Avertir le modérateur

Marque Pages - Page 3

  • La librairie Les Jours Heureux à Rosny-sous-Bois

    librairie Les Jours heureux, Rosny-sous-Bois, Corisande Jover, Sabina Gutierrez-Casal

    Le titre de Libération est un peu accrocheur et provocant : « A Rosny-sous-Bois, une libraire s'installe dans le désert. ». L’article, lui, raconte le projet de Corisande Jover, 32 ans, qui après une première expérience de 5 ans au Blanc-Mesnil a ouvert avec son associée Sabina Gutierrez-Casal, la librairie Les Jours heureux.

    Le quotidien explique : « Etre libraire en Seine-Saint-Denis, c’est un acte militant. Le département compte quatorze librairies pour 1,5 million de résidents, ce qui en fait le département le moins pourvu de l’Hexagone. » 

    Une aventure suivie de près par la presse puisque Le Parisien de son côté nous apprenait en janvier 2017 que la librairie « vient d’être récompensée par le prix 2016 de la Fondation Jean-Luc Lagardère dans la catégorie « libraire ». Une bourse distribuée chaque année à des jeunes talents issus de diverses disciplines artistiques (écriture, musique, photographie…). » un prix un chèque de 30 000 € sûrement très bénéfique.

    Dans le magazine Seine-Saint-Denis, Corisande Jover explique : « Une librairie, c’est un rêve que j’ai depuis mes années d’études et puis, je trouve qu’on a aussi une mission d’utilité publique : le département manque encore de librairies indépendantes », « La difficulté pour tout libraire en Seine-Saint-Denis, c’est qu’on est face à une population au pouvoir d’achat assez faible. Il faut donc redoubler d’inventivité »

    Une inventivité qui se traduit par la création d’un rayon jeunesse comme le raconte Libération : « L’irréductible petite libraire la joue rusée, pour fidéliser. « Contrairement à Paris, on n’a pas de clientèle de passage, de touristes. On est sur du local. Il faut réussir à faire entrer les clients une première fois et s’assurer qu’ils reviennent.» Les livres pour enfant, qui représentent un tiers de son chiffre d’affaires, lui permettent de garder un avantage concurrentiel. Une cible à ne pas négliger dans le département le plus fécond de l’Hexagone (2,5 enfants par femme en 2014). »

    En 2016, pour la campagne de financement participatif lancé sur Ulule les initiateurs du projet écrivaient : « Une librairie à Rosny-sous-Bois, et pourquoi pas ? Dans cette ville de Seine-Saint-Denis de 43000 habitants, une librairie indépendante pourrait faire le bonheur des petits et des grands. On y trouverait beaucoup de jolies choses pour se détendre, pour rêver, pour apprendre, pour réfléchir ou pour s'amuser. ». C’est désormais le cas.

    Librairie Les Jours Heureux, 9 Rue du Général Leclerc, 93110 Rosny-sous-Bois.

    Sur Facebook.

  • Georges Perec mode d'emploi

    « Il poussa un profond soupir, s'assit dans son lit, s'appuyant sur son polochon. Il prit un roman, il l'ouvrit, il lut; mais il n'y saisissait qu'un imbroglio confus, il butait à tout instant sur un mot dont il ignorait la signification.
    Il abandonna son roman sur son lit. Il alla à son lavabo ; il mouilla un gant qu'il passa sur son front, sur son cou.
    Son pouls battait trop fort. Il avait chaud. Il ouvrit son vasistas, scruta la nuit. Il faisait doux. »

    Vous n’avez rien remarqué ? La lettre « e » est absente de ces quelques lignes, mais aussi des 300 pages du roman de Georges Perec « La disparition » (1969) dont elles sont extraites.

    Perec Mag Litt.jpgLe site de l’Oulipo résume l’œuvre de cet auteur (1936-1982), longtemps qualifié d’ « inclassable » : « Il publie son premier roman, « Les Choses » en 1965. Ce roman « sociologique » de facture flaubertienne est couronné par le prix Renaudot. En 1966, il publie un bref récit truffé d’inventions verbales, « Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ? », et entre l’année suivante à l’Oulipo, dont il devient l’une des figures majeures. Il expérimente toutes sortes de contraintes formelles : « La Disparition » (1969) est un roman écrit sans la lettre e (lipogramme) ; « Les Revenentes » (1972), où la seule voyelle admise est le e. Son roman le plus ambitieux, « La Vie mode d’emploi » (prix Médicis 1978), est construit comme une succession d’histoires combinées à la manière des pièces d’un puzzle, et multiplie les contraintes narratives et sémantiques. »

    Autres ouvrages marquants, « La Boutique obscure » (1973), « W ou le souvenir d'enfance » (1975), « Un cabinet d'amateur » (1979). En 2016, « L’Attentat de Sarajevo » le premier roman de Georges Perec refusé par les éditeurs, est publié par les éditions du Seuil.

    En 1988, le comédien Sami Frey créera pour le Festival d'Avignon, le spectacle « Je me souviens », adapté du livre de Georges Perec paru en 1978 (Hachette).

    Au mois d’avril 2017, Georges Perec a fait son entrée dans La Pléiade et à cette occasion Le Magazine littéraire lui consacre sa couverture. Le journal dit à propos de « l’un des fantômes les plus influents de la littérature contemporaine » : « On le réduit trop souvent à un architecte virtuose, un horloger malicieux et joueur, en mettant de côté sa part la plus sensible. La machine Perec, pourtant, était nimbée de mélancolie, sinon d’angoisse. Notre dossier dévoile quelques-unes des vies secrètes de cet enfant blessé, qui voltigeait au-dessus d’un abîme. »

    Pour plus d’informations, le site de l’association Georges Perec qui recense toute l’actualité le concernant comme cette exposition à Paris « Perec au fil », du 3 mai au 12 août 2017, à la médiathèque Françoise Sagan, 8 rue Léon-Schwartzenberg, 75010 Paris.

  • La saison des festivals du livre et des auteurs - suite

    Avec les beaux jours, reviennent les manifestations dédiées au livre et à la littérature. Suite d'une petite sélection, parmi beaucoup d'autres :

    Saumur

    « L’ivresse littéraire » sera le thème de la 22ème édition des Journées Nationales du Livre et du Vin du 13 au 14 Mai 2017 : « Rencontres des écrivains avec le public, remise des prix littéraires, tables rondes, cafés littéraires, lectures, impromptus musicaux, initiation aux arts du vin et dégustation de produits du terroir émailleront comme chaque année la manifestation, placée sous le signe du Voyage et de l’Aventure.»

    https://livreetvin.com/

    aff-paysage-jnlv-light.jpg

    Arcachon

    « La Plage aux ecrivains » du 13 au 14 Mai 2017 : « Les auteurs qui font l’actualité littéraire vous donnent rendez-vous sur le Front de Mer pour partager leur passion pour l’écriture et la lecture. Au programme : Des rencontres, des dédicaces et bien-sûr l’incontournable lecture sur le sable… Samedi 13 mai à 12h:Buffet d’huîtres géant sur le Front de Mer. Village sur le Front de Mer, face au Palais des Congrès.»

    http://www.arcachonenligne.fr/evenement/la-plage-aux-ecrivains

    Les Imaginales, Festival du premier roman,

    Epinal

    « 16ème Imaginales, festival des mondes imaginaires » : « Les Imaginales est le premier festival des littératures de l'imaginaire en Fance. Il se tient chaque année à Épinal durant quatre jours au mois de mai. »

    http://www.imaginales.fr/

    Les Imaginales, Festival du premier roman,

    Chambéry

    « 30ème Festival du premier roman » du 18 au 21 mai 2017 : « Manifestation littéraire organisée par l’Association Lectures Plurielles. Unique en France, elle œuvre pour la découverte et la promotion de premiers romans francophones et européens en impliquant un réseau de lecteurs. Ce sont eux qui choisissent les auteurs invités au Festival, les nouvelles plumes de demain. »

    http://www.festivalpremierroman.com/ED30/

    Les Imaginales, Festival du premier roman,

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu