Avertir le modérateur

apollinaire

  • Très chers beaux livres

    Le musée du Louvre nous invite à participer à l’achat du Livre d'heures acquis en 1538 par François 1er, et qui connu ensuite plusieurs propriétaires, Henri IV, Marie de Médicis, le cardinal Mazarin, avant de partir pour l’Angleterre au 18ème siècle. Son prix est de 10 millions d’euros et le Groupe LVMH de l’homme d’affaire Bernard Arnault s’est engagé à en payer la moitié. Restent à trouver les 5 millions manquants pour lesquels l’opération "Tous mécènes" est lancée par Le Louvre.

    Présenté comme un joyau de l'orfèvrerie et de l'enluminure de la Renaissance ce livre de petit format - 8,5 cm de hauteur x 6,5 cm de largeur – comporte seize peintures et de nombreuses initiales décorées. Sa reliure est en or émaillé ornée de pierres précieuses et de deux grandes plaques de cornalines gravées (pierres semi-précieuses). Il est accompagné d’un signet ou marque-page en forme de colonne sertie de rubis et de turquoises (voir photo)

    Le Livres d'heures est visible à Paris, jusqu’au 18 janvier 2018 dans le cadre de l’exposition "François Ier et l'art des Pays-Bas" présentée au Louvre.

    françois 1er,marcel pagnol,éditions les saints pères,bernard arnault

    Autre beau livre, mais beaucoup, beaucoup plus abordable - 149 euros quand même -, le manuscrit de "La Gloire de mon père" de Marcel Pagnol édité par les éditions Les Saints Pères.

    Un éditeur spécialisé dans la publication de reproductions de manuscrits originaux et dont le catalogue propose déjà les œuvres d’Apollinaire, Victor Hugo, Jules Verne, Marcel Proust, Jacques Prévert, Boris Vian. Des fac-similés de qualité qui permettent d’approcher le travail de création de ces auteurs, l’écriture, les ratures, les ajouts à des textes devenus des grands classiques de la littérature.

    "La Gloire de mon père" paru en 1957, est le premier titre de la série "Souvenirs d'enfance" de Marcel Pagnol. Il sera suivi par "Le château de ma mère", "Le temps des secrets" et "Le temps des amours". Ces romans ont également été adaptés plusieurs fois au cinéma et récemment en bande dessinée.

    françois 1er,marcel pagnol,éditions les saints pères,bernard arnault

  • Frédéric Pajak, écrivain, dessinateur, et éditeur

    Sur Frédéric Pajak, Christophe Gallaz a écrit sur son blog : « Ces travaux, qui paraissent disparates, sont en réalité soumis au principe cardinal d'une démarche artistique intime. Frédéric Pajak cherche l'introuvable en parfaite conscience de l'insuccès qui frappera cet effort. Il incarne d'ailleurs cette fatalité de toute sa personne. Même appuyé sur des travaux de documentation acharnés qui lui donnent à connaître en détail les figures de Luther, de Pavese, de Joyce ou de Nietzsche, il réserve d'instinct une part de son intelligence aux stratégies du flottement qui capte avec bonheur ou reste bredouille. »

    Frédéric Pajak est un écrivain complexe, prolifique et un dessinateur passionné de dessin, un intérêt qu’il manifeste en éditant de très beaux livres et en organisant des expositions comme celle présentée en 2015 à la Halle St Pierre à Paris et qui attira des milliers de visiteurs.

    Comme auteur il vient de publier le cinquième tome de son « Manifeste incertain » (Les Éditions Noir sur blanc), dans lequel il retrace « Errance existentielle, errance artistique » du peintre Vincent Van Gogh.

    A propos du tome 3 qui a obtenu en 2013, le prix Médicis Essai, Télérama écrivait : « On ne sait pas précisément, l'auteur lui-même ne peut l'affirmer avec certitude, combien de volumes comptera ce Manifeste incertain, dont la publication a commencé il y a deux ans. C'est sans doute l'une des caractéristiques de l'écrivain et dessinateur Frédéric Pajak que de n'en avoir jamais terminé. Avec quoi ? Avec rien. Ni avec son autobiographie, dont ses ouvrages, rêveurs, ironiques et anxieux, offrent tous des fragments obsédants, flagrants ou discrets, écrits ou dessinés. Ni avec ces conversations dans lesquelles il est ­engagé, depuis longtemps, avec un certain nombre d'écrivains – citons Nietzsche, Pavese, Robert Walser, Apollinaire, Martin Luther, Joyce... –, qui lui sont comme des intercesseurs, des frères en humanité dont les vies et les œuvres constituent un support à sa méditation sur ce « métier de vivre » admirablement énoncé par Cesare Pavese. »

    Chaque ouvrage est illustré par des dessins de l’auteur.

    En tant qu’éditeur Frédéric Pajak est aussi un découvreur de talents et le créateur d’une maison d’édition spécifiquement dédiée au graphisme Les Cahiers dessinés. A son catalogue on trouve pêle-mêle les signatures de Chaval, Martial Leiter, Marcel Bascoulard, Cardon, Pierre Alechinsky, Gébé, Hervé Di Rosa, Mix & Remix, Bosc, Anna Sommer.

    Longtemps nichée au sein des éditions Buchet-Chastel maison racheté en 2001 par Vera et Jan Michalski, Les Cahiers dessinés sont désormais autonomes. Ils viennent de publier « Topor – Voyageur du livre », « Tomi Ungerer – Pensées secrètes » et « Laplace – Sauf erreur », et participeront à la grande exposition consacrée à Roland Topor que présentera la BnF en 2017.

    Les Cahiers dessinés seront également présents dans le cadre du prochain festival de la bande dessinée d’Angoulême.

    Frédéric Pajak était un des invités de La Grande librairie diffusée le 19 janvier 2017.

    Frédéric Pajak, La Grande librarie, Roland Topor, Les Cahiers dessinés,  Chaval, Martial Leiter, Marcel Bascoulard, Cardon, Pierre Alechinsky, Gébé, Hervé Di Rosa, Mix & Remix, Bosc, Nietzsche, Pavese, Robert Walser, Apollinaire, Vincent Van Gogh, Télérama, édition Noir sur blancMartin Luther, JoyceAnna Sommer, Laplace, Tomi Ungerer,  Buchet-Chastel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu