Avertir le modérateur

Auteur

  • Le phénomène éditorial Riad Sattouf

    larabe-du-futur-1_riad-sattouf_allary-editions.pngChacune de ses séances de dédicaces draine des centaines de fans et ses chiffres de ventes sont vertigineux, il est l’auteur de la bande dessinée L’Arabe du futur dont le tome 4 vient de paraître aux éditions Allary avec un premier tirage de 250 000 exemplaires.

    La presse lui consacre de nombreux articles et notamment France Info et Télérama qui dévoilent les raisons du succès de ce dessinateur dont les ventes cumulées des 4 tomes atteignent le million et demi d’exemplaires. Une réussite accompagnée par la maison d’édition fondée en 2013 par Guillaume Allary et qui publiera un an plus tard le premier tome de la saga.

    L-Arabe-du-futur 4.jpgPour France Info, Elodie Drouard retrace le parcours de ce jeune auteur de 40 ans né à Paris, d’un père syrien et d'une mère bretonne, ayant passé son enfance jusqu’à 12 ans en Libye et en Syrie, et nous aide à comprendre pourquoi cette autobiographie « est disponible dans 22 langues différentes et cartonne dans le monde entier. On peut lire L'Arabe du futur en espagnol, en italien, en allemand, mais aussi en croate et en coréen ». Une histoire et un best-seller universel dont l’éditeur précise « Sur le moment, ça correspondait tellement à ce qu'il voulait dire que je n’ai eu aucune réflexion marketing sur le titre. Mais à l'imprimerie, on s'est demandé si les gens allaient acheter un livre sur lequel était écrit en gros le mot "arabe". »

    L’article de Télérama est lui consacré à l’exposition que la Bpi du Centre Georges Pompidou à Paris présente jusqu’au 11 mars 2019. A propos du lieu Riad Sattouf dit : « On m’a souvent demandé de faire des expositions et je suis très content que ça se fasse ici, dans des conditions exceptionnelles. Je trouve rassurant d’être au milieu de tous ces livres. J’ai l’impression qu’ils protègent mes dessins, plus que s’ils se trouvaient parmi des œuvres d’art. Les bibliothèques sont parmi les lieux que j’aime le plus au monde. C’est le bon endroit pour montrer quel est le processus qui mène à une bande dessinée. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore mon travail, toutes mes BD y sont en libre accès. Le fait que ce soit gratuit, aussi, est très important. »

    Riad Sattouf est également le créateur de Retour au collège (Hachette), Pascal Brutal (Fluide glacial), primé en 2010 au Festival de la BD d’Angoulême, et de Les Cahiers d’Esther publiés dans L’Obs et adaptés en dessin animé pour Canal +.

    Histoires-de-mes-10-ans.jpg

  • Le salon du livre jeunesse de Montreuil 2018

    Le Salon du livre jeunesse de Montreuil ouvre ses portes pour la 34ème fois du 28 novembre au 3 décembre 2018. Ses organisateurs écrivent à son propos « Avec 6 000 nouveautés par an, la jeunesse est l’un des secteurs de l’édition parmi les plus variés et créatifs. Émanant de tous les genres qui composent cette constellation des imaginaires, chaque œuvre rivalise d’inventivité, d’intelligence et d’exigence pour offrir aux plus jeunes des histoires de qualité tant du côté de la narration que de l’illustration. » Une vision idéaliste tempérée par BFMTV qui annonce un secteur en « léger repli » (6,58%) mais constate que « Entre novembre 2017 et octobre dernier, 83,3 millions d'exemplaires de livres pour la jeunesse et de BD jeunesse se sont écoulés en France.»

    On le voit l’événement est l’occasion pour la presse de s’intéresser, une fois par an, au métier d’illustratrice/teur qui fait toute l’originalité de ces ouvrages. France Info consacre un reportage à Nathalie Choux, illustratrice depuis 20 ans à qui les organisateurs du salon ont donné carte blanche pour l’exposition « Nos futurs ». De son métier elle dit « Moi j'ai la chance de vivre de mon métier, de mes illustrations pour les albums, et je suis soumise à des contraintes éditoriales que j'accepte avec plaisir. Ça ne m'empêche pas de me sentir libre d'exprimer ma vision personnelle ».

    La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse sera également présente avec un stand et ses représentants participeront aux diverses tables rondes. Parmi les thèmes abordés la baisse des revenus engendrées par la baisse des droits d’auteur et les réformes sur les cotisations sociales qui rendent leurs conditions de vie et de travail de plus en plus précaires.

    Si le thème général est les futurs, l’événement n’esquive pas le présent et notamment la présence controversée d’un stand Mc Donald's qui présente des livres co-édités avec Hachette. Les organisateurs s’en expliquent franchement : « Notre attachement à ce que l’excellence de la littérature de jeunesse soit à la portée de tous, nous a conduit à ne jamais rien entreprendre qui puisse paraître mépriser la pratique culturelle de quiconque. Les familles qui viendront au Salon et dont le premier contact avec le livre a été celui offert à leurs enfants dans un Mc Do sont bien plus nombreuses qu’on le pense. »

    Trois jurys de jeunes lecteurs remettent les prix « Pépites Salon du livre et de la presse jeunesse – France Télévisions » dans les catégories « album », « roman » et « bande dessinée », et un jury de professionnels remet « La Pépite d’Or », grand prix de la littérature jeunesse qui récompense la meilleure création de l’année. Cette année il a été attribué à l'album Le Tracas de Blaise de Raphaële Frier et Julien Martinière, publié par L'Atelier du poisson soluble.

    Capture d’écran 2018-11-21 à 18.00.30.png

  • Jean d’Ormesson, un livre inédit, une biographie, un film

    Laurent Delahousse, Sophie des Déserts, jean d'ormesson, bernard lehut, RTL, Europe 1, Le Point Paris Match, François d'ormesson, Nicolas Carreau, Héloïse d'ormesson, Un an ou presque après la disparition de l’écrivain Jean d’Ormesson le 5 décembre 2017, on apprend la parution de « Un hosanna sans fin", un roman terminé deux jours avant son décès à 92 ans.

    « Qui a décidé de publier le livre de Jean d’Ormesson après sa mort ? » s’interroge Nicolas Carreau sur Europe 1. Tout simplement sa fille, Héloïse d’Ormesson éditrice de son métier qui explique sur RTL : « C'est évidemment une énorme émotion mais une grande joie également, une fête en larmes comme il l'a écrit. J'ai eu un rapport très étrange à ce livre parce qu'il était fabriqué, on l'avait livré aux éditions mais je ne parvenais pas à l'envoyer à qui que ce soit. J'avais un sentiment de séparation ultime »

    Jean d’Ormesson journaliste, écrivain, académicien, toujours adulé par le public et les médias, comme en témoigne les articles que la presse lui consacre encore et notamment Paris Match - repris par Le Point. Ces magazines révèle à travers les confidences de sa femme Françoise « fille de Ferdinand Béghin, l'empereur du sucre », les dessous d’une union qui « n'avait rien de classique, de bourgeois… », 55 ans d’une vie de couple qui avait pourtant mal commencée « Elle le trouve prétentieux, il la courtise, la séduit, mais la prévient qu'il n'est pas fait pour le mariage : il tient trop à sa liberté, ses aventures, ses voyages… »

    A Bernard Lehut qui l’interroge sur RTL pour savoir si « Un hosanna sans fin » sera le dernier livre publié, Héloïse d’Ormesson répond "Je suis à peu près sûr que ce texte est le dernier de mon père. Je dois dire que je n'ai pas, pour l'instant, fouillé le bureau et ouvert tous les placards. Il y a plein de manuscrits qu'il conservait. Donc, c'est un travail qu'il va falloir que je fasse mais cette année je n'ai pas encore commencé. Mais je ne crois pas ». Jean d’Ormesson a également souhaité qu'on donne ses manuscrits à la Bibliothèque nationale de France.

    Jean d’Ormesson n’est pas près de quitter l’actualité. Avec cet inédit posthume, paraît un deuxième tome de la Pléiade, une biographie Le Dernier roi soleil, de Sophie des Déserts (Fayard), et dès le 5 décembre on pourra voir dans les salles de cinéma Monsieur, le film que lui a consacré Laurent Delahousse.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu