Avertir le modérateur

Marque Pages - Page 4

  • Encore un livre que Donald Trump ne lira peut-être pas

    Qui se comporte comme un enfant de 12 ans, ne lit pas les notes trop longues de ses conseillers et demande « des PowerPoint en guise de briefing, qui ne doivent pas excéder plus de « trois points principaux » », qui fait des remarques sexistes ou racistes à ses collaborateurs ?

    De qui parle ce livre ? France Inter nous en dit plus « Un livre écrit par un membre haut placé de l'administration Trump révèle qu'une partie de l'équipe a envisagé de démissionner collectivement l'an dernier. Donald Trump y apparait comme un président peu fréquentable et peu professionnel. »

    Michael Wolff, Bob Woodward, Donald Trump,Washington Post, MSNBC, New York TimesPocket, Twelve Hachette Books,  New York Times, France InterL'Archipel,   Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur Donald Trump notamment par Michael Wolff dans Le feu et la fureur (Pocket) ou Bob Woodward avec Peur : Trump à la Maison Blanche. Mais jamais semble-t-il un livre ne s’est s’avéré aussi dérangeant pour le Président à un an des nouvelles présidentielles. Une situation d’autant plus dérangeante que l’auteur est « anonyme » et présenté comme un haut fonctionnaire membre de l’administration américaine. Le même, toujours aussi anonyme, avait publié en 2018 dans le New York Times une tribune intitulée « Je fais partie de la résistance au sein de l’administration Trump », un texte que l’occupant de la Maison Blanche avait qualifié de « trahison ». Le pouvoir a d’ailleurs tenté d’en savoir plus sur lui, mais l’éditeur Twelve, appartenant groupe Hachette Book, a refusé catégoriquement de dévoiler son identité comme le souligne Livres Hebdo (article payant).

    Plusieurs bonnes feuilles de A Warning ont été publiées aux Etats-Unis par le Washington Post, le New York Times ou la chaîne MSNBC, et repris par la presse internationale, mais le livre de 259 pages ne sera disponible dans les librairies que le 19 novembre. En France les commentaires vont déjà bon train : « Son récit est une plongée dans l'univers ahurissant de la Maison-Blanche. » Le Monde, « Donald Trump aux commandes se comporterait comme un despote non éclairé. » Le Point, « Un nouveau coup assené de l’intérieur au président américain. » La Voix du Nord, « Un portrait accablant de Donald Trump », La Dépêche.

    Trump qui s'enorgueillit d’être un auteur de best-sellers avec des titres tels que Penser comme un champion, Comment devenir riche de Donald Trump (Bourin éditeur), ou Trump par Trump (L’Archipel) pourra bientôt revendiquer celui d’être devenu... un excellent sujet de livres à succès.

  • Le livre au service de la générosité

    Nicolas Mathieu, Leïla Slimani, Michel Bussi, Philippe Jaenada, Yasmina Khadra, François d'Epenoux, Restos du cœur, Pocket, GFK, Donner à lire, SNE, Ouest-France, la Briqueterie de Schiltigheim, Secours Populaire,  « 17 écrivains s’engagent pour les Restos du cœur » titre Livres Hebdo  qui annonce le renouvellement de cette l’opération initiée en 2014.

    Sous le titre "13 à table !" un livre rassemble des nouvelles, cette année sur le thème du voyage, de Nicolas Mathieu, Leïla Slimani, Michel Bussi, Philippe Jaenada, Yasmina Khadra, François d'Epenoux. Ce recueil dont la couverture est signée Riad Sattouf est vendu 5 euros en librairie et permet aux Restos du cœur de financer quatre repas.

    Livres Hebdo précise « les cinq précédentes éditions de 13 à table! ont permis aux Restos du cœur de distribuer près de 4 millions de repas supplémentaires. Tous les acteurs de la chaîne du livre (auteurs, distributeurs, libraires, imprimeurs...) participent bénévolement à cette opération. L'intégralité des recettes générées par la vente du livre est reversée aux Restos du cœur. ». Selon les chiffres de GFK ce livre caritatif se vend à 200000 exemplaires. Il est édité par Pocket.

    Nicolas Mathieu, Leïla Slimani, Michel Bussi, Philippe Jaenada, Yasmina Khadra, François d'Epenoux, Restos du cœur, Pocket, GFK, Donner à lire, SNE, Ouest-France, la Briqueterie de Schiltigheim, Secours Populaire,  Autre opération généreuse avec Donner à lire, une initiative mise en place dans toute la France par 200 librairies indépendantes et le Secours populaire en direction des enfants. Donner à lire, dont c’est la quatrième édition, permet d’offrir des livres neufs achetés par des clients à des jeunes qui n’y ont pas accès. Ouest France explique : « Les clients choisissent un album qui pourrait plaire à des enfants ou d’autres livres pour des adolescents. Le 20 novembre, tous les livres destinés à l’opération Donner à lire seront remis à l’antenne locale du Secours populaire. »

    Donner à lire est soutenu par le Syndicat National de l’Edition.

    A signaler également des actions plus permanentes comme à Poitiers (2 bis, rue de Slovénie) où le Secours Populaire propose à longueur d’année une librairie de 8.000 et 9.000 ouvrages d’occasion et à bas prix permettant « d’ouvrir la culture au plus grand nombre. »

    En Alsace on se mobilise aussi pour l’accès des livres aux jeunes et notamment dans le cadre de « Schilick on carnet », 8ème Salon de l'illustration à la Briqueterie de Schiltigheim. Un événement qui se déroule, les 8, 9 et 10 novembre, pendant lequel l'association culturelle Tôt ou t'art organise une grande collecte de livres jeunesse, destinée à alimenter la ronde des livres. Ces dons permettent aux structures comme au public d'accéder à des ouvrages gratuitement. (source France 3).

  • Le Goncourt "Je ne l'aurai jamais" Amélie Nothomb

    Dubois Goncourt.pngBingo ! La période d’annonce des prix littéraires est lancée. Elle commence cette année avec Jean-Paul Dubois, qui se voit couronner par le jury du Goncourt pour son livre Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon (éditions de l'Olivier). Le prix Renaudot 2019 est lui attribué à Sylvain Tesson pour La panthère des neiges (Gallimard).

    A la clé pour les lauréats une nouvelle mise en place dans les librairies avec le fameux bandeau rouge qui signalera leur livre aux lecteurs distraits. Un joli coup financier pour l’auteur (et l'éditeur) puisque un prix devrait normalement augmenter le chiffre de ses ventes.

    France Info s’intéresse à ceux qui n’ont pas été retenus dans la sélection finale  titre : « Les "Poulidor" du prix Goncourt : qui sont ces auteurs souvent sélectionnés mais jamais primés ? » et cite Delphine de Vigan Karine Tuil, Jean-Philippe Toussaint, et Amélie Nothomb qui déclare : « le Goncourt, il ne faut pas rêver, je ne l'aurai jamais ». « Je crois que c'est eux qui ont renoncé à moi ».

    France Info mesure aussi l’impact que peut avoir l’attribution d’un prix sur un auteur et écrit que « La réussite est parfois un lourd fardeau pour les lauréats du prix littéraire le plus prestigieux de France. » La preuve avec Alexis Jenni, prix Goncourt 2011 avec L'Art français de la guerre qui confie : « Ce prix, je ne l'ai jamais désiré. De ce fait, ce n'est pas un accomplissement. Je l'ai eu tard, j'avais connu des échecs, c'est peut-être un avantage. Si je l'avais eu plus jeune, l'argent, le succès aurait pu me monter à la tête et j'aurais pu finir en plein délire narcissique."

    9782072822322_1_75.jpgEn attendant la proclamation des autres prix, les auteurs.es pourront toujours se dire que les lecteurs n’ont peut-être pas besoin qu’on leur souffle (en dehors des libraires) ce qu’ils aimeront lire, et qui sait, si avec un peu de chance ils n’obtiendront pas un des 2 000 prix littéraires que le monde de l’édition décerne en France chaque année.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu