Avertir le modérateur

apple

  • Tablettes ou tableau noir pour l’école

    Très long article publié par Rue 89 – L’Obs, sur le collège « connecté » Victor Hugo de Tulle qui a distribué à ses élèves des tablettes numériques, un outil qu’ils utilisent quotidiennement avec leurs professeurs.

    « Nous nous sommes intéressés aux tablettes pour des raisons pratiques. L'autonomie, d'abord. Il est impossible de raccorder électriquement des matériels dans les salles. Il y avait l'ergonomie aussi. Si vous prenez la place physique d'un élève dans une classe avec les livres et les cahiers, l'ordinateur, c'est difficile. L'enseignant a devant lui une forêt d'écrans, une barrière. La tablette, c'est simple, ça démarre instantanément », explique un responsable technique de l’opération initiée en 2010.

    Rue 89 – L’Obs, collège Victor Hugo, Tulle, CorrèzeL’enquête illustre aussi le débat qui agite l’Education nationale, les pour, les contres, ceux qui sont partagés, et met en lumière tous les problèmes que soulève la généralisation de ce mode d’enseignement avec en premier le manque de formation des professeurs. Malgré cela un responsable de cette formation estime que « sept enseignants sur dix dans le département utilisent l’iPad, un quart de façon très régulière et un noyau d’une cinquantaine de personnes participe activement à la création de ressources », et il rajoute « Jusqu'à il y a deux ans, fabriquer des ressources pour les gamins, c'était l'apanage des geeks. Aujourd'hui, de plus en plus d'enseignants se mettent à élaborer leurs propres ressources »

    Autre question celle de l’utilisation « strictement scolaire » de l’outil par les élèves. Une convention, signée par les parents, et publiée par Rue89 précise les règles d’utilisation du matériel et indique que « la tablette Ordicollège est prioritairement un outil de travail pour le collège ». Un logiciel Mobile Iron permet d’ailleurs de contrôler à distance les dérives de certains élèves sur des tablettes « configurées pour éviter le grand n’importe quoi » et, le cas échéant, de distribuer des « colles numériques ».

    Enfin se pose aussi le choix du matériel, et l’article de citer des marques « made in France » comme le fabricant de tablettes Unowhy à Montceau-les-Mines, ou Archaos, mais en définitive ce sont les IPads qui ont été sélectionnés, Apple ayant été la seule société à répondre à l’appel d’offre du Conseil général.

    Cette expérimentation sur le terrain, voulue et encouragée par les pouvoirs publics en Corrèze à l’avantage d’appréhender de façon concrète les mutations de l’apprentissage des savoirs à travers de nouveaux outils pédagogiques.


  • Cachez ces seins que je ne saurais vendre

    4383347_8_6351_couverture-du-livre-de-benedicte-martin-la_d4484ebb910cdc0ed316f6c920e2f77f.jpgUne femme nue en couverture d’un livre numérique met le web et l’édition en émoi (photo). Une « création d’inspiration surréaliste du graphiste Stéphane Rozencwajg » que Apple ne veut pas voir figurer dans son iBook Store.  

    Le Monde explique : « Olivier Frébourg, directeur des éditions de l'Equateur, ne décolère pas contre la « bêtise » d'Apple, qui a décidé de retirer de son portail en ligne La Femme, de Bénédicte Martin, à paraître le 20 mars, au motif que sa couverture était « inappropriée ». Telle est la décision notifiée par le géant américain au diffuseur de la maison d'édition, Interforum, jeudi 13 mars. L'objet du délit ? Une splendide photographie en noir et blanc où figure un poignard prolongé par un corps de femme nue. »

    Le quotidien dans un long article rappelle les cas précédents où la multinationale a rejeté de son site marchand certains livres pour indécence, et cite le cas cocasse où « la marque à la pomme avait décidé de « flouter » en 2012 l'album pour tout-petits Tchoupi part en pique-nique, à cause du mot « nique », remplacé par des étoiles. »

    La faute aux « robots » plaide Apple, chargés de détecter tout ersatz de pornographie dans les contenus des ouvrages et Le Monde cite la demande faite en 2013 à « Izneo, un libraire en ligne, de retirer de son application de l'Apple Store 40 % de son catalogue de BD riche de 3 700 titres, notamment des albums destinés aux adultes, mais aussi Largo Winch, XIII, Blake et Mortimer. » Un épisode raconté par Le Nouvel Observateur : « Ces BD, Izneo avait 30 heures pour les trapper, sous peine de disparaître de l’Apple Store. Autant dire disparaître tout court. Mais quelles étaient les BD litigieuses ? « Apple ne nous a donné aucune consigne sur ce qu’ils jugent pornographique ou pas, explique une source anonyme chez Izneo. […] Ils ne nous ont donné aucune clé d’interprétation pour faire le tri.»

    Après l’affaire « Tous à poil ! » il semble que les livres soient selon les intérêts de chacun sous la surveillance de censeurs en tous genres, même si Steve Jobs de son vivant avait prévenu pour un autre de ses produits : « Nous pensons sincèrement que nous avons une responsabilité morale d'écarter la pornographie de l'iPhone. Les gens qui veulent du porno peuvent acheter un téléphone Android. » 

    En tout cas ces incidents éditoriaux vont sûrement enrichir de nouveaux chapitres d’ouvrages comme le Dictionnaire des livres et journaux interdits de Bernard Joubert (Cercle de la librairie), ou 100 livres censurés d’Emmanuel Pierrat (éditions du Chêne), peut-être vendus au format numérique si les algorithmes des robots d’Apple n’y trouvent rien à redire.


  • Outils de lecture

    En attendant les fameuses Google Glass qui vont permettre de surfer sur le web, de lire son journal, de prendre des photos, de consulter des bases de données, tout en faisant son jogging, les fabricants d’écrans numériques font assaut d’ingéniosité pour préparer les prochains modèles destinés à faciliter la lecture sur smartphones et tablettes numériques et... à conforter leur chiffre d’affaires.

    Le journal économique La Tribune consacre un article aux recherches sur les écrans incurvés et à ceux utilisant la technologie OLED, moins énergivore et dont l'absence de rétro-éclairage permet de concevoir des produits plus fins. L’auteur de l’article précise « Mais tout d'abord, il faut savoir de quoi on parle. En entendant le mot « flexible », les futurs utilisateurs s'attendent sans doute à ce que le téléphone en entier soit devenu souple. Hélas, il est malheureusement encore impossible de lui donner la forme voulue, notamment à cause des batteries, des processeurs et des connectiques qui technologiques. C'est pourquoi les premiers écrans flexibles qui débarquent sont simplement des écrans courbes, « incurvés ». » Le journal évoque l’arrivée pour 2015 des premiers écrans véritablement flexibles conçus par Samsung et publie une vidéo très démonstrative sur le sujet (en anglais).

    PCWorld annonce que nous allons vers des vers des liseuses numériques plus pratiques avec les nouveaux écrans à encres numériques Fina de la société E Ink qui équipe déjà le dernier Kindle Paperwhite d'Amazon : « L'intéret est évident : pouvoir réaliser des appareils de plus grande taille, qui peuvent donc ainsi rester à peu près portables dans un environnement de travail. C'est par exemple le cas du premier terminal équipé, le PocketBook CAD (en photo), destiné aux professionnels mais Fina pourrait bien un jour équiper des liseuses grand public bien plus fines et légères que celles actuellement disponibles sur le marché. »

    Enfin, parmi les nouveautés le site 01Net annonce pour le deuxième trimestre 2014, une nouvelle version de la liseuse Kindle doté d’un écran avec une résolution de 300 ppi (point par pouce) contre 212 ppi pour son modèle actuel. Elle aurait pour objectif de se mettre « au niveau de qualité (pour la lisibilité) de son grand rival Kobo».

    D’autres informations devraient filtrer au fil des mois, notamment du côté de chez Apple, mais pour l’instant si chaque constructeur innove pour préserver ses parts de marché, ils se gardent bien d’évoquer les prix de ces terminaux high-tech.

    1291941-fina,bWF4LTUyMHgw.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu