Avertir le modérateur

amanda sthers

  • L'envie d'avoir envie de lire sur Johnny Hallyday

    Plus grand monde ne peut ignorer la disparition à 74 ans du chanteur Johnny Hallyday à qui des milliers de fans et nombre de médias ont rendu un hommage national et populaire. Une célébration qui se poursuivra sans aucun doute dans les libraires… en cette veille de Noël.

    Grund.jpgLe magazine professionnel Livres Hebdo dénombre (avec Electre) 55 livres édités depuis 1984, et indique que « depuis l'annonce du décès de la star française survenu cette nuit, les éditeurs ont avancé certaines de leurs parutions ou lancé des rééditions. » Parmi eux, l’éditeur Gründ qui publiera le 21 décembre un album photo de Daniel Angeli et Bernard Pascuito, intitulé Johnny (photo). Le même éditeur avait en 2013 publié « Johnny Hallyday » de Jean-François Chenut.

    Le premier tome de « Destroy » autobiographie de Johnny Hallyday éditée par Michel Lafon a été publié en 1996. En 2003, les 3 tomes de la saga (689 pages) ont été proposés en intégrale dans un coffret bleu en imitation croco. Ce titre a été publié dans la collection le Livre de Poche.

    311563503.jpg« Johnny le guerrier » de Gilles Lhote est lui disponible en format broché et en format Kindle. Gilles Lhote a également publié « Johnny interdit »  en 2016 (Robert Laffont) et en 2012 « Johnny, le rock dans le sang » (Cherche midi), « Johnny le survivant » (Ramsay).

    Si Johnny Hallyday avait des fans inconditionnels, il avait aussi ses détracteurs. Le journal Charlie Hebdo a consacré plusieurs de ses couvertures au chanteur dont beaucoup étaient dessinées par Cabu. En 2011, le dessinateur a réuni ses dessins iconoclastes sur celui qui n’était visiblement pas son idole dans « Johnny c’est la France » (Les Echappés). johnny_1.jpg

    Bernard Violet, est aussi un auteur à s’être intéressé à Johnny avec deux livres : « Johnny : le rebelle amoureux » (Fayard, 2003) et « Johnny Hallyday pour les Nuls » (First, 2012).  Interviewé par L’Express après le décès du chanteur il dit : « Il était désarmant de franchise, très attachant. Lorsque je lui ai proposé de choisir une épitaphe, il a commencé par me dire: "Je veux quelque chose de très simple, avec Jean-Philippe Smet, pas Johnny Hallyday". Il aimait bien celle de Nikos Kazantzakis, l'auteur de Zorba le Grec: "Je ne crains rien. Je n'espère rien. Je suis libre". Et puis finalement, sa préférence est allée à: "Souvenez-vous de moi comme d'un homme sincère". »

    Dans-mes-yeux.jpgEnfin dernière autobiographie parue (en 2013) « Dans mes yeux » (Plon), écrite par Amanda Sthers. Une ultime confession dans laquelle il règle ses comptes avec le monde du show-business. In memoriam.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu