Avertir le modérateur

"Ça" de stephen king

  • Des lectures sous contrôles

    Il faut le savoir : lorsque nous naviguons sur les réseaux sociaux ou faisons nos courses sur Amazon, nos statuts, nos messages et nos achats, sont analysés par des algorithmes dans le but de connaître nos centres d’intérêts mais aussi de nous glisser en douce des publicités qui pourraient éventuellement nous intéresser.

    C’est ainsi que Facebook nous propose un classement des livres préférés des Français. Arrive en tête la saga Harry Potter de J.K Rowling, suivie du "Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry, et de "Ça" de Stephen King.

    TF1 News et Le Parisien (en images) qui dévoilent cette information précisent « Facebook avait déjà réalisé ce classement au niveau mondial en se basant sur les listes du type "mes dix livres préférés", qui sont partagées par les utilisateurs du réseau social avec leurs amis.
    Le réseau social aux 1,3 milliard de membres avait alors compilé et rendu anonymes les données de 130.000 statuts. Il renouvelle l'expérience localement avec quelque 20.000 statuts analysés dans certains pays. Si le sorcier à lunettes rondes Harry Potter trustait également le classement mondial, venait ensuite "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee, et "Le Seigneur des anneaux" de JRR Tolkien.
    Dans le top 10 français, où l'on apprend que l'âge moyen des utilisateurs dont les données ont été analysées est de 36,3 ans et sont très majoritairement (74%) des femmes, la trilogie de JRR Tolkien arrive en quatrième position, talonnée par "Les Fleurs du mal" de Charles Baudelaire et "1984" de George Orwell. »


    Si ce résultat n’apporte pas d’informations déterminantes, plus inquiétant est la surveillance de nos lectures. Ainsi on apprend sur le site The Digital Reader, que la société Adobe espionnerait les utilisateurs de la dernière version (n°4) de son application Adobe Digital Editions qui permet de lire les livres numériques au format ePub, en collectant des milliers de données sur leur bibliothèque numérique et l'usage qu'ils font de leurs ebooks.

    Selon le site Archimag qui relaie cette information « le chercheur en sécurité à l'origine de la découverte de la faille de sécurité d'Amazon.com de septembre dernier, Benjamin Daniel Mussler, aurait lui-même constaté cette dérive d'Adobe : un ebook entre dans votre bibliothèque, vous l'ouvrez, le lisez, à quel rythme et dans quel ordre en tournez-vous les pages... L'éditeur californien emmagasinerait toutes ces données, y compris le titre ou la maison d'édition, et les enverrait en clair vers ses serveurs. »

    Actualitté de son côté rajoute « L'American Library Association a pris cette affaire très au sérieux. À la suite de l'Electronic Frontier Foundation, elle dénonce les violations de vie privée commises par Adobe, et la transmission de données privées. Sachant que l'application ADE est utilisée par des dizaines de milliers de lecteurs de livres numériques dans le monde, la situation est délicate. « Les gens attendent et méritent que leurs activités de lecture restent privées et les bibliothèques conservent la confidentialité des dossiers de leurs usagers. La transmission en ligne cryptée de données de lecteurs de bibliothèques n'est pas simplement une énormité : c'est un contournement des lois fédérales à travers le pays, qui protègent la confidentialité des dossiers de lecture en bibliothèque », explique Courtney Young, présidente de l'ALA, dans un communiqué. »

    Photo document Adobe.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu