Avertir le modérateur

antoine bello

  • Intelligence artificielle et littérature

    « Durant un concours de romans japonais, le Hoshi Shinichi Literary Award, où étaient inscrits plus de 1 450 candidats, 11 étaient en fait des intelligences artificielles. Et un de ces écrivains virtuels a réussi à impressionner le jury avec un roman sobrement nommé : "Le jour où un ordinateur écrit un roman"» (Source Numerama).

    Hoshi Shinichi Literary Award, Numerama, 20 minutes, Antoine Bello, Gallimard,Hitoshi Matsubara, Satoshi Hase,Un épisode que rappelle 20 minutes qui publie un article au titre explicite : « Les intelligences artificielles seront-elles les écrivains de demain? » Le quotidien s’interroge : « Peut-on imaginer une intelligence artificielle auteure de roman ? Qui tienne la route, voire plus ? S’emballer jusqu’à imaginer une rentrée littéraire, disons celle de 2066, où parmi les 500 romans à débouler sur les étals de librairie, une poignée serait signée de consœurs d’Ada? » en faisant référence à un des « personnages » du dernier livre d’Antoine Bello qui imagine une aventure liée à la disparition d’un prototype d’intelligence artificielle créé pour imaginer des romans. (Gallimard)*.

    20 minutes nous apprend également que « en juin dernier était dévoilé le premier court-métrage signé de «Benjamin», une AI programmée pour écrire des scénarios. Grâce au « deep learning», la technologie qui permet aux IA d'«apprendre à apprendre», utilisée par Siri, Cortana ou Google Now, et dans laquelle les grandes entreprises tech, Google, IBM, Microsoft, Amazon, investissent des fortunes, Benjamin s’est «nourri» de dizaines de scripts dont ceux d’Alien, Star Trek ou d’X-Files. Puis a pondu Sunspring, que les chercheurs se sont amusés à produire en film. »

    Cité par BFM TV, Hitoshi Matsubara, professeur en charge d’un projet d’écriture de ce type au sein de la Future University Hakodate au Japon, précise "jusqu’à présent, les programmes d’intelligence artificielle ont souvent été utilisés pour résoudre des problèmes qui ont des réponses, comme le Go et le shogi. Dans le futur, j’aimerais étendre le potentiel des IA pour qu’elles possèdent une créativité proche de celles des humains".

    Pour l’instant les compétences littéraires de l’Intelligence Artificielle ont quand même des limites comme le souligne Satoshi Hase, auteur de science fiction japonais à propos du texte sélectionné :  "J’ai été surpris de ce travail parce que la nouvelle était très bien structurée", "Mais il y a encore des problèmes à résoudre pour remporter le prix, comme la description des personnages".

    * Note de lecture sur le blog Le Fictionaute.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu