Avertir le modérateur

Marque Pages - Page 2

  • Le prix du Livre Inter 2019

    E00009 (3).jpgLe Prix du Livre Inter 2019 a été attribué à Arcadie d'Emmanuelle Bayamack-Tam, qualifié par le journal La Croix de « roman subversif et poétique sur la recherche d’identité d’une adolescente vivant dans une communauté libertaire. »

    Sur le site de France Inter on lit : « Arcadie, selon les propres mots de l'auteur : "C'est l'histoire d'une petite fille qui arrive très jeune dans une communauté libertaire/libertine, installée dans une zone blanche. Donc sans technologie, sans internet et sans smartphone. À la puberté, son corps subit une transformation un peu étrange. Il va plutôt se viriliser au lieu d'aller vers d'avantage de féminité. Son corps va rester bloqué dans une espèce d'intersexuation inexplicable." »

    De son côté Actualitté écrit dans une chronique « enthousiaste » : « À travers le récit d'une adolescente drôle et subtile, inquiète de son corps et qui découvre ses désirs, Emmanuelle Bayamack-Tam nous plonge dans une utopie gaie et farfelue. Mais Arcadie réserve des surprises de taille. A l'instar de la folle adolescence. A l'instar de tout le genre humain. Une lecture qui fera empreinte. »

    Arcadie est le 11ème roman d’Emmanuelle Bayamack-Tam, agrégée de lettres modernes, est professeur de français dans un lycée de la banlieue parisienne. Elle écrit par ailleurs des romans noirs sous le pseudo de Rebecca Lighieri. En 2018, son nom avait déjà été cité dans la sélection et dans celle du prix littéraire du Monde, du prix du roman FNAC, et du Fémina. En 2013, elle a reçu le prix Alexandre Vialatte pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence. Tous ses livres ont été publiés aux éditions P.O.L qui a déjà dans le passé obtenu 7 fois ce prix.

    Le prix du Livre Inter a été créé en 1975 et est décerné par un jury de 24 auditeurs sélectionnés sur candidatures. En 2019 il était présidé par le dessinateur et réalisateur Riad Sattouf.

    Les autres titres en compétition étaient Né d’aucune femme de Franck Bouysse (La manufacture de livres), Les enténébrés de Sarah Chiche (Seuil), Un monde à portée de main de Maylis de Kerangal (Verticales), Manifesto de Léonor de Récondo (Sabine Wespieser), Doggerland d’Elisabeth Filhol (P.O.L), La plus précieuse des marchandises de Jean-Claude Grumberg (Seuil), Nino dans la nuit de Capucine et Simon Johannin (Allia), Chien-Loup de Serge Joncour (Flammarion), Une vie en l’air de Philippe Vasset (Fayard).

    Vidéo, Emmanuelle Bayamack-Tam et les jurés s'expriment sur France Inter :

    emmanuelle bayamack-tam,serge joncour,jean-claude grumberg,simon johannin,capucine,elisabeth filhol,léonor de récondo,riad sattou,prix du livre inter,sarah chiche,franck bouysse,rebecca lighieri,éditions p.o.l.,alexandre vialatte,actualitté.com,la croix,arcadie

     

  • Le beau musée vivant de l'imprimerie

    Si vous passez du côté de Malesherbes (45330), n'hésitez pas à vous rendre à l'AMI, Atelier-Musée de l'Imprimerie ouvert en octobre 2018 à l'initiative de l'imprimeur Maury et de l'association Artegraf.

    Gutenberg.jpgLa visite débute par une reproduction à l'identique de la presse de Johannes Gutenberg inventeur des caractères mobiles pour l'imprimerie une invention qui révolutionna la diffusion du livre en multipliant le nombre d'exemplaires diffusés.

    Le parcours, sur 5000 m2, permet de découvrir plus de 150 machines et tous les secrets de la fabrication du papier, ceux de la typographie ou de la reliure, de la mise en page, et... de l'impression. De nombreuses vidéos, et un audioguide fourni à l'entrée, livrent au visiteur toutes les informations nécessaires à sa curiosité.

    Litho.jpg

    De nombreuses vitrines exposent des livres ou rendent hommage à des créateurs comme Massin. Un espace est également dédié à Honoré de Balzac qui tenta en son temps de se lancer, non sans mal, dans l'aventure de l'imprimerie et de l'édition.

    Livres.jpg

    Balzac.jpg

    On termine par un espace consacré aux nouvelles technologies et une vaste librairie offre un grand choix d'ouvrages imprimés.

    Librairie.jpg

    Le site de l'AMI.

  • Michel Serres philosophe universel

    "La philosophie ne sert à rien et sert à tout. Je crois que ce qui n’a aucune valeur et qui a toutes les valeurs, c’est ce qu’il y a de plus important. C’est précisément ça que cherche la philosophie, ce fameux couteau suisse qui sert à tout." Michel Serres (invité par France Culture).

    51BFq1zHb+L._SX334_BO1,204,203,200_.jpgLa disparition du philosophe Michel Serres à 88 ans, n’est pas passée inaperçue et « une pluie d’hommages » l’a accompagnée dans les médias. Les médias il les connaissait bien, souvent invité à parler de l’actualité ou de ses ouvrages, mais également pour avoir animé pendant 14 ans avec Michel Polacco une chronique régulière sur France Info « Le sens de l’info ». Autant de moments de curiosité et de sagesse que l’on peut encore réécouter sur le site de la radio.

    Michel Serres pratiquait une philosophie bien ancrée dans son époque comme en témoigne cette vidéo réalisée en 2013 par la librairie Sauramps lors de la publication de Petite Poucette (éditions Le Pommier). Citation : « Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l'oral à l'écrit, puis de l'écrit à l'imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, - le passage aux nouvelles technologies - tout aussi majeure, s'accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises. Devant ces métamorphoses, suspendons notre jugement. Ni progrès, ni catastrophe, ni bien ni mal, c'est la réalité et il faut faire avec. Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d'être et de connaître... mais il faut lui faire confiance ! » 

    Vidéo :

    Serres Sauramps.pngMichel Serres était aussi un écrivain prolifique qui a publié près de 70 ouvrages sur des thèmes traitant aussi bien des Cinq sens, Les Origines de la Géométrie, Variations sur le corps, ou de Darwin, Bonaparte et le Samaritain : une philosophie de l'histoire. En 2000, il publie Hergé mon ami, (éditions Moulinsart). A son propos il avoua au Figaro littéraire, « Mon livre a voulu lui rendre une partie des trésors qu’il m’a donnés: enchantement de l’enfance, rêves de jeunesse, méditations pendant l’âge mûr et cette belle amitié dont je crois que, comme son œuvre, elle n’aura pas de fin.»

    Ses deux derniers titres parus sont Défense et illustration de la langue française aujourd'hui, écrit avec avec Michel Polacco, 2018, et Morales espiègles (éditions Le Pommier) qu’il présentait en février 2019 dans l’émission La Grande Librairie de François Busnel.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu