Avertir le modérateur

albin michel

  • Les livres d'hier, de l'été, et de l'automne

    Le site Babelio (qui appartient au Figaro) nous dévoile « Les livres les plus attendus de la rentrée littéraire de septembre 2019 ». Dans la liste figure l’incontournable Amélie Nothomb avec un roman intitulé Soif (Albin Michel), mais également La Mer à l’envers de Marie Darrieussecq (P.O.L.), le 6ème tome de la saga Millenium, La fille qui devait mourir de David Lagercrantz à paraître fin août chez Actes sud, Ce qu'elles disent de Miriam Toews (Buchet-Chastel),ou Une joie féroce de Sorj Chalandon (Grasset). Au total plus de 44 livres qui « vont faire l’actualité de l’automne ».

    J. D. Salinger, Marguerite Yourcenar, Marcel Pagnol, Truman Capote, Gabriel Garcia Marquez, Umberto Eco, Milan Kundera, Daniel Pennac, Toni Morrison, Michel Houellebecq, Philip Roth, Annie Ernaux, Simenon, Pablo Neruda, Albert Camus, Amélie Nothomb, David Lagercrantz, Millenium, Babelio, Le Figaro, Nicolas Sarkozy, Le Point, France Info, Passions, éditions de l'Observatoire, Actes sud, P.O.L., Albin Michel, Simone de Beauvoir, Boris Vian, John le Carré, Virginie Despentes,

    De son côté Le Monde a publié son classement des 100 romans qui ont "le plus enthousiasmé " ses critiques depuis sa création » (article réservé aux abonnés sur le site mais publié en supplément papier le 22 juin) J. D. Salinger, Marguerite Yourcenar, Marcel Pagnol, Truman Capote, Gabriel Garcia Marquez, Umberto Eco, Milan Kundera, Daniel Pennac, Toni Morrison, Michel Houellebecq, Philip Roth, Annie Ernaux ,Virginie Despentes, figurent parmi les auteurs cités. Dans le texte de présentation Le Monde écrit : « Le démon de toute liste s’appelle arbitraire. Plutôt que de l’exorciser, mieux vaut le reconnaître d’emblée : chères lectrices, chers lecteurs, la liste que vous allez découvrir ne prétend pas dresser un palmarès objectif, ni un panorama représentatif de la littérature depuis 1944…» Livres hebdo qui commente cette publication précise « On note l'absence de grands auteurs policiers (Simenon, le Carré), de grands nom de la littérature étrangère (Neruda, Mo Yan, Murakami) voire de certains illustres français (Camus, de Beauvoir, Vian). »

    Couverture du magazine Le Point, bonnes feuilles en exclusivité, et important battage médiatique pour Passions le dernier livre de Nicolas Sarkozy que France Info résume par ce titre « Confessions et portraits saignants : Nicolas Sarkozy raconte trente ans de vie politique », et poursuit « Passions évite le côté pompeux ou compassé qui peut parfois caractériser ce genre de livre ou d’exercice. Il ne s'inscrit pas dans la catégorie des livres politiques dont on est abreuvé. Le ton y est libre et libéré, donc "ça balance". Les journaux se ruent déjà sur les anecdotes croustillantes qu’il contient, jugements sur les ennemis politiques, son divorce, les hommes qu’il admire, etc., etc.. Le livre a été imprimé à 200 000 exemplaires par les éditions de l’Observatoire, ce qui en fait déjà peut-être un des best-sellers de l’été 2019.

  • Le quinquennat en librairie

    Le quinquennat de Nicolas Sarkozy, puis celui de François Hollande, ont suscité pléthore de titres consacrés à leur parcours, leur personnalité, leurs résultats politique. Il semblerait d’ors et déjà que celui d’Emmanuel Macron prenne le même chemin.

    Pour commencer on peut citer les deux ouvrages que le futur président de la République française avait publié pour accompagner sa campagne électorale : en 2016 Révolution (XO et Pocket), et en 2017 Macron par Macron (éditions de l'Aube), Emmanuel Macron : Discours de la campagne présidentielle (L'Harmattan).

    Le Figaro, Juan Branco, Au Diable Vauvert-Massot, Renaud Dély,  Thibaut Soulcié, Glénat, Ava Djamshidi, Nathalie Schuck, Vincent Crase, Patrick Rambaud, Nicolas Domenach, Caroline Derrien, Brice Couturier, L'Harmattan, XO, Pocket, L'Aube, L'Observatoire, Anne Fulda, Fayard, Cancice Nedelec, Albin Michel, Maurice Szafran,Grasset, Affaire Benalla, Plon,  Parmi les autres titres parus on peut citer Emmanuel Le Magnifique de Patrick Rambaud (Grasset), Emmanuel Macron un jeune homme si parfait d'Anne Fulda (Plon), Le tueur et le poète, entretiens du Président avec les auteurs Nicolas Domenach et Maurice Szafran, (Albin Michel), Les Macron de Caroline Derrien et Cancice Nedelec (Fayard), Macron, un Président philosophe de Brice Couturier (L’Observatoire). Nombre de ces livres, quelquefois à charge, tentent malgré tout de cerner la personnalité de ce jeune président de 41 ans dont l’élection a surpris beaucoup de monde.

    Après seulement deux ans de pouvoir, plusieurs livres analysent déjà les résultats et l’ambiance de cette période. Parmi eux :

    Présumé coupable de Vincent Crase (Plon). L'ancien adjoint sécurité du parti La République en marche publie sa vision de « L’'affaire Benalla » dans laquelle il a été fortement impliqué. 

    Le Figaro, Juan Branco, Au Diable Vauvert-Massot, Renaud Dély,  Thibaut Soulcié, Glénat, Ava Djamshidi, Nathalie Schuck, Vincent Crase, Patrick Rambaud, Nicolas Domenach, Caroline Derrien, Brice Couturier, L'Harmattan, XO, Pocket, L'Aube, L'Observatoire, Anne Fulda, Fayard, Cancice Nedelec, Albin Michel, Maurice Szafran,Grasset, Affaire Benalla, Plon,  Madame la Présidente de Ava Djamshidi et Nathalie Schuck (Plon). « Une longue enquête, des rencontres avec la première dame et des entretiens avec de nombreuses personnalités politiques, c'est le véritable rôle de Brigitte Macron à l'Élysée qui, pour la première fois, est dévoilé. » L’éditeur.

    Macronarchie, une bande dessinée publiée par les éditions Glénat. Le scénario et les textes sont signés par Renaud Dély, ex-rédacteur en chef de L’Obs, ex-directeur de la rédaction de Marianne et aujourd’hui éditorialiste à France Info. Les dessins sont signés Thibaut Soulcié dessinateur également à L’Equipe et à Marianne.

    Crépuscule de Juan Branco (Au Diable Vauvert-Massot). Présenté comme un succès de librairie sans aucun appui des médias (déjà cité sur ce blog), le livre a eu droit, après avoir atteint les 100 000 exemplaires, à un article dans Le Figaro. Curiosité, la première version de ce pamphlet est accessible sur Internet gratuitement. Juan Branco avait déjà publié Contre Macron (Divergences).

    Il y aura certainement d’autres livres sur le sujet d’ici 2021.

  • Les sujets polémiques font-ils vendre des livres ?

    A suivre la polémique ouverte par les propos d’Eric Zemmour reprochant dans l'émission Salut les terriens de Thierry Ardisson son prénom à l'animatrice Hapsatou Sy et le qualifiant « d’insulte à la France », on en oublierait que ses passages télé accompagnent la parution de son dernier livre. Faut-il désormais créer une polémique pour attirer l'attention sur un livre ? Les sujets tabous ou les propos sulfureux font-ils grimper les tirages ?

    Aux Etats-Unis, Fear de Bob Woodward (chronique du 6 septembre 2018) consacré aux débuts hiératiques de la présidence de Donald Trump, s’est vendu à plus d’un 1 100 000 exemplaires en quelques semaines, dont 900 000 exemplaires dès le premier jour. Un chiffre qui totalise les ventes de livres imprimés, livres audio et livres numériques, selon l’éditeur Simon & Schuster, filiale du groupe de médias CBS.

    En France un historien s’étonne sur les réseaux sociaux d’avoir pu trouver en vente à la FNAC de Grenoble une édition de Mein Kampf d’Adolf Hitler, un pamphlet tombé dans le domaine public en 2016. Réédité avec succès en Allemagne en 2016, le livre a suscité une analyse critique de Albrecht Koschorke, professeur de littérature à l’Université de Constance, celle-ci est parue en France sous le titre Manipuler et stigmatiser, Démystifier Mein Kampf, éditions du CNRS, 2018. En 2015, l’éditeur Fayard annonçait son intention de republier en français l’ouvrage d’Adolf Hitler accompagné d’un « appareil critique » complété d’une analyse du professeur d'université Régis Tettamanzi et d'une préface signée de l'écrivain Pierre Assouline, mais plusieurs fois reportée cette réédition devrait finalement voir le jour en 2020.

    On se souvient également du tollé provoqué par l’annonce de la réédition des titres antisémites de Louis-Ferdinand Céline par Gallimard. Antoine Gallimard avait alors déclaré "j'ai suspendu ce projet, mais je n'y ai pas renoncé" justifiant dans le Journal Du Dimanche cette parution "par goût de la vérité" et la nécessité de montrer "la coexistence du génie et de l'ignoble en un seul homme".

    Pour en revenir au livre d’Eric Zemmour, les semaines qui viennent diront si son nouveau dérapage verbal, qui vient s’ajouter à d’autres, certains condamnés par la justice, aura aidé à la carrière du livre Destin français, présenté comme « une autobiographie intellectuelle, historique et littéraire », par son éditeur Albin Michel.

    Eric Zemmour, Antoine Gallimard, Albin Michel, Fayard, Louis-Ferdinand Céline,Pierre Assouline,Régis Tettamanzi, Bob Woodward,Simon & Schuster, Thierry Ardisson, Hapsatou Sy  ,

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu