Avertir le modérateur

Livre

  • Dernière ligne droite pour les prix littéraires

    Dans quelques jours seront proclamés les résultats des prix littéraires, le Prix de l’Académie française (25 octobre), le Femina (5 novembre), le Médicis (6 novembre), le Goncourt, le Renaudot (7 novembre) et le prix Décembre (8 novembre) et l'Interallié (12 novembre).

    Si les listes ont varié depuis les pré-sélections, certains titres restent en lice. C’est le cas de Le lambeau de Philippe Lançon, récit de sa reconstruction après l’attentat contre «Charlie Hebdo» où il a été grièvement blessé, qui est annoncé comme un des favoris de l’Interallié. Autres livres pour ce prix : Laurence Cossé, Nuit sur la neige (Gallimard), Paul Gréveillac, Maîtres et esclaves (Gallimard), Stéphane Hoffmann, Les belles ambitieuses (Albin Michel), Camille Pascal, L'été des quatre rois (Plon), Thomas B. Reverdy, L'hiver du mécontentement (Flammarion). Ejecté du prix Goncourt, Le lambeau a déjà obtenu le prix RomanNews « une récompense qui distingue une œuvre de fiction francophone s'inspirant de l'actualité et la traite comme un roman. »

    L’ultime sélection du prix Goncourt 2017 sera dévoilée le 30 octobre en attendant la liste comporte les titres suivants : Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah (Editions de Minuit), David Diop, Frère d'âme (Seuil), Paul Greveillac, Maîtres et esclaves (Gallimard), Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (Actes sud), Tobie Nathan, L'évangile selon Youri (Stock), Daniel Picouly, Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel), Thomas B. Reverdy, L'Hiver du mécontentement (Flammarion), François Vallejo, Hôtel Waldheim (Viviane Hamy).

    le-sillon.jpegPour le Renaudot, Le sillon de Valérie Manteau (Le Tripode), elle aussi ancienne de Charlie Hebdo, a disparu de la pré-sélection, malgré une série d’articles élogieux dans la presse, Le Monde des livres, Télérama, Les Inrocks, Libération, un passage à La grande librairie (France 5), et même au Canada où Le Devoir le qualifie de livre de « roman essentiel ». Restent présents dans la liste : Anton Benaber, La Grande idée (Gallimard), Adeline Dieudonné, La Vraie vie (L'Iconoclaste), David Diop, Frère d'âme (Seuil), Gilles Martin-Chauffier, L'Ere des suspects (Grasset), Stéphane Hoffmann, Les Belles ambitieuses (Albin Michel), Philippe Lançon, Le Lambeau, (Gallimard), Diane Mazloum, L'Âge d'or (JC Lattès), Pierre Notte, Quitter le rang des assassins (Gallimard), Vanessa Schneider, Tu t'appelais Maria Schneider (Grasset).

  • Ces couvertures de livres qui font lire

    Qu’est-ce qui rend attirant un livre en dehors du nom de l’auteur-e ou du sujet ? Le blog de Babelio consacre un grand article à la conception des couverture de livres et répond aux questions : « Comment avez-vous fait, devant ces kilos de bandeaux, ces alléchantes 4e de couvertures et ces myriades de couleurs, pour en choisir si peu ? Et surtout : pourquoi ce choix ? » Quelques extraits d’un débat sur ce sujet qui réunissait, autour d’un enquête auprès de 6 284 lecteurs, plusieurs professionnels de l’édition.

    Babelio, Octavia Killian, Laure Leroy, éditions Zulma

    (…) « A la question suivante : « Dans le cas d’un livre adapté au cinéma, appréciez-vous que la couverture change pour se mettre aux couleurs de l’affiche du film ? » 81% disent ne pas apprécier cette pratique. Mais ce recouverturage n’a en fait pas les grands lecteurs pour cible. Il cherche plutôt à toucher les spectateurs du film ou le grand public ignorant l’existence du livre d’origine. » (…)

    (…) « Les répondants à l’enquête sont sujets à l’achat d’impulsion, notamment chez les plus jeunes. De manière générale, note Octavia Killian, un lecteur sur deux ne sait pas ce qu’il va acheter. Elle ajoute également que concernant l’achat en ligne, les lecteurs sont moins sensibles à l’achat d’impulsion (69,4% savent ce qu’ils vont acheter contre 47,9% des acheteurs en librairie), sans doute parce que « la librairie est un lieu qui se prête plus à la découverte et au conseil » (…)

    A la question « Êtes-vous attaché(e) à certaines couvertures de maisons d’édition ou de collections ? », les lecteurs sont 52% à répondre « Oui », mais souligne l’article : « Mais cela reste un pari risqué. On note par exemple que, sur les couvertures, 41% des lecteurs affirment avoir déjà été déçus par une couverture. Ils parlent de « discordances », de « décalages »,  ou d’« inadéquations ».

    « Un objet, qui est un produit aussi, n’est pas obligé d’être ouvertement commercial,. Sa beauté peut être liée à l’attention qu’on a portée pour l’imaginer, pour l’écrire, pour le traduire, pour le publier, pour le relire. » Laure Leroy, directrice éditoriale des éditions Zulma.

    Autres sujets abordés, les bandeaux et le contenu des 4èmes pages de couverture.

    L’intégralité de l’article très intéressant est à lire ici.

  • Marilyn Monroe, Jérôme Lindon, Marcel Gotlib et les livres

    La bibliothèque de Marilyn Monroe

    Marilyn Monroe, Jérôme Lindon, Annette Lindon, Le Parisien, Actualitté.com, Fluide Glacial, PifMarcel Gotlib, BNF, Vu un article sur le site de France Inter qui explique : « Grâce au site "L’Important", qui compile des informations… importantes ou intéressantes, Nicolas Demorand est tombé sur la liste des livres que comptait la bibliothèque de Marilyn Monroe, une bibliothèque impressionnante de 430 volumes où Steinbeck, Fitzgerald, Hemingway, Styron côtoient Pirandello, Aristote, Platon…». On y apprend que Oline Eaton, professeure de littérature et d’études féministes, note le nombre impressionnant de résultats sur Google avec les mots « Marylin Monroe Reading » (« Marylin Monroe en train de lire ») et conclue que Marilyn « est victime d’un préjugé qui la voit en pin-up idiote ».

    Les combats de Jérôme Lindon à la BNF

    Exposition « Les combats de Minuit, dans la bibliothèque de Jérôme et Annette Lindon » à la BnF (Bibliothèque nationale de France) à Paris expose à partir du 9 octobre 2018, une centaine de livres issus de la bibliothèque de Jérôme Lindon, directeur des Éditions de Minuit de 1948 à sa mort, en 2001, et de son épouse, Annette : « Ces livres racontent l’aventure humaine vécue aux Éditions de Minuit, au gré de leurs engagements esthétiques et politiques. Le combat de Jérôme et Annette Lindon pour faire vivre cette maison d’édition fut d’un même mouvement un combat au service de la littérature, de la justice et de la liberté. Cette exposition rend hommage à l’ambition et à l’exigence d’un travail d’éditeur qui a marqué la vie intellectuelle de la seconde moitié du XXe siècle d’une empreinte profonde. »

    Gotlib donne son nom à la bibliothèque du Vesinet

    Marilyn Monroe, Jérôme Lindon, Annette Lindon, Le Parisien, Actualitté.com, Fluide Glacial, PifMarcel Gotlib, BNF, Au Vésinet, petite ville de la banlieue parisienne, la bibliothèque municipale porte désormais le nom de Marcel Gotlib. Un hommage au dessinateur de bandes dessinées, créateur des Dingodossiers avec René Goscinny, de la série des Rubriques-à-brac dans Pilote, du personnage de Gai-Luron dans Pif, et fondateur du magazine Fluide glacial. Lu sur Actualitté.com : « Le Parisien s’est rendu à l’inauguration du lieu, où une exposition consacrée à l’auteur était proposée. En complétant les propres fonds documentaires dont elle disposait, la bibliothèque a en effet mis en place tout un parcours qui s’appuie sur des planches originales. Le changement de nom fut officialisé à cette occasion. »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu