Avertir le modérateur

Marque Pages - Page 2

  • Des images du livre pour l’été

    Si vous passez par Kassel en Allemagne, vous pouvez découvrir l’installation de l’artiste argentine Marta Minujín, qui a reconstitué une réplique du Parthénon avec 100 000 exemplaires de 170 livres interdits dans le monde. Cette installation fait partie de la 14ème édition du festival d’art contemporain Documenta 14 présenté jusqu’au 17 septembre 2017.

    parthenon-books-marta-minujin-germany-1-595f2dea6b3c3__700.jpg

    Photo : Roman März

    parthenon-books-marta-minujin-germany-4-595f2df1364b4__700.jpg

    Photo : alexgorlin

    A Manchester en Angleterre, vous pourrez vous asseoir sur un des bancs en forme de livres installés dans la ville. ActuaLitté qui fait écho à cette initiative raconte : « Jonathan Douglas, directeur de la National Literacy Trust, partenaire du projet, explique que les « bancs-livres », ainsi décorés de scènes et de personnages littéraires, seront un excellent moyen d'inciter les jeunes à lire d'eux-mêmes, et de réduire l'inégalité entre les garçons et les filles, lesquelles lisent plus que leurs camarades masculins. L'opération s'inscrit dans le cadre du programme Read Manchester, lancé en juin pour une durée d'un an. L'initiative vient en réponse à un rapport présentant des chiffres sur les habitudes de lecture des jeunes habitants de Manchester."

    direct.jpg

    19679326_10154758201876305_273571480642672401_o.jpg

    En France, pas très loin de la plage, vous pourrez trouver le livre (de poche) de vos vacances avec Le camion qui livre. Celui-ci reprend sa tournée pendant la période estivale pour la 4ème année consécutive. Sur le site Internet qui accompagne cette initiative vous trouverez la liste des villes étapes – de Fécamp au Lavandou, en passant par la Bretagne et la côte Basque –, et des animations, signatures, ateliers d’écriture, qui agrémentent ce parcours. Un libraire est associé à chaque passage.

    19731959_1592166157491989_1037102082156829929_n.png

  • Les 40 ans de J'aime lire

    Jaimelire1.pngLe magazine J’aime lire édité par les éditions Bayard fête ses 40 ans d’existence. Sur France Info, la directrice éditoriale de Bayard Jeunesse, explique : « ce magazine n'a pas véritablement changé :"Il a gardé son format, c'est le petit livre rouge de la jeunesse. Le succès était là dès le début. En quelques mois, ce titre se vendait à 100 000 exemplaires. Aujourd'hui, c'est 150 000". Les raisons du succès qui perdure ? Selon Agnès Rochefort-Turquin, "la formule a été bien travaillée" lors du lancement, ainsi que le titre. "Le beau titre dit tout, à un moment où on va devenir lecteur, c'est à dire où le lecteur va devenir autonome. C'est une grande aventure dans l'histoire du développement d'un enfant, une grande aventure aussi pour les parents."

    Sur le site de J’aime lire, Delphine Saulière, la rédactrice en chef, écrit : « Devenir lecteur fait partie des expériences fondatrices dans la vie d’un enfant. Il ouvre ainsi une nouvelle porte vers son autonomie et peut confronter son monde intérieur à d’autres imaginaires. Mais, autant mettre un pied devant l’autre s’acquiert naturellement, autant découvrir comment associer signes, sons et sens s’avère d’une intense complexité. »

    Jaimelire2.pngUne complexité à laquelle répond le contenu du magazine en proposant un roman complet adapté aux jeunes lecteurs, 20 pages de bandes dessinées mettant en scène un personnage récurrent et attachant, des « jeux malins pour repérer, écrire et observer », et des blagues pour se divertir encore plus. Le tout illustré, et c’est une des grands atouts de J’aime lire, par des dessins de qualité.

    Le journal La Croix (qui appartient au même groupe) fête lui aussi l’anniversaire et précise : « les outils mis au point il y a quarante ans par l’équipe fondatrice, aidée notamment par la linguiste Laurence Lentin, sont toujours appliqués. « Pas de sauts temporels importants dans l’histoire, qui doit avoir un début, un milieu et une fin, un héros identifié, et doit se découper en chapitres, explique Delphine Saulière. Chaque page se termine par un point. Nous évitons les phrases nominales et traquons les verbes d’état pour les remplacer par des verbes d’action. En revanche, ajoute-t-elle, on ne s’acharne pas sur le vocabulaire car il est difficile de connaître le niveau lexical des enfants.»

    En 2017, plusieurs initiatives - le bus anniversaire sur les plages de Méditerranée, ou l’impression à la demande de son numéro d’enfance préféré, entre autres – accompagneront la parution et l’anniversaire du magazine préféré des 7 à 10 ans.

     

  • La vie en brèves du livre

    Portrait

    Trois livres figurent sur la photo officielle d’Emmanuel Macron président de la République française : « Les mémoires de guerre » du général de Gaulle, « Le rouge et le noir » de Stendhal, et « Les nourritures terrestres » d’André Gide. Dans une vidéo, on le voit prendre un soin tout particulier à choisir la page du livre de Charles de Gaulle qui sera photographié ouvert.

    Auto-édition

    Amazon lance la troisième édition de son concours Une info trouvée dans 20 minutes qui explique : « Chez Amazon, on les appelle les « indépendants ». Les auteurs auto-édités qui déposent leur livre sur la plateforme dédiée KDP sont si importants pour l’américain qu’il leur consacre depuis trois ans un concours dédié, une sorte de Goncourt de l’auto-édition dont le jury est présidé cette année par Yasmina Khadra. A gagner, une liseuse, une traduction, de l’argent mais aussi 20.000 euros de publicité pour émerger au milieu des 6,5 millions de livres numériques que propose actuellement le géant du e-commerce. »

    La différence

    Le Magazine littéraire annonce la mise en liquidation des Editions de la Différence. Le journal publie une lettre de Colette Lambrichs, co-fondatrice et directrice littéraire de la maison, écrite en 2012, extrait : « Ne sera bientôt pris en considération que ce qui intéresse le plus grand nombre car, dans le même temps, le réseau des libraires qui s'attachent à promouvoir et défendre des ouvrages d'une autre ambition sont fragilisés économiquement par la suprématie des grands groupes qui leur imposent une concurrence insoutenable. »

    Bibliambule

    Ouest France nous apprend que « Le « bibliambule » débarque en ville ! » à Brest : « Ce triporteur de 140 kg peut transporter entre 40 et 50 kg de bouquins. Livres pour enfants, jeunes adultes ou bandes dessinées, l’offre devrait satisfaire tous les curieux. » souligne le quotidien qui rajoute « Derrière l’attrayant objet coloré se cache une stratégie : « Redonner à la lecture sa place de loisir populaire et attirer de nouveaux publics au-delà de nos murs », commente Annie Tréguer, responsable du développement des publics. Car si le succès des médiathèques de la ville ne se dément pas, « une part de la population n’ose toujours pas franchir le pas ».

    Photo Ouest France

    direct.jpg

    Automne littéraire

    Comme d’habitude il faudra compter sur les conseils avisés de notre libraire pour trouver les bons livres dans les 581 romans qui paraîtront à la rentrée 2017.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu