Avertir le modérateur

astérix

  • 2019 année des best-sellers de la bande dessinée

    Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, France Info, Actualitté.com, L’Arabe du futur, Riad Sattouf, éditions Allary, Yves Sente, Peter Van Dongen, Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet, Antoine Aubin,Teun Berserik,Dargaud, ActuaBD, Lucky Luke, Astérix, Blake et Mortimer,, Livres Hebdo.

    A quelques semaines du prochain Festival International de la bande dessinée d’Angoulême (24 au 27 janvier 2019) les annonces éditoriales pleuvent.

    Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, France Info, Actualitté.com, L’Arabe du futur, Riad Sattouf, éditions Allary, Yves Sente, Peter Van Dongen, Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet, Antoine Aubin,Teun Berserik,Dargaud, ActuaBD, Lucky Luke, Astérix, Blake et Mortimer,, Livres Hebdo.La première concerne Astérix dont on annonce la parution du prochain tome dès octobre 2019, quelques mois après la publication de Astérix et la Transitalique diffusé à plus de 5 millions d’exemplaires. Et on comprend mieux cet empressement si l’on sait que 2019 sera l’année des 60 ans de sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, l’occasion pour la BnF et la Comédie française de lui ouvrir leurs portes pour célébrer cet anniversaire. Le Figaro nous donne tous les détails et Le Journal du Dimanche complète la liste des hommages, rééditions, timbres, monnaie, expositions, en dévoilant même les premiers crayonnés du 38ème album que les auteurs Didier Conrad et Jean-Yves Ferri doivent avoir terminé au mois de juin. Un nouvel album à venir, mais aussi un film en 3D le secret de la potion magique, qui continue à remplir les salles de cinéma – 900 000 spectateurs en décembre 2018 - grâce au scénario original d'Alexandre Astier. L’adaptation en album du long métrage connaît elle aussi un beau succès en librairie.

    Autre annonce celle de la parution – mais pas avant 2020 - d’un nouveau Blake & Mortimer. Le site spécialisé ActuaBD dévoile un projet de couverture pour la seconde partie de la Vallée des Immortels de Yves Sente, Peter Van Dongen et Teun Berserik, publié en 2018 (Dargaud). Cette suite est signée Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet et Antoine Aubin pour les dessins.

    Enfin pour 2019, il ne faut pas oublier la célébration des 90 ans de la création du personnage de Tintin, sûrement propice à une avalanche d’articles et de commémorations en tout genres. France Info, Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, Actualitté, France Culture, ont déjà commencé.

    le parisien,le figaro,20 minutes,france info,actualitté.com,livres hebdo.,l’arabe du futur,riad sattouf,éditions allary,dargaud,actuabd,lucky luke,astérix,blake et mortimer,yves sente,peter van dongen,jean-luc fromental,josé-louis bocquet,antoine aubin,teun berserik

    (Photo © Hergé-Moulinsart 2018)

    Le secteur de la bande dessinée continue à soutenir vigoureusement le marché de l’édition avec nombre de titres placés en tête du Top 20 des meilleures ventes de Livres Hebdo : La vallée des immortels, le 25ème tome des aventures de Blake et Mortimer, personnages créés par Edgar P. Jacobs (Dargaud), Un cow-boy à Paris, les aventures de Lucky Luke d'après Morris (Dargaud), sans oublier Astérix avec Le secret de la potion magique (éditions Albert René / Hachette), et L’Arabe du futur de Riad Sattouf (éditions Allary) dont le 4ème tome déjà écoulé à plus de 120 000 exemplaires, relance la vente des volumes précédents.

  • Hommages à Goscinnyx

    XVMeac08da6-acda-11e7-9d3f-b1c8279c454b-805x1060.jpgLe 19 octobre arrivera chez les libraires et les grandes surfaces « Astérix et la Transitalique », le 37ème tome des aventures d’Astérix et Obélix (Dargaud). Si aujourd’hui cette saga est devenu une entreprise éditoriale et commerciale planétaire, il faut se souvenir qu’elle est née de l’imagination débordante de René Goscinny.

    Scénariste de nombreuses séries à succès, Astérix, mais aussi Iznogoud, Lucky Luke, Goscinny a donné ses lettres de noblesse à un genre autrefois cantonné au public des enfants. Sans oublier les inaltérables aventures du Petit Nicolas, illustrées par Sempé, et qui depuis années après restent un formidable succès d’édition. Depuis sa disparition brutale en 1977 à 51 ans, René Goscinny n’a jamais été remplacé.

    Actuellement à Paris deux événements rendent hommage à sont talent et à ses œuvres :

    La Cinémathèque française et la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d’Angoulême, en partenariat avec l'Institut René Goscinny présentent du 4 octobre 2017 au 4 mars 2018 « Goscinny et le cinéma ». Les organisateurs écrivent dans leur présentation : « Passionné par le septième art dès son enfance, Goscinny s’est inspiré dans ses bandes dessinées des plus grands chefs-d’œuvre du cinéma, Goscinny cinema.pngdu péplum au western en passant par la comédie musicale. Ludique et interactive, ponctuée de costumes et décors, l’exposition met en regard planches originales et extraits de films pour révéler l’importance du cinéma dans le travail de ce scénariste de génie. Au cœur du parcours, la reconstitution des studios Idéfix, qu’il a créés, se rêvant en Walt Disney, dévoilera toutes les étapes de création d’un dessin animé. 40 ans après la mort de leur créateur, Astérix, Lucky Luke, les Dalton, Iznogoud et le Petit Nicolas sont devenus des personnages de cinéma à part entière. Pari réussi pour « Walt Goscinny » ! »

    Autre exposition, celle que propose le Musée d'art et d'histoire du judaïsme du 27 septembre 2017 au 4 mars 2018. Une rétrospective qui rassemble plus de 200 œuvres, dont des planches de bandes dessinées de, entre autres, Uderzo, Morris, Tabary, Gotlib, et scénarios originaux, et de nombreux documents inédits issus des archives Goscinny, dont des dessins de René Goscinny qui à ses débuts voulait devenir dessinateur. Ces documents retracent le parcours de ce fils d'émigrés juifs originaires de Pologne et d'Ukraine, né à Paris en 1926. »

     

  • En été, la presse parle aussi de livres

    Bande dessinée

    Le Monde consacre une pleine page dans son numéro daté du 18 août au prochain album d’Astérix « Astérix et la Transatlantique » (parution le 19 octobre - Hachette). Frédéric Potet évoque la succession des deux nouveaux auteurs de la série, Jean-Yves Ferri (texte), Didier Convard (dessin) et termine ainsi son article : « Là est le revers de la médaille : succéder à deux monstres sacrés de la bande dessinée mondiale tels que Goscinny et Uderzo est forcément compliqué. Ferri et Conrad, dont le contrat avec Hachette est renouvelé d’album en album, sont attendus au tournant chaque fois. »

    Le quotidien annonce également la parution de « A fond le slip ! » le 15ème tome des aventures de Titeuf du dessinateur Zep (Glénat).

    Racisme US

    Suite au limogeage aux Etats-Unis de Steve Bannon, Le Huffington Post consacre un article au livre le « Camp des saints » de l'écrivain français Jean Raspail, publié en 1973 (Robert Laffont), et qui aurait inspiré ce conseiller de Donald Trump. L’auteur de l’article écrit : « "Ce livre est raciste au sens littéral du terme: c'est leur race qui définit avant tout les personnages", explique Cécile Alduy, professeur de français à l'université Stanford et spécialiste de l'extrême droite française actuelle. "Il décrit l'invasion de l'Europe par des vagues d'immigrés débarquant sur les côtes comme la peste. Le fil rouge de ce livre, c'est un combat à mort entre les races." Lors de sa publication aux Etats-Unis, en 1975, le magazine littéraire Kirkus Reviews ne mâchait pas ses mots: "L'éditeur nous présente Le Camp des saints comme un événement majeur, ce qu'il est probablement, comme Mein Kampf l'a été en son temps."

    Le Monde, Jean-Yves Ferri, Didier Convard, René Goscinny, Albert Uderzo, Brigitte Macron, Elle, Gustave Flaubert, Arthur Rimbaud, Guy de maupassant, Jacques Prévert, Michel Butor,Voltaire, Charles Baudelaire, Hachette, Titeuf, Zep, Glénat, Le Huffington Post , Jean Raspail, Cécile Alduy, Donals Trump, Steve Bannon, Frédéric Poter, Astérix, Femme de président

    Brigitte Macron a accordé une longue interview au magazine Elle (18 août). L'épouse du président de la République, ancienne professeure de Lettres, cite Prévert, Voltaire, Michel Butor pour parler de "la sensualité de l'écriture à la main", et dévoile ses lectures et ses goûts littéraires de Gustave Flaubert à Arthur Rimbaud « le génie », en passant par Guy de Maupassant : « Flaubert est le meilleur traqueur de stupidités de toute la littérature. Il décèle la méchanceté crasse, la sottise partout où elle est. (…) Tout en Flaubert est signifiant. Mes élèves n’avaient pas le droit de ne pas l’aimer ! J’adorais leur transmettre ma passion. » Elle nous aprend aussi que « Les Fleurs du mal » de Baudelaire est son livre de chevet et rajoute « les poètes savent dire l’indicible. »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu