Avertir le modérateur

abu malek

  • Quand les lecteurs sauvent le livre

    A Lyon, une librairie sauvée par les riverains

    Le quotidien La Croix raconte comment une petite librairie de quartier lyonnaise, ouverte dans les années 1950 a été sauvée de la fermeture par la mobilisation de huit de ses clients : « En moins de dix jours, huit habitants réunissent les 80 000 € nécessaires pour occuper les lieux. « Nous aurions pu être bien plus nombreux », rapporte Cédric Doat, comblé de voir que « lorsqu’un projet de quartier se monte, les habitants suivent ». Certes, la librairie, ce n’est pas leur rayon. Qu’importe, ils convainquent La Procure de les accompagner. La chaîne spécialisée accepte d’assurer la gestion du stock, par l’une de ses libraires. L’après-midi, une salariée embauchée par la société montée par les habitants prend la suite. Comme les autres, la décision a été arrêtée par mail, ou en se croisant dans la rue. Quand ce groupe de paroissiens n’en débat pas sur le parvis de l’église Saint-Pothin…

    A voir ci-dessous : Un reportage de France3 Rhône-Alpes sur La librairie classique, 42, avenue Maréchal de Saxe 69006 Lyon.

    Librairie Classique.png

    En Syrie, une bibliothèque sauvée par des étudiants.

    Lu dans Archimag : « Stoppés dans leurs cursus universitaire et privés de vie culturelle, de jeunes syriens ont choisi de créer une bibliothèque pour lutter contre l'ennui et tenter d'oublier les bombardements. Ils sont jeunes, syriens, et auraient sauvé près de 11 000 livres des décombres grâce à leur initiative. C'est dans une cave de Daraya, petite localité majoritairement sunnite située dans la banlieue de Damas, qu'Abu Malek et ses compagnons ont créé une bibliothèque destinée à offrir un espace de lecture et d'étude aux habitants. »

    Les livres récupérés dans les maisons démolies ont été répertoriés pour être rendus à leurs propriétaires à la fin du conflit.

    Europe : Les ventes de livres en progression

    « Le livre vit, le livre revit » titre Arte qui écrit : « Les gens ne lisent plus, il n'y en plus que pour internet et les smartphones" : ce petit air lancinant, nous l’entendons tous les jours. Et pourtant, le livre n’est pas mort et est même en progression dans plusieurs pays européens. Aux Pays-Bas, l'année 2015 s'est terminée en beauté : + 4,8%. Même tendance en Italie et en Espagne. En France, on établit désormais la hausse des ventes de livres à 1,7 % en 2015, selon les chiffres du Syndicat national de l'édition. Pour l'édition française aussi, une telle croissance est inédite depuis 2009. »

    A voir dans le même article, l’entretien video avec Michèle Petit, anthropologue spécialiste de la lecture, pour qui « le livre est un repère en période troublée : il permet de trouver du sens. La lecture aiderait à surmonter les épisodes douloureux et les moments de rupture. »

    michèle patir,la librairie classique

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu