, 10 Bernard Noël, la #BnF pille sans prévenir des écrivains joignables par mail, goujaterie d’État, vol de sac à main ».

    Beaucoup dénonçaient une procédure complexe qui demande aux auteurs concernés, ou aux ayants-droits, mais pas toujours prévenus, de s’opposer à la numérisation à l’aide d’un formulaire. Le site ReLire/BnF détaille les démarches à suivre pour s’opposer à la republication d’un livre ou pour toucher les droits de sa nouvelle exploitation commerciale (gérés par la Sofia).

    Selon les conclusions de l’avocat général de la Cour de Justice, la réglementation de 2012 sur la numérisation des livres indisponibles ne serait donc pas compatible avec la directive Européenne de 2001 sur le droit d’auteur. Dans son article Actualitté explique : « la loi française pratique l’opt-out, autrement dit, les œuvres sont recensées, listées et numérisées, sans que le consentement ne soit obtenu. »

    Le Syndicat national de l’Edition annonce que 220 000 titres sont désormais référencés dans le registre ReLIRE.

    ReLIRE, BnF, François Bon BenoÎt Peeters, Jacques Roubaud, Bernard Noël, Actualitté.com

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu