Avertir le modérateur

albert uderzo

  • Lagaffe sur grand écran

    André Franquin (1924-1997), est ce formidable dessinateur qui a créé ou fait vivre sous son pinceau les personnages de bandes dessinées, Spirou, Fantasio, Modeste et Pompon, le Marsupilami, mais surtout l’inaltérable Gaston Lagaffe, un personnage dont les aventures viennent de faire l’objet d’une nouvelle adaptation au cinéma avec un film réalisé par Pierre-François Martin-Laval.

    Un passage du dessin aux personnages réels qui a suscité quelques remous, la diffusion de la bande annonce ayant déjà passablement agacé les fans. D’autant plus que l’univers de la série qui à l’origine se déroulait dans les bureaux du journal Spirou et des éditions Dupuis a été transposé, pour moderniser l’histoire, dans les locaux d’une start-up. Et la fille de Franquin, Isabelle, qui ne détient plus qu’un droit moral sur la BD de son père a déclaré à quelques heures de la sortie en salle : « Ça fait mal, très mal même, car j’assiste impuissante au désastre, en espérant de tout cœur que le public saura distinguer le bon grain de l’ivraie, si je puis dire.» 

    Pourtant ceux qui se replongent dans les albums dessinés par Franquin trouvent autant de plaisir aux péripéties et inventions de ce garçon de bureau excentrique et un peu paresseux.

    Lagaffe 1.png

    Les adaptations cinématographiques de bandes dessinées, Blueberry, Lucky Luke, Iznogoud, Benoît Brisefer, Boule & Bill, ont rarement remporté un énorme succès, l’imaginaire des lecteurs étant souvent confronté à l’étrange réalité des acteurs en chair et en os. Seules quelques-unes des adaptions des aventures d’Astérix et d’Obélix de René Goscinny et Albert Uderzo ont échappées à cette règle. Les producteurs qui pensent drainer le large public de lecteurs des albums se retrouvent souvent confrontés à ce décalage.

    Alors pour ne pas être déçus, autant se replonger dans les albums de Gaston Lagaffe édités et réédités, depuis 1960 et encore en 2018, par les éditions Dupuis, 20 titres au total.

    Lagaffe 2.png

    Franquin a été en 1974, le premier lauréat du Grand Prix du Festival de la Bande Dessinée à Angoulême. En 2004-2005 la Cité des Sciences de la Villette à Paris lui a consacré une grande exposition et en 2015, la BPI du Centre Pompidou lui a également rendu un vibrant hommage.

    Mais le plus bel hommage pour un auteur reste celui de voir les lecteurs continuer à lire ses livres bien après sa disparition.

  • En été, la presse parle aussi de livres

    Bande dessinée

    Le Monde consacre une pleine page dans son numéro daté du 18 août au prochain album d’Astérix « Astérix et la Transatlantique » (parution le 19 octobre - Hachette). Frédéric Potet évoque la succession des deux nouveaux auteurs de la série, Jean-Yves Ferri (texte), Didier Convard (dessin) et termine ainsi son article : « Là est le revers de la médaille : succéder à deux monstres sacrés de la bande dessinée mondiale tels que Goscinny et Uderzo est forcément compliqué. Ferri et Conrad, dont le contrat avec Hachette est renouvelé d’album en album, sont attendus au tournant chaque fois. »

    Le quotidien annonce également la parution de « A fond le slip ! » le 15ème tome des aventures de Titeuf du dessinateur Zep (Glénat).

    Racisme US

    Suite au limogeage aux Etats-Unis de Steve Bannon, Le Huffington Post consacre un article au livre le « Camp des saints » de l'écrivain français Jean Raspail, publié en 1973 (Robert Laffont), et qui aurait inspiré ce conseiller de Donald Trump. L’auteur de l’article écrit : « "Ce livre est raciste au sens littéral du terme: c'est leur race qui définit avant tout les personnages", explique Cécile Alduy, professeur de français à l'université Stanford et spécialiste de l'extrême droite française actuelle. "Il décrit l'invasion de l'Europe par des vagues d'immigrés débarquant sur les côtes comme la peste. Le fil rouge de ce livre, c'est un combat à mort entre les races." Lors de sa publication aux Etats-Unis, en 1975, le magazine littéraire Kirkus Reviews ne mâchait pas ses mots: "L'éditeur nous présente Le Camp des saints comme un événement majeur, ce qu'il est probablement, comme Mein Kampf l'a été en son temps."

    Le Monde, Jean-Yves Ferri, Didier Convard, René Goscinny, Albert Uderzo, Brigitte Macron, Elle, Gustave Flaubert, Arthur Rimbaud, Guy de maupassant, Jacques Prévert, Michel Butor,Voltaire, Charles Baudelaire, Hachette, Titeuf, Zep, Glénat, Le Huffington Post , Jean Raspail, Cécile Alduy, Donals Trump, Steve Bannon, Frédéric Poter, Astérix, Femme de président

    Brigitte Macron a accordé une longue interview au magazine Elle (18 août). L'épouse du président de la République, ancienne professeure de Lettres, cite Prévert, Voltaire, Michel Butor pour parler de "la sensualité de l'écriture à la main", et dévoile ses lectures et ses goûts littéraires de Gustave Flaubert à Arthur Rimbaud « le génie », en passant par Guy de Maupassant : « Flaubert est le meilleur traqueur de stupidités de toute la littérature. Il décèle la méchanceté crasse, la sottise partout où elle est. (…) Tout en Flaubert est signifiant. Mes élèves n’avaient pas le droit de ne pas l’aimer ! J’adorais leur transmettre ma passion. » Elle nous aprend aussi que « Les Fleurs du mal » de Baudelaire est son livre de chevet et rajoute « les poètes savent dire l’indicible. »

  • Emmaüs, Astérix, la nature, et le livre

    Vol d’un livre chez Emmaüs

    On trouve de tout dans les centres de la communauté d’Emmaüs, des meubles, des objets divers, et des livres. Le Parisien nous raconte un étonnant fait divers à propos d’un ouvrage très particulier :

    « C’est un ouvrage qui a été publié en1896, dont l’existence ne doit être connue que d’une poignée de personnes. L’une d’entre elles, bien renseignée, a cambriolé la communauté Emmaüs du Plessis-Trévise (Val-de-Marne) pour le dérober. Le livre La reproduction des couleurs par la superposition des trois couleurs simples, par Robert Steinheil, était l’une des perles dénichées par Cyril, un ancien SDF de 51 ans, devenu chasseur de trésors pour la communauté et avait été mis sur le marché samedi à l'occasion d'une vente exceptionnelle. L'ouvrage n'avait pas trouvé preneur. C’est dans la salle des ventes qu’a eu lieu le vol avec effraction, dans la nuit de mercredi à jeudi. Une plainte a été déposée au commissariat de Chennevières. Les cambrioleurs, qui sont sans doute passés par une issue de secours, n’ont pris que ce livre, dont la valeur est estimée à 7 500€ . »

    Le 37ème album d’Astérix

    On en sait un peu plus sur le prochain album d’Astérix dont le récit et la mise en images ont été confiés à Jean-Yves Ferri et à Didier Conrad. Le titre sera et la date de parution le 19 octobre 2017. Une importante opération pour l’éditeur, Dargaud, qui l’imprimera à 4 millions d’exemplaires dans 20 langues. Le titre précédent "Le Papyrus de César" c’est vendu à 1,2 millions d’exemplaires. Europe 1 précise sur son site : « Une année 2017 très spéciale. La série culte a été créée par René Goscinny et Albert Uderzo, et l'année 2017 va marquer un tournant dans son histoire, en étant à la fois le 90e anniversaire d'Albert Uderzo et le 40ème anniversaire de la disparition de René Goscinny. »

    Asterix-et-la-Transitalique-le-nouvel-album-sortira-le-19-octobre.jpg

    La vrai nature du livre

    Avec le printemps revient la période des festivals dédiés au livre. A signaler le 1er mai "L’Etang du livre et de la nature" à Peyrat Le-Château qui réunira sur le thème de la nature, auteurs, éditeurs, libraires, et un marché aux fleurs.

    17855530_10208616985288419_2447113001130420948_o.jpg

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu