Avertir le modérateur

Marque Pages - Page 5

  • Le monde du livre en images

    Ces images circulent sur les réseaux sociaux, Twitter, Facebook, Instagram, elles mettent en scène les livres et la lecture.

    En Corée du Sud le "train-bibliothèque". Raconté par Pierre Martial sur son blog :

    31504596_683374838721035_2286044408275009536_n.jpg

    Un dessin de Grant Snider. Son site Internet : https://www.grantsnider.com/ En France, ses livres sont édités par Dargaud.

    57503667_2396244717328404_660245733068242944_n.png

    L'intelligence artificielle. Un dessin d'anticipation de Asler :

    D6B28JaW0AAJ-7M.jpg

  • Le quinquennat en librairie

    Le quinquennat de Nicolas Sarkozy, puis celui de François Hollande, ont suscité pléthore de titres consacrés à leur parcours, leur personnalité, leurs résultats politique. Il semblerait d’ors et déjà que celui d’Emmanuel Macron prenne le même chemin.

    Pour commencer on peut citer les deux ouvrages que le futur président de la République française avait publié pour accompagner sa campagne électorale : en 2016 Révolution (XO et Pocket), et en 2017 Macron par Macron (éditions de l'Aube), Emmanuel Macron : Discours de la campagne présidentielle (L'Harmattan).

    Le Figaro, Juan Branco, Au Diable Vauvert-Massot, Renaud Dély,  Thibaut Soulcié, Glénat, Ava Djamshidi, Nathalie Schuck, Vincent Crase, Patrick Rambaud, Nicolas Domenach, Caroline Derrien, Brice Couturier, L'Harmattan, XO, Pocket, L'Aube, L'Observatoire, Anne Fulda, Fayard, Cancice Nedelec, Albin Michel, Maurice Szafran,Grasset, Affaire Benalla, Plon,  Parmi les autres titres parus on peut citer Emmanuel Le Magnifique de Patrick Rambaud (Grasset), Emmanuel Macron un jeune homme si parfait d'Anne Fulda (Plon), Le tueur et le poète, entretiens du Président avec les auteurs Nicolas Domenach et Maurice Szafran, (Albin Michel), Les Macron de Caroline Derrien et Cancice Nedelec (Fayard), Macron, un Président philosophe de Brice Couturier (L’Observatoire). Nombre de ces livres, quelquefois à charge, tentent malgré tout de cerner la personnalité de ce jeune président de 41 ans dont l’élection a surpris beaucoup de monde.

    Après seulement deux ans de pouvoir, plusieurs livres analysent déjà les résultats et l’ambiance de cette période. Parmi eux :

    Présumé coupable de Vincent Crase (Plon). L'ancien adjoint sécurité du parti La République en marche publie sa vision de « L’'affaire Benalla » dans laquelle il a été fortement impliqué. 

    Le Figaro, Juan Branco, Au Diable Vauvert-Massot, Renaud Dély,  Thibaut Soulcié, Glénat, Ava Djamshidi, Nathalie Schuck, Vincent Crase, Patrick Rambaud, Nicolas Domenach, Caroline Derrien, Brice Couturier, L'Harmattan, XO, Pocket, L'Aube, L'Observatoire, Anne Fulda, Fayard, Cancice Nedelec, Albin Michel, Maurice Szafran,Grasset, Affaire Benalla, Plon,  Madame la Présidente de Ava Djamshidi et Nathalie Schuck (Plon). « Une longue enquête, des rencontres avec la première dame et des entretiens avec de nombreuses personnalités politiques, c'est le véritable rôle de Brigitte Macron à l'Élysée qui, pour la première fois, est dévoilé. » L’éditeur.

    Macronarchie, une bande dessinée publiée par les éditions Glénat. Le scénario et les textes sont signés par Renaud Dély, ex-rédacteur en chef de L’Obs, ex-directeur de la rédaction de Marianne et aujourd’hui éditorialiste à France Info. Les dessins sont signés Thibaut Soulcié dessinateur également à L’Equipe et à Marianne.

    Crépuscule de Juan Branco (Au Diable Vauvert-Massot). Présenté comme un succès de librairie sans aucun appui des médias (déjà cité sur ce blog), le livre a eu droit, après avoir atteint les 100 000 exemplaires, à un article dans Le Figaro. Curiosité, la première version de ce pamphlet est accessible sur Internet gratuitement. Juan Branco avait déjà publié Contre Macron (Divergences).

    Il y aura certainement d’autres livres sur le sujet d’ici 2021.

  • Martine a du succès

    Les dessins de la collection d'albums Martine, héroïne de la littérature enfantine, ont été mis en vente lors des enchères organisées le 27 avril 2019 par Artcurial. Des œuvres dont leur auteur n’avait jamais voulu se séparer de son vivant. Le Monde : « Les 27 dessins originaux (des gouaches sur papier) de l’illustrateur belge Marcel Marlier, mort en 2011, sont tirés des différentes aventures de Martine (Martine à la foire, Martine à la montagne, Martine à la mer…). Au total, ils ont été vendus pour 559 000 euros, soit cinq fois l’estimation (…). Proposés pour la première fois aux enchères, les dessins ont tous été vendus, en grande majorité à des collectionneurs étrangers. » Le dessin à la gouache de Martine, petit rat de l’opéra, a atteint les 48 100 euros » (photos ci-dessous, source Branchés Culture).

    a833c67ff6a033d1a972dd23c49dc7dac73d11147c79f756811dcb98e841.jpg69332806_14068262-e1465982619521.jpg

    Une belle reconnaissance pour Marcel Marlier créateur n 1954 de cette série vendue à plus de 100 millions d’exemplaires dans le monde. Les textes des albums étaient eux imaginés par Gilbert Delahaye. Après son décès en 1997 c’est son fils Jean-Louis Delahaye qui prendra la relève.

    Ces dernières années la série des Martine, créée en 1954,a été popularisée, notamment sur les réseaux sociaux, par des parodies des couvertures des albums prenant pour thème l’actualité. Un regain d’intérêt qui a sans doute incité l’éditeur a moderniser de 2016 à 2017 les 60 albums de la collection avec une nouvelle couverture, une mise en page plus aérée, et des prénoms de personnages plus actuels.

    Pour ceux et celles que les histoires de cette petite fille ont fait rêver, Le Monde signale un « passionnant dossier » sur la série et ses auteurs réalisé en 2010 par le journal belge Lavenir.net » Plusieurs personnalités y évoquent le travail du dessinateur, et on y apprend que le personnage à failli s’appeler Colette, que « selon les traductions, Martine s’appelle Anita, Tiny,Maja, Marti, Zana,Debbie ou Aysegül », et que Michael Jackson a proposé un jour à Marcel Marlier de lui acheter tous ses originaux de la série.

    Pour la petite histoire, le personnage de Martine est né de la volonté des éditions Casterman de faire face au succès de la série Caroline imaginée en 1953 par le dessinateur alsacien Pierre Probst. Une collection éditée par Hachette qui comptera au total 44 titres, et il n’est pas interdit de penser que ses originaux passeront un jour, eux aussi, en salle des ventes.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu