Avertir le modérateur

éditions arthaud

  • Le dernier livre de Florence Arthaud

    « J’ai basculé en une fraction de seconde. Je suis dans l’eau. Il fait nuit noire. Je suis seule. Je tourne la tête en tout sens, instintivement. Je vois mon bateau qui s’éloigne. Je cherche un repère. Une lueur. Un objet. Un signe de vie. Rien. Je suis absolument seule. Isolée dans l’immense masse sombre et mouvante de la mer. Dans quelques instants, la mer, ma raison de vivre, va devenir mon tombeau. »

    Ces lignes sont tirées du livre « Cette nuit la mer est noire » de Florence Arthaud à paraître le 19 mars 2015 et dont Le Parisien publie des extraits.

    Cette-nuit-la-mer-est-noire_max1024x768.jpgFlorence Arthaud, disparue le 9 mars à 57 ans dans un accident d’hélicoptère en Argentine, avait déjà frôlé la mort plusieurs fois dans sa vie. A 17 ans dans un accident de voiture dont elle sort paralysée et défigurée, et ce jour d’octobre 2011 en Corse, où elle tombe de son bateau lors d’une promenade en mer.

    Etonnant destin que celui de cette femme qui portait le nom d’un éditeur, au départ grenoblois, spécialisé dans les récits d’aventures et de voyages. Si Arthaud est aujourd’hui connu pour ses livres sur la mer, notamment avec la collection « Mer », inaugurée par Éric Tabarly et qui a publié des textes de Bernard Moitessier, Loïc Peyron, Francis Joyon, Florence Arthaud, il a surtout été un des premiers à publier des ouvrages sur la montagne signés Maurice Herzog, Reinhold Messner ou Roger Frison-Roche. En 1977, Jacques Arthaud, père de Florence, décédé récemment et à qui elle dédie son dernier livre, vendait sa maison d’édition au groupe Flammarion.

    Etonnant parcours que celui de cette femme qui commence à naviguer à 18 ans et qui remportera, dans un univers d’hommes, plusieurs compétitions, comme en 1990 la mythique Course du Rhum quelques mois après avoir battu le record de la traversée de l’Atlantique Nord à la voile en solitaire.

    « Cette nuit la mer est noire » est le quatrième livre de la navigatrice, après « Fiancée de l'Atlantique » (éditions du Pen-Duick, 1982), « L'Océane », Flammarion/ Arthaud, 2008), « Un vent de liberté » (Flammarion/ Arthaud), 2009).

    Dans son dernier livre elle écrit : « La crainte de mourir est pour moi la seule vraie terreur. De quoi peut-on s'effrayer, sinon? De manquer un avion, un rendez-vous? De manquer d'argent? La vie est un cadeau, il faut la vivre pleinement et croire toujours en son destin. »

     

    A lire aussi l’article de Voiles et voiliers : « Florence Arthaud : la vie cabossée d’une fée qui n’avait pas peur des bosses » (2009), et dans Le Monde « Florence Arthaud, dompteuse d’océan » (2015).

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu