Avertir le modérateur

éditions dupuis

  • Lagaffe sur grand écran

    André Franquin (1924-1997), est ce formidable dessinateur qui a créé ou fait vivre sous son pinceau les personnages de bandes dessinées, Spirou, Fantasio, Modeste et Pompon, le Marsupilami, mais surtout l’inaltérable Gaston Lagaffe, un personnage dont les aventures viennent de faire l’objet d’une nouvelle adaptation au cinéma avec un film réalisé par Pierre-François Martin-Laval.

    Un passage du dessin aux personnages réels qui a suscité quelques remous, la diffusion de la bande annonce ayant déjà passablement agacé les fans. D’autant plus que l’univers de la série qui à l’origine se déroulait dans les bureaux du journal Spirou et des éditions Dupuis a été transposé, pour moderniser l’histoire, dans les locaux d’une start-up. Et la fille de Franquin, Isabelle, qui ne détient plus qu’un droit moral sur la BD de son père a déclaré à quelques heures de la sortie en salle : « Ça fait mal, très mal même, car j’assiste impuissante au désastre, en espérant de tout cœur que le public saura distinguer le bon grain de l’ivraie, si je puis dire.» 

    Pourtant ceux qui se replongent dans les albums dessinés par Franquin trouvent autant de plaisir aux péripéties et inventions de ce garçon de bureau excentrique et un peu paresseux.

    Lagaffe 1.png

    Les adaptations cinématographiques de bandes dessinées, Blueberry, Lucky Luke, Iznogoud, Benoît Brisefer, Boule & Bill, ont rarement remporté un énorme succès, l’imaginaire des lecteurs étant souvent confronté à l’étrange réalité des acteurs en chair et en os. Seules quelques-unes des adaptions des aventures d’Astérix et d’Obélix de René Goscinny et Albert Uderzo ont échappées à cette règle. Les producteurs qui pensent drainer le large public de lecteurs des albums se retrouvent souvent confrontés à ce décalage.

    Alors pour ne pas être déçus, autant se replonger dans les albums de Gaston Lagaffe édités et réédités, depuis 1960 et encore en 2018, par les éditions Dupuis, 20 titres au total.

    Lagaffe 2.png

    Franquin a été en 1974, le premier lauréat du Grand Prix du Festival de la Bande Dessinée à Angoulême. En 2004-2005 la Cité des Sciences de la Villette à Paris lui a consacré une grande exposition et en 2015, la BPI du Centre Pompidou lui a également rendu un vibrant hommage.

    Mais le plus bel hommage pour un auteur reste celui de voir les lecteurs continuer à lire ses livres bien après sa disparition.

  • Effets d'annonce

    Tatiana de Rosnay attendue

    La newsletter du site Onlalu.com nous incite à lire les premières lignes du nouveau livre de Tatiana de Rosnay, hélas le lien ne fonctionne pas (« la page demandée n'existe pas »). On se contentera d’attendre sa parution le 1er mars 2018.

    Onlalu de Rosnay.png

    Les 20 ans d’Harry Potter

    Le site Univers Harry Potter confirme que les éditions Gallimard publieront à l’occasion de l’anniversaire des 20 ans de la parution du premier tome de la saga de J.K. Rowlings l’ensemble des titres en édition spéciale. Quatre titres sont déjà disponibles depuis le 1er février 2018.

    51WvjAAP0UL.jpg

    Russie terre de littérature

    La Russie sera le pays invité d’honneur du prochain salon Livre Paris qui se déroulera du 16 au 19 mars 2018. Les organisateurs annoncent « une délégation de 30 auteurs, reflets de la diversité et du dynamisme de la création littéraire contemporaine de la Russie : des auteurs reconnus internationalement, mais également de nouveaux talents, émergents et prometteurs. » Liste des auteurs en cliquant sur l'image ci-dessous :

    Auteurs Russes.png

    Lagaffe sur grand écran

    Les premières images de la troisième adaptation au cinéma des aventures de Gaston Lagaffe personnage de bande dessinées créé en 1957 par André Franquin ont été dévoilées. En attendant la sortie dans les salles le 4 avril 2018 les amateurs peuvent se toujours se replonger dans les 19 albums édités par Dupuis, là au moins ils ne seront pas déçus.

    Gaston.png

  • La bande des Peanuts s’anime à nouveau

    EMI_540052.jpg

    Charlie Brown, son chien Snoopy, ses amis Linus, Lucy, Schroeder, tous les personnages de la bande dessinée américaine les Peanuts reviennent dès le 9 novembre sur la chaine France 3. Sous la forme d'une série de 500 dessins animés d’une minute trente chacun, produite à Angoulême par Normaal Studio, qui a obtenu la bénédiction des ayant-droits du créateur Charles M. Schulz.

    Cette diffusion et l’arrivée dans les salles en 2015 d’un film en 3D célébrant le 65ème anniversaire de la série, relanceront sans doute les ventes d’albums avec une concurrence qui s’avère sévère entre les éditions Dargaud qui en sont au volume 15 de la publication de l’intégrale de la série et les éditions Delcourt qui annoncent la parution d’un tome 3 pour le 5 novembre.

    Le site LesBlogsMedias raconte la saga de cette série « Nés en 1950, les personnages sont inscrits dans la culture populaire américaine. Leurs aventures ont été publiées quotidiennement jusqu’au décès de leur créateur en 2000. Peanuts a été présent dans 75 pays et dans plus de 2 600 journaux. Charlie Brown et son chien Snoopy, qui a la fameuse habitude de dormir sur le toit de sa niche, se comporte en humain, pense et philosophe, se prend pour un astronaute sur la lune ou un aviateur de la 1ère Guerre Mondiale,… sont à la 8ème position du classement des 50 Plus Grands Personnages de Tous les Temps ; un musée leur est d’ailleurs consacré : le Charles M. Schulz Museum, ouvert en 2002. Depuis 1965, Snoopy est diffusé chaque soir de Noël en prime-time aux États-Unis, et arrive systématiquement en tête des audiences. »

    Peanuts Dargaud.jpgParmi les 300 millions d’albums vendus dans le monde, beaucoup ont été publiés en France, où les strips paraissent pour la première fois dans la presse en 1965, dans le magazine Chouchou, puis en 1969, dans Charlie mensuel (qui donnera son nom au futur Charlie hebdo), puis dans France Soir (1970). Les Peanuts ont été publiés en 1965 et en 1966 par l’éditeur Dupuis dans la collection « gags de poche » (trois titres en noir et blanc), Gallimard (treize tomes de 1975 à 1977), en petit format par Dargaud (1983), par les éditions Hachette (sept tomes en 1987 - collection BD), et par Hors Collection (de 1997 à 2000), puis Rivages Poche (19 titres de 2002 à 2004).

    En 1976, Charles Schulz avait demandé devant les tribunaux la destruction de la biographie de Marion Vidal publiée par les éditions Albin Michel n’aimant pas certains dessins qui l’illustraient. Sa demande avait été rejetée par le tribunal, estimant que «l'on chercherait en vain dans les dessins incriminés un quelconque Peanuts Delcourt.jpgaspect pornographique » et que «les dessinateurs qui ont collaboré à l'ouvrage ont tenu à réaffirmer au cours des débats l'admiration qu'ils portent à Schulz qu'ils considèrent comme leur maître, que, tout aussi admiratif que celui de Marion Vidal, leur hommage est seulement plus corrosif ». Le livre n’a jamais été réédité.

    Charles Schulz, malade, décide d’arrêter de dessiner en 1999. Il décèdera en 2000 à la veille de la publication dans les journaux de sa dernière bande dessinée.

    « L'univers de Peanuts est un microcosme, une petite comédie humaine pour le lecteur candide comme lettré » déclare Umberto Eco dans la préface de « La vie est un rêve, Charlie Brown », Rivages, 2002.

    Sources : pour Charles Schulz Wikipedia, pour les albums bedetheque.com

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu