Avertir le modérateur

alexandre dumas

  • Connaissez-vous la Revue des deux Mondes ?

    Revue_des_Deux_Mondes_-_1829_-_tome_1.jpgL’indispensable Wikipedia nous dit d’elle : « La Revue des deux Mondes, recueil de la politique, de l'administration et des mœurs fut fondée le 1er août 1829 par Prosper Mauroy et par Pierre de Ségur-Dupeyron, et éditée par François Buloz pour donner une tribune aux idées en France en relation avec les autres pays d'Europe et avec le continent américain en particulier » … « En janvier 1830, son titre devient Revue des deux mondes. Journal des voyages, de l'administration et des mœurs, etc., chez les différents peuples du globe ou archives géographiques et historiques du XIXe siècle ; rédigée par une société de savants, de voyageurs et de littérateurs français et étrangers. ».

    A son propos Europe 1 écrivait il y a peu : « La Revue des deux mondes, l'une des plus anciennes revues d'Europe, s'appuie sur un passé littéraire brillant avec des collaborateurs comme George Sand, Chateaubriand, Sainte-Beuve, Dumas ou Musset. Désormais tournée surtout vers la politique et l'Histoire, la publication mensuelle fait sa une ce mois-ci sur François Fillon. Ses "dîners du Cercle" accueillent des personnalités politiques éclectiques dont, depuis 2014, Anne Hidalgo, Bruno Le Maire, Valéry Giscard d'Estaing ou encore Emmanuel Macron, selon le site de la revue. » Et ajoutait cette précision : « Après Michel Crépu, parti à la NRF chez Gallimard, sa direction est désormais assurée par Valérie Toranian, ex-patronne de Elle. »

    A l’occasion de son changement de direction en 2015, Le Monde des livres lui consacrait un article dans lequel on pouvait lire : « Depuis cinq mois – depuis, exactement, que Valérie Toranian, ancienne directrice du magazine Elle, en a repris les rênes – la revue modérée a pris un drôle de tournant, servant à ses lecteurs des plats particulièrement relevés avec des interventions ou interviews d’Eric Zemmour, Michel Onfray, Michel Houellebecq, Régis Debray : c’est un festin du pessimisme prophétique et réactionnaire. Les couvertures agressives et la mise en scène des dossiers ne font pas dans la dentelle, ­tirant la revue vers la polémique à l’arme lourde. Le virage inquiète plusieurs ­contributeurs : ils y voient une rupture avec le patrimoine génétique de la revue. Il est vrai que sont désormais aux commandes deux anciens patrons de la presse magazine. Deux, oui, car Franz-Olivier Giesbert, 38.jpegancien directeur du Point, compagnon à la ville de Valérie Toranian et ami du propriétaire de la revue Marc Ladreit de Lacharrière, a fait irruption en mars au comité de rédaction de façon specta­culaire puisque, aux dires de témoins ­effarés, ce fut pour FOG l’occasion d’une grande bouffée d’anti-intellectualisme ponctuée par ce mot d’ordre : « Il faut arrêter d’enculer les mouches. » Lancée dans l’un des lieux les plus policés du débat ­intellectuel français, la phrase a fait sensation. »

    En janvier 2017, la Revue des deux Mondes à fait parler d’elle à propos de la collaboration dans le passé de la femme d’un candidat à l’élection Présidentielle, mais c'est un autre histoire.

    Photo : la couverture du numéro daté de février-mars 2017.

  • Françoise Hardy, le château de Monte-Christo, et l’intestin en best-seller

    La chanteuse François Hardy, publie « Avis non autorisés... » (éditions les Equateurs). Extrait de l’entretien qu’elle a accordé au Figaro :

    Equateurs1502_AVISNONAUTORISES.jpegVous écrivez : « Aussi loin que je me souvienne, la lecture aura été mon seul refuge, ma seule source d'évasion et de rêve. Elle l'est toujours. »
    C'est à ce point important pour vous ?

    Oui, je considère les livres comme un refuge. Quand vous êtes, comme moi, une sentimentale introvertie, vous êtes porté à lire. Dès la prime enfance, quand on ne sait pas encore qui on est et qui on va être, on est attiré par les lectures qui vous ressemblent. Les livres portent en eux la problématique que vous portez en vous. Je ne peux pas, à l'âge que j'ai et dans les conditions qui sont les miennes, lire ou relire des romans trop noirs, trop sombres, qui parlent de choses épouvantables. Il faut que mes lectures me fassent rêver. Je fais parfois partager mes lectures à des proches, comme par exemple mon mari (Jacques Dutronc). Quand j'ai commencé à lire Céline, notre relation avait commencé depuis peu. Mais je captais certaines choses sur lui et je me suis dit, lui qui ne lit pas, il devrait le lire car cela lui ressemble. C'est le seul livre qu'il ait lu, enfin, c'est ce qu'il m'a dit à cette époque-là.

    Lu dans Le Point :

    280px-Maison_Dumas_Château_de_Monte-Cristo_01.jpg« Une souscription publique a été lancée en France pour sauver le château de Monte-Cristo, ancienne demeure près de Paris du célèbre écrivain Alexandre Dumas, menacée par l'humidité et l'usure, a annoncé la directrice de ce domaine classé monument historique. La propriété, sortie en 1844 de l'imagination de l'auteur des "Trois Mousquetaires" et du "Conte de Monte Cristo", est située à Port-Marly (centre-nord), où les visiteurs peuvent découvrir l'atmosphère romantique voulue par l'un des romanciers français les plus connus au monde. La directrice du domaine Frédérique Lurol a annoncé l'ouverture d'une souscription publique auprès de la Fondation du patrimoine, organisme privé dont la vocation est de défendre le patrimoine en danger, pour financer les travaux de restauration, d'un montant estimé à 921.000 euros. »

    index.jpgToujours dans Le Figaro un article sur un livre qui sera traduit dans une trentaine de langues et paraîtra en France le 1er avril 2015 (Actes Sud). Quelques lignes de l’article : « Giulia Enders, 24 ans, est la nouvelle star de la médecine et des médias allemands. Cette passionnée de gastro-entérologie, aujourd'hui doctorante, signe un éloge à l'intestin, organe qu'elle trouve injustement mal aimé. Dès sa sortie en mars 2014, Darm mit Charme ( en français Le Charme discret de l'intestin : tout sur un organe méconnu )fait partie des best-sellers en Allemagne.
    Tout a commencé en 2012, lorsque la dynamique étudiante allemande participe au « Science-Slam ». Un concours d'éloquence au cours duquel des scientifiques ou étudiants présentent leur sujet de recherche face à un jury, le tout de manière divertissante. Avec sa présentation sur l'intestin, Giulia Enders gagne le premier prix et son discours, mis sur YouTube, fait la une des médias outre-Rhin. La vidéo, maintes fois partagée, s'est transformée en livre. »

    A lire également l’article que L’Obs consacre à ce livre.

     

  • Chronique écrite sans algorithme

    asimov-cover.jpgFini les Victor Hugo, Alexandre Dumas, Baudelaire, J.K Rowling, John Le Carré, ou Marc Lévy ? Le Monde dans son édition du 30 juin titre « Robots, les algorithmes prennent la plume » (article payant mais également disponible sur ce site syndical), et publie un dossier sur diverses techniques d’écriture automatisée actuellement développées aux Etats-Unis par des chercheurs en intelligence artificielle.

    Passons sur la capacité des robots à absorber quantités de données déjà pré-formatées par des logiciels « De nos jours, cela représente une grande partie de l'information produite par les humains, depuis le tableur contenant la comptabilité d'une entreprise jusqu'au blog résumant le déroulement d'un match de football. »

    On apprend ensuite qu'une des tâches des algorithmes « consiste à effectuer une « analyse narrative » » : « Les données sont triées et ordonnées selon une méthode strictement orientée vers la construction d'une narration. Elle sélectionne certains faits, souligne certaines actions, met en valeur certains chiffres... ».

    La troisième étape est la « genèse de la narration » : « Les algorithmes établissent un plan, une liste de faits, est un mélange de mots, de lignes de code, de graphiques - une représentation compréhensible uniquement par les machines. »

    Enfin dernière étape, Quill (les robots ont aussi un nom) peut passer à l'écriture proprement dite : « Pour composer ses phrases, il possède une bibliothèque de règles, de mots et d'expressions - de l'anglais courant, et aussi du vocabulaire professionnel spécialisé ».

    lerore89.jpgUne « mécanique » de création qui n’est pas loin de ressembler à celle d’un écrivain, la mémoire et l’efficacité en plus. Pour l’imagination, les chercheurs du Laboratoire d'information intelligente de l'université Northwestern, près de Chicago à l’origine de ce projet, doivent encore travailler dessus.

    Pour le moment, ces machines « intelligentes » ne sont utilisées que dans le domaine du journalisme (Los Angeles Times), mais on peut aisément imaginer des romans, des séries, des livres documentaires, conçus – fabriqués - dans un avenir proche à l’aide de ces outils. Des outils sans doute également capables d’inventer... le nom de l’auteur.

    Les photos des couvertures sont extraites du site Damocles.forum actif.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu