Avertir le modérateur

Marque Pages - Page 2

  • Internet parle aussi du livre

    Le site Arch Daily nous invite à la visite de l’étonnante et impressionnante bibliothèque de la ville chinoise de Tianjin Binhai. Selon l’article « Les cinq niveaux du bâtiment contiennent un vaste programme d'installations éducatives. Le niveau souterrain dispose d'espaces de service, de stockage de livres et de grandes archives, tandis que le rez-de-chaussée est accessible aux enfants et aux personnes âgées, l'entrée principale et l'accès au complexe culturel, l'auditorium et les terrasses accès aux étages ci-dessus. Les premier et deuxième étages se composent principalement de salles de lecture, de livres et de salons tandis que les deux derniers étages comprennent également des salles de réunion, des bureaux, des salles informatiques et des salles audio. » La bibliothèque de Tianjin fait partie du plan des architectes allemands GMP qui vise à accentuer les caractéristiques des nouveaux quartiers environnants.

    Arch Daily, Tianjin Binhai, ActuaLitté.com, Chereau, Pixel Fever, Diego Alamos, RTBF

    Photo © Ossip van Duivenbode

    Nouveauté sur le site spécialisé ActuaLitté.com, des dessins satiriques de Chereau commentent chaque semaine l’actualité du livre. Ce même dessinateur vient de publier par ailleurs son quatrième livre de dessins d’humour « Du moment qu’on s’aime » (éditions Pixel Fever).

    Chereau Actua.jpg

    Pascale Sury et Jonathan Bradfer nous racontent sur le site de la RTBF l'histoire de Diego Alamos qui a installé au milieu du désert, une librairie et une maison d'édition aux portes de San Pedro de Atacama, première ville touristique du nord du Chili. « Une double oasis : une oasis de la verdure et une oasis du livre » pour ce passionné des livres dont la mère était bibliothécaire.

    Arch Daily, Tianjin Binhai, ActuaLitté.com, Chereau, Pixel Fever, Diego Alamos, RTBF

  • Quand les livres font leur cinéma

    La littérature et aujourd’hui la bande dessinée, sont une vraie mine d’inspiration pour l’industrie du cinéma avec des résultats très inégaux.

    « Adapter un livre en film (ou en série) est souvent un pari risqué que se lancent les réalisateurs. Car en sus d'affronter la critique, le film doit faire face à un public encore plus redoutable : les fans du livre dont il est inspiré. Adapter un livre c'est évidemment prendre le risque de décevoir ceux qui l'ont lu auparavant » constate le Huffington Post qui se rend à l’évidence « finalement la réponse est simple : rien ne rivalise avec votre imagination. »

    A moins que le réalisateur ne transforme le texte de l’écrivain en une œuvre plus personnelle, et quelquefois avec la complicité de l’auteur comme le souligne Le Figaro : « Pierre Lemaitre est le plus heureux des hommes. L'adaptation de son roman, Au revoir là-haut, qui lui a valu le prix Goncourt en 2013 (Albin Michel), le ravit. « Je lui ai soumis des modifications, il me disait: “À tes risques et périls mon petit gars”», raconte Albert Dupontel, qui a transposé avec brio le livre «picaresque» à l'écran. » Une réussite saluée par le public avec un score de 97 302 entrées pour sa première journée, mais qui fait écrire aux Inrockuptibles « Le résultat du premier jour de l'adaptation du roman de Pierre Lemaitre peut toutefois sembler décevant, au vu de la grosse promotion entourant la sortie. Au revoir là-haut devrait terminer autour du million et demi de spectateur, mais peut faire un peu mieux selon le bouche-à-oreille. »

    Autre mise en images, celle du roman "D'après une histoire vraie" (J-C Lattès) de Delphine de Vigan par Roman Polanski. C’est à propos de ce film que le Huffington Post titre « Pourquoi les adaptations de livres au cinéma sont souvent décevantes », mais on devine le calcul des producteurs qui espèrent qu’une partie des lecteurs de ce best-seller, prix Renaudot et Goncourt des lycéens en 2015, se dirigeront vers les salles de cinéma. Avant même sa sortie en salle la critique est déjà partagée sur cette réalisation qui raconte les affres d’une écrivaine à succès face à la page blanche.

    Tout aussi attendue est le film tiré des aventures de Spirou et Fantasio (février 2018), avec l’espoir qu’il mettra fin à la longue série d’échec commerciaux due à des adaptations ratées de bandes dessinées. Les premières images de la bande annonce :

    Spirou.png

  • Le combat des librairies indépendantes

    Certes, Amazon peut vous livrer rapidement un livre, mais qui mieux qu’un libraire peut vous recevoir dans un cadre agréable et vous conseiller sur vos lectures.

    Les lecteurs ne s’y trompent d’ailleurs pas qui, dans une enquête réalisée pour le mensuel Que Choisir auprès de 4163 de ses abonnés, plébiscitent à 36 % la librairie, 29% Internet et 27 % les grandes surfaces spécialisés.

    Une tendance intégrée par le groupe Cultura proclamant dans une campagne de recrutement de vendeurs, notamment de livres « Vos passions font nos métiers ». La chaîne de produits culturels annonce par ailleurs l’ouverture en octobre de 5 magasins, à Tourcoing, Evreux, Amiens, Saint-Brieuc, Toulon, de quoi susciter quelques inquiétudes chez les libraires. Livres Hebdo, qui précise qu’en 2017 Cultura aura inauguré au total 10 magasins, cite Anne Martelle, cogérante de Martelle, principale librairie d’Amiens, elle estime que malgré tout« le vrai danger vient d’Amazon qui détruit des circuits entiers de distribution et menace à terme la création éditoriale. »

    Face à cette concurrence les libraires s’organisent aussi sur internet à Paris avec ParisLibrairies.fr et en régions. Parmi d’autres, on peut signaler la présence sur la toile du site Les librairies indépendantes de Nouvelle-Aquitaine qui rassemble 92 enseignes, ou en Bretagne Kenstroll, groupement des librairies indépendantes spécialisées en culture bretonne.

    Une tendance de fond puisqu’en juin 2017 le Syndicat de la librairie française (SLF) annonçait le lancement d’une plateforme de recherche de livres sur Internet, librairiesindependantes.com. Dans L’Express Guillaume Husson, délégué général du syndicat, expliquait : « C'est comme pour les billets d'avion. Il existe des sites internet qui regroupent toutes les offres du marché et qui redirigent ensuite vers les sites marchands. Librairiesindependantes.com fonctionne de la même manière. »

    Mais rien ne vaut le contact humain comme le souligne l’enquête de Que Choisir qui parmi les attraits de la librairie relève d’abord « la compétence et l’implication du personnel, l’ambiance du lieu et, enfin, l’étendue et l’originalité de l’offre. » Les efforts pour valoriser les livres sont également un facteur de satisfaction comme en témoigne un participant au sondage : « Nous avons un libraire talentueux qui invite régulièrement des auteurs et ça c’est merveilleux », sans oublier, comme le note un autre lecteur, que « La visite d’une librairie fait découvrir d’autres livres que celui pour lequel on était entré ».

    L’aventure de la lecture se vit aussi en librairie.

    Que Choisir.png

    Photo, document Que Choisir.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu