Avertir le modérateur

Marque Pages - Page 11

  • Quand les librairies se font belles

    « Plus une librairie est jolie, plus les ventes y sont élevées. Dans notre commerce, 60 % des achats sont des achats d'impulsion. » Ce constat est fait par Philippe Touron, directeur des librairies parisiennes du groupe Madrigall qui possède à Paris trois librairies Le Divan, Le Divan perché et la Librairie Gallimard.

    Philippe Touron est cité par Livres Hebdo à l’occasion de la réouverture de la Librairie de Paris, place Clichy, après trois mois de travaux. Le magazine décrit l’endroit « Lumineux, aéré et esthétique, le magasin joue aussi sur le contraste des couleurs : blanc, noir, bois ainsi que rouge (…) la librairie invite à la flânerie. Et pour faciliter la convivialité et fluidifier la circulation, elle a disposé, en son centre, des bancs qui permettent aux clients de s'asseoir lors des animations ou lorsqu'ils feuillettent des livres. »

    dabe3eafd07d58ebe3eafd07d502ce3v.jpg

    (Photo https://www.livreshebdo.fr/article/la-librairie-de-paris-fait-peau-neuve )

    Autre quartier, autre rue, même état d’esprit pour séduire le lecteur potentiel. Deux nouvelles librairies se sont récemment ouvertes rue Sedaine dans le 11ème arrondissement de la capitale.

    Au n° 48, on trouve L'impromptu, inaugurée en décembre 2018. La librairie est accueillante avec un mobilier ancien qui donnent toute l’atmosphère du lieu. Actualitté détaille les objectifs de Jérémy Derny le libraire qui « a choisi une offre généraliste, considérant que « la littérature n'arrête pas de communiquer avec différents domaines : Annie Ernaux répond à Édouard Louis, qui peuvent renvoyer sur Bourdieu, puis sur les livres de Monique Wittig... Les livres sont des passerelles, finalement ». Et il rajoute, « Le fait d'avoir une limite de place est une chance, cela nous pousse à la sélection, qui forge l'identité, la personnalité de la librairie. Je n'ai pas peur de faire cette sélection en plus, car je peux la revendiquer auprès de ma clientèle. »

    impromptu.png(Photo http://www.villagepopincourt.paris/)

    Au n° 89, on ne peut pas rater Les Parages et sa pimpante devanture « jaune canari électrique ». Le Parisien a déjà consacré un article au projet de Marie Cossart, Morgane Kerlero du Crano et Nicolas Fargette. Tous les trois ont travaillé ensemble à la librairie L'Atelier (75020) avant de s’associer pour ouvrir ce nouveau lieu. Dans sa campagne de financement sur Ulule, la librairie se définit comme « indépendante, généraliste et de proximité » avec une attention particulière portée à « la création graphique et littéraire. » La boutique de 82 m2, a été aménagée avec du mobilier en bois clair fait sur mesure. La pièce principale est consacrée aux littératures, polars, sciences humaines et beaux-arts et un espace de 22 m2 au fond du magasin est réservé aux livres jeunesse et aux bandes dessinées.

    XVMee5b6518-c41a-11e9-af27-a4fadab20aa7.jpg(Photo http://www.lefigaro.fr/sortir-paris/les-parages-nouvelle-librairie-au-carrefour-des-genres-a-paris-20190821)

  • Livre et liberté d’expression

    La très récente condamnation d’un livre au Brésil pour « images inappropriées » rappelle chaque jour que le combat du livre pour la liberté éditoriale est loin d’être gagné partout dans le monde.

    Turquie

    Plus de 300 000 ouvrages détruits

    En Turquie, le ministre de l’Éducation, Ziya Selçuk, a officiellement confirmé cet été la destruction de 301.878 ouvrages depuis la tentative de coup d’État de juillet 2016 que le gouvernement attribue à l’opposant Fethullah Gülen. Le Figaro donne les détails de cette censure : « Selon le site Internet Turkey Purge, la censure va très loin dans l’absurde. En 2016, un livre de mathématiques aurait été interdit au motif que les initiales de Fethullah Gülen, réfugié aux États-Unis, apparaissaient dans un exercice de géométrie qui mentionne une ligne allant «du point F au point G». Dès décembre 2016, le journal BirGün avait fait savoir que 1,8 million de manuels scolaires de niveau de la classe de sixième avaient été retirés du circuit car ils faisaient mention de la Pennsylvanie, État où est réfugié Fethullah Gülen. Actuallité rappelle que en trois ans « 200 médias et éditeurs ont dû fermer, et près de 80 écrivains ont été poursuivis, ou ont fait l’objet d’une enquête » et précise « le paysage éditorial turc a été quasiment décimé, avec la fermeture de 29 maisons d’édition par décret d’urgence, sous le prétexte d’une diffusion de propagande terroriste. ».

    Chine

    La fermeture d’une librairie à Hong-Kong

    C’était en 2018, The Guardian et France 24 nous apprenaient la fermeture de la librairie People Bookstore à Hong-Kong. Ce lieu était le dernier à proposer des livres interdits en Chine. Une fermeture due à la pression des autorités chinoises qui supportaient de moins en moins le statut d’exception de ce territoire depuis sa rétrocession officielle à la Chine, en 1997 explique France 24 qui écrit : « Le People Bookstore demeurait le dernier témoin d’un passé où l'édition était une arme politique. Depuis le début de la Chine communiste, Hong-Kong représentait un lieu où les opposants au régime pouvaient dépeindre la situation chinoise sans le vernis de la propagande étatique. » Cette affaire faisait suite à la disparition en 2016 de plusieurs membres de la maison d’édition Mighty Current dont l’enlèvement par la police n’avait pour but que de les intimider et les empêcher de publier des livres qui agaçaient le pouvoir chinois.

    Etats-Unis

    Qui a peur d’Harry Potter ?

    Aux Etats-Unis, nous raconte le magazine Forbes le révérend Dan Reehil, pasteur à la St. Edward Catholic School de Nashville dans le Tennessee, a décidé après consulté de nombreux exorcistes de bannir la saga Harry Potter de la bibliothèque de son école. Selon l’explication donnée à sa direction : « Les sortilèges présentés dans ces livres sont de véritables sortilèges qui, lorsqu’ils sont lus, peuvent conjurer les mauvais esprits en présence de la personne qui lit le texte ». Forbes rajoute que, selon Deborah Caldwell-Stone, directrice intérimaire du bureau de l’American Library Association (ALA) pour la liberté intellectuelle, « Harry Potter détenait il y a quelque temps le record de censures dans les écoles. Aujourd’hui, ce sont plutôt les livres axés sur des thématiques LGBT qui sont visés par les écoles américaines, avec parfois même des autodafés de livres en public. »

    Fernando Bàez, Fayard, Deborah Caldwell-Stone, American Library Association (ALA), Harry Potter, Ziya Selçuk, France 24, Mighty Current,  People Bookstore, The Guardian, Actuallité, Turkey Purge, Le figaro, révérend Dan Reehil, ForbesHélas ces condamnations de livres ne sont pas nouvelles. Dans la présentation du livre Histoire universelle de la destruction des livres : Des tablettes sumériennes à la guerre d'Irak de Fernando Bàez paru en 2008 (voir photo), son éditeur Fayard écrivait : « Cet ouvrage érudit, passionnant de bout en bout, démontre que, loin d'être détruits par ignorance, les livres sont anéantis par volonté d'effacement de la mémoire et de l'histoire, c'est-à-dire de l'identité des peuples. »

  • Molière au Panthéon avec Francis Huster

    ToutMolière.net, Armand Colin, Francis Huster, Molière, Jean-Baptiste Poquelin, Victor Hugo, Émile Zola, Jean-Jacques Rousseau, Caroline Guillot, Jean de la Fontaine, Président Macron,Le Père Lachaise.Le chêne La Comédiathèque,  Alexandre Dumas,  Le comédien Francis Huster a trouvé une bonne idée pour la promotion de son livre Molière mon Dieu (Armand Colin) : demander le transfert de Molière au Panthéon, un lieu prestigieux où il serait aux côtés de Victor Hugo, Émile Zola, Jean-Jacques Rousseau, Alexandre Dumas. « Dans le monde entier, on s'étonne de l'absence de Molière au Panthéon », écrit l'auteur dans la lettre ouverte qui débute son livre.

    Si l’auteur Molière (1622-1673), Jean-Baptiste Poquelin de son vrai nom, a laissé une œuvre théâtrale importante, il faut cependant noter qu’il n’en existe aucune trace manuscrite. Sur le site ToutMolière.net on peut lire : « Nous ne possédons aucun texte de la main de Molière, exceptées quelques signatures figurant au bas d’actes notariés, et d’annotations éparses, dont le graphisme est d’ailleurs curieusement changeant. Grimarest prétend que La Grange recueillit les papiers de son ami, mais que sa femme vendit, après sa mort, l’ensemble de sa bibliothèque. Ni les manuscrits de ses œuvres, ni la moindre des lettres qu’il n’a pu manquer d’écrire ne nous sont parvenus, phénomène pour le moins troublant à propos de l’un des auteurs les plus en vue de son époque. »

    Le site La Comédiathèque rajoute « Les textes de Molière, entrés dans le domaine public, sont téléchargeables et imprimables gratuitement en toute légalité.Molière étant mort depuis plus de 70 ans, ses œuvres peuvent aussi être montées et représentées devant un public sans autorisation et en franchise totale de droits d’auteur. »

    ToutMolière.net, Armand Colin, Francis Huster, Molière, Jean-Baptiste Poquelin, Victor Hugo, Émile Zola, Jean-Jacques Rousseau, Caroline Guillot, Jean de la Fontaine, Président Macron,Le Père Lachaise.Le chêne La Comédiathèque,  Alexandre Dumas,  Théâtre, cinéma, édition, ont donc largement exploité cette manne peu coûteuse. La BD également et parmi de nombreux albums on peut citer Le Grand Molière illustré de Caroline Guillot, qui, en 2017, a mis en images 18 des 33 pièces de l’illustre comédien (Le Chêne).

    Actuellement Molière, dont on célèbre cette année le 400e anniversaire de la naissance, se trouve dans la vingt-cinquième division du cimetière du Père Lachaise à Paris, non loin de la sépulture de Jean de la Fontaine.

    Pour arriver à ses fins Francis Huster a également lancé une pétition (et l’a envoyée au Président Macron). Il espère plus de 100 000 signatures, et sans doute autant de lecteurs.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu