Avertir le modérateur

bernard pivot

  • Les écrivains enterrés à Paris

    La famille de l’écrivain Michel Déon mort en Irlande en 2016 souhaitait que celui-ci fût définitivement enterré à Paris. Une volonté que la municipalité a rejeté arguant que l’écrivain ne répondait à aucun des critères administratifs le permettant. A savoir : être décédé sur le territoire de la commune, être domicilié sur le territoire de la commune, avoir une sépulture de famille dans la commune, et être inscrit sur la liste électorale de la commune. »

    Un appel indigné paru dans Le Figaro et signé par Antoine Gallimard, Yasmina Reza, Bernard-Henri Lévy, Michel Houellebecq, Delphine de Vigan, Amélie Nothomb, Philippe Sollers, Pierre Nora, Michel Onfray, Bernard Pivot, Erik Orsenna, Jean-Christophe Rufin, Tatiana de Rosnay, a cependant poussé la municipalité à trouver une solution. Selon Le Parisien la maire « a demandé à ses services d’accorder une dérogation pour répondre favorablement à la famille de l’écrivain ainsi qu’à Hélène Carrère d’Encausse (NDLR : secrétaire perpétuel de l’Académie Française dont Michel Déon était membre) ».

    Cortazar.jpgA Paris, le cimetière du Père-Lachaise (confesseur de Louis XIV) accueille sur ses 43 hectares un grand nombre de tombes d’écrivains. Le site Un Monde littéraire en dresse la liste : Marcel Proust, Guillaume Apollinaire, Honoré de Balzac, Gérard de Nerval, Beaumarchais, Antoine Blondin, Daudet, Alfred de Musset, Raymond Radiguet, Oscar Wilde, etc.. Toujours dans la capitale, c’est au cimetière du Montparnasse que l’on trouve les sépultures de Charles Baudelaire, Guy de Maupassant, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Emmanuel Berl, Marguerite Duras, Roberts Desnos, Alphonse Boudard, Maurice Leblanc, Régine Desforges.

    Quelques auteurs étrangers y reposent pour l’éternité : Samuel Beckett, Emil Cioran, Julio Cortázar, le poète péruvien César Vallejo.

    On y découvre aussi des tombes d’éditeurs renommés comme celle de Louis Hachette, Pierre Larousse, Pierre-Jules Hetzel, l’éditeur de Jules Vernes, ou Pierre Seghers.

    A Paris il existe pas moins de six cimetières susceptibles d'offrir le repos éternel à des écrivains et célébrités. Depuis des années Bertrand Beyern qui se présente comme « nécrosophe », et « l’homme qui passe sa vie dans les cimetières » (il propose des visites guidées) en dresse sur son site la liste, une liste constamment mise à jour. Il est également l’auteur de « Guide des cimetières en France » (Cherche-midi éditeur -1994) « Carnet de dalles » (Cherche-midi éditeur - 2011).

    Michel Déon reposera finalement au cimetière du Montparnasse dans le quatorzième arrondissement de Paris.

    Photo : la tombe de Julio Cortázar (document Bertrand Beyern).

    Lien permanent Catégories : Auteur, Editeurs 0 commentaire
  • Un éditeur, des bibliothèques, et une célébration inopportune

    Jean-Claude Lattès

    Sur France Info Bernard Pivot a rendu hommage à l’éditeur et écrivain Jean-Claude Lattès décédé le 27janvier 2018 et dont il était devenu l’ami en 1991, après la vente de sa maison d’édition à Hachette : « Il a eu beaucoup de succès comme éditeur. Il a d'abord été journaliste et puis sa curiosité de journaliste s'est portée dans l'édition. Il a eu la main heureuse puisqu'il a publié Joseph Joffo et il a publié un autre grand bestseller qui s'appelle Louisiane. Il a publié aussi des romans de Jean d'Ormesson, au moins une demi-douzaine, dont un qui a eu un énorme succès : Mon dernier rêve sera pour vous. Il s'agit d'une biographie sentimentale de Chateaubriand. C'est un éditeur très éclectique. Jean-Claude Lattès publiait aussi bien des romans populaires que des ouvrages savants sur la musique ou l'antiquité gréco-latine. »

    Ingvar Kamprad

    Finnby, Gersby, Liatorp, Brusali, Brimnes, Hemnes, et surtout Billy, avec ses déclinaisons ; Gnedby, Oxberg, Morliden, sont les noms des œuvres de Ingvar Kamprad, fondateur d’Ikea, le plus grand fournisseur de bibliothèques au monde et dont on vient d’annoncer la mort à 91 ans. Des meubles incontournables, pour tous les passionnés de livres et de littérature. Sur le site BDGest un internaute amateur de bandes dessinées explique à propos de la bibliothèque Billy : « Faut savoir que tu peux mettre environ 35 BD par étage dans une Billy de 40cm, ça te fait donc : Soit 140 BD "grand format" + 2 étages de manga/DVD/romans ! (4 "grands étages" + 2 petits), Soit 210 BD "format classique" ! (6 étages "normaux") »

    BILLY Bibliothèques série IKEA__201708-serie-rangement-bibliotheque-billy.jpg

    Charles Maurras

    Après la polémique suscité par l’annonce de la réédition des livres antisémites de Louis-Ferdinand Céline, nouveau remous créés par la décision du Haut-Comité aux commémorations nationales d’inclure Charles Maurras, auteur antisémite d'extrême droite, dans le Livre des commémorations 2018. D’après Europe 1, le ministère de la Culture a finalement retiré cette célébration du programme après l’indignation manifestée par plusieurs associations antiracistes et des historiens, dont Nicolas Offenstadt, membre du comité scientifique des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale.

  • Le masculin l’emporte-t-il sur le féminin ?

    Dernier avatar du débat autour de la langue française, un manifeste de 314 enseignants publié par Slate qui proclame « Nous n'enseignerons plus que « le masculin l'emporte sur le féminin ». Une prise de position qui rejoint la campagne actuelle dans les médias pour « l’écriture inclusive ». Vous n’êtes pas au courant ? Pourtant depuis plusieurs mois les médias s’enflamment pour ce nouveau sujet de controverse.

    Un site lui est même dédié qui explique « L'écriture inclusive désigne l'ensemble des attentions graphiques et syntaxiques permettant d'assurer une égalité des représentations entre les femmes et les hommes», et le site (où il est possible de télécharger un manuel d’utilisation) de formuler des propositions :

    « Accorder en genre les noms de fonctions, grades, métiers et titres

    Exemples : "présidente", "directrice", "chroniqueuse", "professeure", "intervenante", etc.

    User du féminin et du masculin, par la double flexion, l'épicène ou le point milieu

    Exemples : "elles et ils font", "les membres", "les candidat·e·s à la Présidence de la République", etc.

    Ne plus mettre de majuscule de prestige à "Homme"

    Exemple : "droits humains" ou "droits de la personne humaine" plutôt que "droits de l'Homme"

    Pour l’instant en dehors d’une prise de position de l’Académie française qui y voit une "mise en péril mortel de la langue française", et de Bernard Pivot qui la juge « insupportable », peu d’écrivains ont émit un avis mais nul doute qu’ils apporteront leur point de vue sur une pratique qui risque de changer considérablement leur mode d’écriture.

    D’autant plus que l’usage de l’écriture inclusive se double d’un débat de société. L’académicienne Dominique Bona estime sur France Culture que : « Nous sommes quatre académiciennes, et toutes les quatre, nous pensons que la liberté et l’égalité des femmes ne passent pas par le massacre de la langue française. Ce n’est pas en la compliquant, en la rendant pour le moins illisible, qu’on obtiendra un progrès de la condition féminine. La condition féminine n’a rien à voir avec tout ça, et je crois que c’est une mauvaise idée. Je crois que la langue française est belle par la clarté, par la limpidité, donc c’est vraiment tout à fait dommage de penser à la compliquer. »

    Certains font remarquer que les règles concernant l’orthographe et la grammaire ont toujours été évolutives comme l’explique François Reynaert, journaliste à l’Obs dans la vidéo ci-dessous :

    Obs Inclusive.png

    Une chose est certaine, ces polémiques autour de la langue démontrent que celle-ci reste bien vivante et digne d'intérêt.

    Une émission sur France Inter.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu