Avertir le modérateur

20 minutes

  • La lecture, un plaisir universel

    La grande prêtresse médiatique Oprah Winfrey annonçait il y a quelques semaines vouloir relancer son Book Club sur Apple TV+. 20 minutes nous explique que l’animatrice américaine « invitera de nouveau les auteurs dont elle a apprécié les ouvrages à s’asseoir avec elle pour discuter pour ce qui sera « le club de lecture le plus stimulant de la planète », « Je veux atteindre le point où vision, perspective, vérité et tolérance se rejoignent » dit-elle.

    Et Actualitté précise : « Oprah Winfrey était déjà connue pour son Oprah’s Book Club, un club de livres dépendant de son talk-show The Oprah Winfrey Show. Ce premier club de lecture avait pris fin en 2011, après 15 ans de diffusion. Un an après, elle lançait Le Oprah’s Book Club 2.0, un reboot du premier, mais en raccord avec son époque puisque complètement tourné vers le numérique. » 

    Les lecteurs sont indispensables au monde de l’édition et le « goût collectif pour la lecture » semble ne pas tarir si l’on en juge par les quelques « 354 millions d’ouvrages vendus en France en 2018, un chiffre en hausse de 0,7 % (hors scolaire) par rapport à l’année précédente, selon l’institut GfK. » Des lecteurs qui ont leurs habitudes et à l’occasion de la Journée mondiale du livre, elles intéressent 20 minutes. Le quotidien a demandé à ses lecteurs quels étaient leurs supports de lecture favoris, liseuses, smartphones, ordinateurs, ou tout simplement livres papier. Et ils ont témoigné :

    Julie : « « Les doigts qui effleurent le papier, l’odeur des pages, les petites erreurs d’impression, le poids du livre dans les mains et la satisfaction de voir les pages s’égrener au fil de la lecture. Pour moi, lire un livre se fait avec plusieurs sens et non juste avec la vue ».

    Véronique : « Un livre papier, vous pouvez le donner quand vous l’avez lu, il faut qu’il circule le plus possible »

    Mais les tenants du livre numérique ont aussi leurs arguments, comme Christian : « A 75 ans, je suis un smartphone addict qui téléphone peu mais lit beaucoup ! Le format se prête parfaitement à la lecture à l’italienne (en format paysage) pour des œuvres comme la Pléiade. ». Un utilisateur qui voit plus loin : « La profession d’éditeur va évoluer, on ouvrira un compte qui stockera sous notre nom des œuvres et qui les mettra à disposition à des tiers sous notre demande ou par héritage.»

    Apple TV+, 20 minutes, Oprah’s Book Club, GFK, Musée d'Orsay, Jean-Jacques Henner, Le Oprah’s Book Club 2.0, Oprah Winfrey,

    Photo : Jean-Jacques Henner (1829-1905), La liseuse, vers 1880-90, Paris, Musée d'Orsay.

     

  • 2019 année des best-sellers de la bande dessinée

    Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, France Info, Actualitté.com, L’Arabe du futur, Riad Sattouf, éditions Allary, Yves Sente, Peter Van Dongen, Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet, Antoine Aubin,Teun Berserik,Dargaud, ActuaBD, Lucky Luke, Astérix, Blake et Mortimer,, Livres Hebdo.

    A quelques semaines du prochain Festival International de la bande dessinée d’Angoulême (24 au 27 janvier 2019) les annonces éditoriales pleuvent.

    Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, France Info, Actualitté.com, L’Arabe du futur, Riad Sattouf, éditions Allary, Yves Sente, Peter Van Dongen, Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet, Antoine Aubin,Teun Berserik,Dargaud, ActuaBD, Lucky Luke, Astérix, Blake et Mortimer,, Livres Hebdo.La première concerne Astérix dont on annonce la parution du prochain tome dès octobre 2019, quelques mois après la publication de Astérix et la Transitalique diffusé à plus de 5 millions d’exemplaires. Et on comprend mieux cet empressement si l’on sait que 2019 sera l’année des 60 ans de sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, l’occasion pour la BnF et la Comédie française de lui ouvrir leurs portes pour célébrer cet anniversaire. Le Figaro nous donne tous les détails et Le Journal du Dimanche complète la liste des hommages, rééditions, timbres, monnaie, expositions, en dévoilant même les premiers crayonnés du 38ème album que les auteurs Didier Conrad et Jean-Yves Ferri doivent avoir terminé au mois de juin. Un nouvel album à venir, mais aussi un film en 3D le secret de la potion magique, qui continue à remplir les salles de cinéma – 900 000 spectateurs en décembre 2018 - grâce au scénario original d'Alexandre Astier. L’adaptation en album du long métrage connaît elle aussi un beau succès en librairie.

    Autre annonce celle de la parution – mais pas avant 2020 - d’un nouveau Blake & Mortimer. Le site spécialisé ActuaBD dévoile un projet de couverture pour la seconde partie de la Vallée des Immortels de Yves Sente, Peter Van Dongen et Teun Berserik, publié en 2018 (Dargaud). Cette suite est signée Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet et Antoine Aubin pour les dessins.

    Enfin pour 2019, il ne faut pas oublier la célébration des 90 ans de la création du personnage de Tintin, sûrement propice à une avalanche d’articles et de commémorations en tout genres. France Info, Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, Actualitté, France Culture, ont déjà commencé.

    le parisien,le figaro,20 minutes,france info,actualitté.com,livres hebdo.,l’arabe du futur,riad sattouf,éditions allary,dargaud,actuabd,lucky luke,astérix,blake et mortimer,yves sente,peter van dongen,jean-luc fromental,josé-louis bocquet,antoine aubin,teun berserik

    (Photo © Hergé-Moulinsart 2018)

    Le secteur de la bande dessinée continue à soutenir vigoureusement le marché de l’édition avec nombre de titres placés en tête du Top 20 des meilleures ventes de Livres Hebdo : La vallée des immortels, le 25ème tome des aventures de Blake et Mortimer, personnages créés par Edgar P. Jacobs (Dargaud), Un cow-boy à Paris, les aventures de Lucky Luke d'après Morris (Dargaud), sans oublier Astérix avec Le secret de la potion magique (éditions Albert René / Hachette), et L’Arabe du futur de Riad Sattouf (éditions Allary) dont le 4ème tome déjà écoulé à plus de 120 000 exemplaires, relance la vente des volumes précédents.

  • Amazon encore sur la sellette

    Principale concurrence des libraires la société Amazon peut aussi générer des problèmes pour ceux qui l’utilisent comme le raconte le quotidien 20 minutes : « Pour Jean-Christophe Caurette, les ennuis ont commencé cet été. Sans aucun préavis, la maison d’édition qu’il dirige en Alsace se retrouve privée de son compte Amazon. Impossible de vendre le moindre livre via la célèbre plateforme d’e-commerce. « Du jour au lendemain, vous perdez 15 % de votre chiffre d’affaires (CA) total, explique le dirigeant. Et pour certains pays comme l’Espagne ou l’Italie, les ventes via Amazon représentent jusqu’à 50 % de notre CA ».

    Mails et courriers n’y auront rien fait jusqu’à ce qu’’intervienne directement Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances chargé du Numérique. Une mauvaise publicité pour cette plateforme qui bannit nombre d’entreprises sans fournir d’explications, et surtout dans une période où son activité atteint son plus haut niveau avec les fêtes de fin d’année.

    Amazon.jpg

    Une image publique souvent mise en cause comme lors de la dernière sélection du prix Renaudot avec un auteur vilipendé car diffusé sur Amazon, ou au Québec avec la participation financière de dernière minute d’Amazon au Prix Littéraire des Collégiens. Un scandale, qui a entrainé une vive réaction du milieu de l’édition contre « l’emprise d’Amazon ». L’article d’Actualitté qui relate cet incident évoque aussi un autre problème et rappelle que début novembre : « un conflit explosait entre les libraires de livres anciens et rares, à travers toute la planète et la filiale spécialisée d’Amazon, Abebooks. Marquant leur solidarité avec des confrères, que la plateforme voulait exclure, les libraires ont décidé d’un boycott généralisé, qui a conduit Abebooks/Amazon à revoir sa position. »

    Amazon s’est imposé dans le monde en quelques années, avec il est vrai des méthodes entrepreneuriales agressives ou peu orthodoxes – longtemps sans payer d’impôts en France. Si son existence ne semble plus pouvoir être mise en cause, sa coexistence avec d’autres secteurs culturels ou commerciaux devrait être de toute urgence drastiquement régulée, dans l’intérêt de chacun.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu