Avertir le modérateur

amazon

  • Les libraires contre Amazon

    Depuis quelques années Amazon est la bête noire des libraires. Deux initiatives risquent d’envenimer encore plus leurs relations avec la multinationale américaine.

    Le Pass Culture est une création du ministère de la Culture qui doit permettre d’aider financièrement des jeunes de moins de 18 ans à consommer des activités culturelles, mais une des dispositions « laisse songeur » écrit le site Numerama qui titre : « Pass culture : les jeunes pourront commander des livres sur Amazon mais devront les retirer… en librairie ? ». Et d’expliquer que «  Sur ces 500 euros, seuls 100 pourront être utilisés pour l’achat de « biens culturels (livres ou CD) ». Soit. Mais pour éviter que les adolescents ne se ruent sur Amazon, le groupe de travail du Pass Culture a suggéré un curieux processus : les jeunes pourraient commander et payer un livre sur Amazon, mais ils devront se déplacer pour aller le retirer… en librairie. »

    Numérama termine son article ainsi : « Un comble, lorsque l’on sait la bataille qui fait rage entre les libraires et le géant américain du e-commerce, qui a gobé en quelques années une part de marché considérable sur la vente de livres. Est-il même possible de se faire livrer par Amazon dans une librairie ? Comment des libraires pourraient-ils accepter une telle pratique ? De nombreuses questions restent sans explication. »

    Autre motif de mécontentement, la présence d’un titre, Bande de Français de Marco Koskas, auto-édité et diffusé uniquement sur Amazon, dans la pré-sélection du prochain prix Renaudot, une première qui provoque une grosse colère chez les libraires.

    Le problème soulevé est l’impossibilité des libraires à accéder à ce titre pour le diffuser, Amazon en ayant l’exclusivité commerciale. France Info rappelle que :

    « Dans un rapport publié en mars, le SLF (Syndicat de la Librairie Française) accusait Amazon d'être une "inexorable machine de guerre" qui, selon les libraires, "étrangle la concurrence, dégrade le travail et menace nos centres-villes". "Amazon n'est pas un concurrent comme les autres", estime le SLF. "Il ne veut pas seulement s'imposer comme un acteur important du marché du livre, il veut devenir le marché à lui tout seul en éliminant ses concurrents, en organisant une concurrence déloyale, en échappant à l'impôt, en contournant le prix unique du livre et en remplaçant tout à la fois les éditeurs, les distributeurs et les libraires" »

    Une polémique qui rappelle à nouveau l'obligation de facturer les frais d’envoi pour tout livre vendu sur Internet, une obligation stipulée par la loi mais dont Amazon s’accommode en facturant ce service 1 centime d’euro.

    amazon-FBA-warehouse.jpg

  • Quel avis sur les livres ?

    Les commentaires des Internautes favorisent-ils la commercialisation des livres cités ? La question se pose à nouveau avec le problème soulevé par Actualitté.com qui reprend un article de The Bookseller.

    Actualitté explique : « Amazon semble avoir envoyé aux oubliettes des centaines de critiques postées sur les pages de livres, sans raison apparente. L'auteure Isabella May a ainsi vécu « une semaine de l'enfer » au cours de laquelle ont disparu plusieurs critiques relatives à ses deux romans. Et pour une auteure indépendante comme elle, la disparition de critiques équivaut à une perte majeure de visibilité et de crédibilité. L'auteure a vu engloutie une dizaine de critiques en une semaine, et ces disparitions l'inquiètent alors que son éditeur, l'indépendant Crooked Cat Books, « compte uniquement sur Amazon » pour les ventes en ligne. »

    En cause, la teneur trop souvent positive des commentaires soupçonnés d’être des avis de complaisance, mais plus pernicieux, la raison pourrait être la concurrence de ces livres avec ceux édités par les maisons d’édition liées… à Amazon.

    collage-coups-de-coeur.jpg

    Si Amazon justifie cette situation par des « problèmes techniques », le bon sens reste la meilleure méthode pour faire le tri dans les commentaires. L’argumentation du rédacteur, ses impressions, bonnes ou mauvaises, peuvent attiser notre curiosité et nous pousser à en connaître plus sur l’auteur-e, ou le contenu du livre. Certains sites non professionnels - Critique Livre - demandent aux commentateurs-trices de s’inscrire en mentionnant leur adresse e-mail (non publiée) et attribuent un mot de passe ce qui assure une certaine traçabilité.

    Et pourquoi ne pas faire tout simplement appel à l’avis des lecteurs avertis que sont les libraires. De plus en plus nombreux sont ceux qui présentent dans leurs rayons les ouvrages avec une note de lecture, ou les publient sur leur site Internet à l’image de la librairie Mollat à Bordeaux qui proposes ses blogs de libraires, ou Sauramps à Montpellier avec les plus classiques « Coups de cœur ».

    Terminons en laissant la parole à Tom Joad qui laisse se message sur Actualitté : « Je rêve d'un monde où la qualité des ouvrages serait le principal critère de succès, mais il ne faut pas rêver. Nous sommes dans un monde capitaliste d'offre et de demande, les auteurs sont aussi bien considérés que tous les petits producteurs face aux distributeurs... »

    Photos : Document Librairies Indépendantes en Nouvelle Aquitaine et La Griffe Noire à St Maur.

    Griffe-noire-2.png

  • Histoire et fête du livre, Tolkien revisité, et auteures primées

    LA LITTERATURE EN HISTOIRE

    Olivier Cadiot, P.O.L, Télérama, Le Monde, Le Canard enchaîné, Radio France, Dany Laferrière, J. R. R. Tolkien, Amazon, Flammarion, Alice Zeniter, Goncourt des lycéens,  Lors de la parution du premier tome de « Histoire de la littérature récente » (Folio) avait été accueilli l’auteur par Olivier Cadiot expliquait dans Télérama «  J'en avais assez de ce débat sur la fin de la littérature. Et voilà qu'un beau jour, je me suis surpris moi-même à gémir, sur le thème : le niveau baisse. Moi qui suis le premier à critiquer le déclinisme ! J'ai bien dû en conclure que ma position sur le sujet n'était pas si claire. J'ai eu envie alors de trouver un endroit où manipuler tout ça, où avoir le droit d'être Olivier Cadiot, P.O.L, Télérama, Le Monde, Le Canard enchaîné, Radio France, Dany Laferrière, J. R. R. Tolkien, Amazon, Flammarion, Alice Zeniter, Goncourt des lycéens,  contradictoire. ». Le deuxième tome vient de paraître qualifié de « aussi hilarant qu’émouvant » par Le Monde, et Le Canard enchaîné écrit à son propos : « Contrairement aux apparences, Olivier Cadiot développe, de digression en digression, une théorie de la littérature épique et drôle. » (P.O.L)

    LA RADIO FETE LE LIVRE

    Les 24, 25 et 26 novembre (de 14h à 19h) se déroulera la 6ème édition de « Radio France fête le livre ». Au programme des expositions, des émissions, des débats, et 200 auteurs annoncés pour des dédicaces à la Maison de la radio à Paris. L’invité d’honneur est Dany Laferrière de l’Académie française. Plus de détails sur le site radiofrance.fr.

    TOLKIEN EN SERIE TELE

    Olivier Cadiot, P.O.L, Télérama, Le Monde, Le Canard enchaîné, Radio France, Dany Laferrière, J. R. R. Tolkien, Amazon, Flammarion, Alice Zeniter, Goncourt des lycéens,  C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures séries. Jeff Bezos, PDG d'Amazon vient d’annoncer sur son compte Twitter avoir acquis pour 250 millions de dollars les droits de la saga « Le Seigneur des anneaux » de l'écrivain J. R. R. Tolkien, pour l’adapter en série télé. Celle-ci devrait être diffusée en 2019 ou 2020. En attendant l’intégrale est disponible en poche sur… Amazon, et chez votre libraire.

    OU SONT LES AUTEUR.E.S PRIME.E.S ?

    « Découvrez combien de femmes ont été récompensées par les grands prix littéraires en France en 2017 » titre France Info qui souligne ainsi que la plupart des prix littéraires 2017 ont été – contrairement à 2016 – attribués à des hommes. Et de Olivier Cadiot, P.O.L, Télérama, Le Monde, Le Canard enchaîné, Radio France, Dany Laferrière, J. R. R. Tolkien, Amazon, Flammarion, Alice Zeniter, Goncourt des lycéens,  préciser « Alice Zeniter est la seule femme à avoir reçu l'un des grands prix littéraires égrénés par les jurys à l'automne. Et cela s'est joué à une voix près. La romancière, avec son "écriture élégante et brutale", a remporté jeudi le 30e prix Goncourt des lycéens pour « L'art de perdre » (Flammarion), roman sur les non-dits de la guerre d'Algérie, à travers la saga d'une famille de harkis. » France Info rajoute « sur la période 2006-2015, on ne comptait que 16 femmes parmi les 72 vainqueurs des grands prix. »

    ET UNE AFFICHE ANCIENNE TOUJOURS D'ACTUALITE

    Olivier Cadiot, P.O.L, Télérama, Le Monde, Le Canard enchaîné, Radio France, Dany Laferrière, J. R. R. Tolkien, Amazon, Flammarion, Alice Zeniter, Goncourt des lycéens,

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu