Avertir le modérateur

audiolib

  • Le livre audio trouve sa voie

    « Le livre audio en plein développement » titrait Livres Hebdo début octobre au moment où se déroulait la Foire du livre de Francfort. Une niche commerciale présente dans l’édition depuis longtemps mais qui connaît avec l’explosion de l’usage des téléphones mobiles et des smartphones un engouement sans précédent. Ce qui fait écrire à l’auteur de l’article (payant) Hervé Hugueny que « tous les acteurs du livre audio irradiaient d’optimisme et de confiance en l’avenir, portés par une vague de croissance inconnue dans les autres marchés du livre. »

    Une tendance déjà confirmée en 2017 par une étude commandée par Audible (Amazon) déjà très présente sur ce marché qui dévoilait que 17% des français écoutaient des livres audio. A cette époque Valérie Lévy-Soussan, PDG d'Audiolib, déclarait dans un reportage de France 3 sur le sujet : « La France est un grand pays de lecteurs mais on a moins l’habitude d’écouter. On est très attaché au papier. Le fait d’écouter des livres est moins fréquent chez nous, qu’en Allemagne, aux Etats-Unis-Unis ou en Angleterre. Mais on y vient ».   

    « Le livre audio ne cannibalise pas le marché du livre papier, mais attire en général un nouveau public, plus masculin, urbain, et qui ne lisait pas ou peu auparavant constate Michele Cobb, directrice de l’Association des éditeurs audio (APA) aux Etats-Unis, citée par Livres Hebdo. En France Audiolib d’Hachette, "Ecoutez lire" de Gallimard, et les éditions Frémeaux & Associés sont très présents sur ce marché.

    Longtemps cantonné à un public de non-voyants ou d’enfants en bas-âge, le livre audio touche aujourd’hui un public d’actifs qui grâce aux nouvelles technologies écoutent les livres lus dans les transports ou même à domicile avec les nouvelles enceintes à commande vocale.

    D’autant plus que la qualité des enregistrements a beaucoup évolué avec le numérique. L’Express publie une liste d’acteurs qui prêtent leur voix à cet exercice « aux Etats-Unis, on embauche les stars de Hollywood, Nicole Kidman, Anne Hathaway, Colin Firth, en France, on s'arrache aussi le gratin de la profession: Marie-Christine Barrault, Pierre Arditi, André Dussollier, Jacques Frantz (la voix de De Niro), Daniel Mesguich, Guillaume Gallienne, Benoît Poelvoorde.» Certains auteurs n’hésitent pas non plus à enregistrer eux-mêmes leurs ouvrages comme ce fut le cas pour Pierre Lemaitre lecteur de son prix Goncourt, Au revoir là-haut. Et de sa suite Couleurs de l'incendie.

    Valérie Lévy-Soussan, Audiolib, Ecoutez lire, Gallimard,éditions Frémeaux & Associés, L'expresse, Pierre Lemaitre Hachette,

  • Couleurs de Pierre Lemaître

    Pierre Lemaître, Albert Dupontel, Albin Michel, "Au revoir là-haut", Christian de Metter, éditions de Sèvres, prix Goncourt, "Couleurs de l'incendie", Michel Crépu, Le Masque et la plume, France Inter, Audiolib, La vie d’un livre est souvent étonnante, et même s’il reçoit le prestigieux prix Goncourt rien ne garantit qu’il passera à la postérité. Ce ne semble pas être le cas de « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaître (Albin Michel) qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires, a été adapté en bande dessinée et au cinéma, un long métrage vu par deux millions de spectateurs.

    On reparlera du film, qualifié de « farce anarcho-historique sur fond de boucherie de la Grande Guerre » par L’Obs, le 2 mars au cours la 43e cérémonie des Césars. Réalisé par Albert Dupontel, il a déjà obtenu 13 nominations avec entre autres, celle du meilleur film, du meilleur acteur, des meilleurs décors, mais également la meilleure adaptation, à laquelle a participé Pierre Lemaître.

    Le magazine Première a écrit à propos de ce film : « Du pur Dupontel, un peu voyou, politiquement incorrect, grotesque, édifiant. L’acteur-réalisateur, impeccable dans le rôle d’Albert, s’empare de ce sujet en or - hélas authentique - qu’il passe à la moulinette de son mauvais esprit avec ce sens viscéral de la justice sociale qui l’anime. Zorro meets Tex Avery comme d’habitude, mais aussi, cette fois, Eugène Sue. »

    Pierre Lemaître, Albert Dupontel, Albin Michel, "Au revoir là-haut", Christian de Metter, éditions de Sèvres, prix Goncourt, "Couleurs de l'incendie", Michel Crépu, Le Masque et la plume, France Inter, Audiolib, Autre adaptation, en 2015, la bande dessinée de Christian de Metter pour les éditions de Sèvres, là encore réalisé avec la complicité de l’écrivain pour le scénario.

    Enfin, ce titre revient aussi dans l’actualité avec la parution de « Couleurs de l’incendie » présenté comme la suite du prix Goncourt 2013. Une nouveau roman qui fait l’unanimité, en tout cas celle des critiques littéraires de l’émission de France Inter Le Masque et la plume. Michel Crépu dit : « Je n’avais pas apprécié le précédent. Comme quoi, on peut avoir le Goncourt et bien écrire encore après. On est dans les années 1930, ce livre apporte une pierre au débat sous l’angle romanesque. Ce n’est pas tant que ça à l’ancienne : il y a une ironie en filigrane de chapitre en chapitre qui montre que Pierre Lemaître sait ce qu’il fait et s’amuse beaucoup. »

    Pierre Lemaître, Albert Dupontel, Albin Michel, "Au revoir là-haut", Christian de Metter, éditions de Sèvres, prix Goncourt, "Couleurs de l'incendie", Michel Crépu, Le Masque et la plume, France Inter, Audiolib, De son côté Europe 1 nous apprend que cet ouvrage sera le deuxième tome d'une trilogie, dont le dernier opus "arrivera 18 mois plus tard", et précise « La trilogie traite de l'ensemble de l'entre-deux-guerres. « Au revoir là-haut » pour les années 1920, « Couleurs de l'incendie » pour les années 1930 et le troisième livre se passera en 1940, pendant l'exode ».

    Extrait de « Couleurs de l'incendie » de Pierre Lemaitre lu par l'auteur ©Editions Audiolib.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu