Avertir le modérateur

Auteur

  • Ecriture romancée et monde virtuel

    Bien des choses ont changées dans le domaine de l’écriture avec Internet et les réseaux sociaux. Non seulement les auteurs ont accès à une documentation universelle avec les moteurs de recherche mais ils peuvent aussi s’adresser directement à leurs lecteurs.

    On connait Twitter et ses messages calibrés permettant de donner une information ou de commenter l’actualité, aujourd’hui les écrivains semblent investir ce moyen d’expression pour raconter des histoires. Culturebox parle de « nouveau terrain de jeu » pour les écrivains : « Ces derniers mois, plusieurs auteurs ont choisi Twitter pour raconter de nouvelles histoires. Sur un enchaînement de textes de 140 caractères maximum, ils parviennent à captiver le public avec des histoires bourrées de suspense. Certains, en l'espace de quelques semaines, ont réussi à attirer des centaines de milliers d'abonnés séduits par leurs histoires mystérieuses. » Et l’auteure de l’article de citer l’enquête à suspens racontée cet été par le dessinateur espagnol Manuel Bartual suivie et commentée par 373 000 abonnés.

    Autre récit, celui de François Descraques, scénaristes de série qui a tenu en haleine plus de 400 000 Twittos et qui explique : « Pour '3ème Droite', je ne voulais pas jouer la carte du canular. Je ne voulais pas que les gens s'abonnent pour de mauvaises raisons et soient déçus après. J'ai donc joué la transparence en décrivant dans la bio que c'était une fiction. Mais même avec ça, je reçois des messages de gens qui demandent au personnage s'il est encore en vie. »

    Joann Sfar, Facebook, Twitter, François Descraques,Manuel Bartual,  L’aventure vécue par Joann Sfar est tout autre, et s’il s’est fait piéger et harceler en fréquentant les réseaux sociaux, il en a finalement tiré un roman, « Vous connaissez peut-être » (Albin Michel) qui tient tout autant de l’histoire d’amour – virtuelle ­­– que du documentaire sur ce milieu. Dans ces commentaires (JDD) Joann Sfar avoue : « On prétend que c'est virtuel. Pourtant, les réseaux sociaux, ce sont des mots réels, des heures dépensées pour de vrai. Parfois même des sons, lorsqu'on finit par se téléphoner. Les gens savent protéger leur maison, mais ne songent pas à faire de même avec leurs foyers virtuels. J'ai en permanence trois écrans ouverts chez moi : Skype, Facebook, sans compter mon téléphone portable où l'on peut me contacter en permanence par SMS. On peut vraiment suivre mon existence! Mais comme j'exerce un métier solitaire, cela me donne l'impression d'être entouré de gens. Le seul hic : je ne fais pas la différence entre le professionnel et le personnel, du coup, j'ai la même page Facebook pour les deux. C'est le cas de beaucoup d'auteurs. »

    Le roman de la vraie vie virtuelle.

  • Un peu de tout pour donner vie aux livres

    En bref :

    Salon Livre Paris 2018

    La Russie sera en 2018 le prochain invité d’honneur du salon du Livre de Paris . Selon 20 minutes : « Une trentaine d’auteurs russes, « reflets de la diversité et du dynamisme de la création littéraire contemporaine de la Russie », seront ainsi invités. Parmi lesquels « des auteurs reconnus internationalement, mais également de nouveaux talents, émergents et prometteurs », ont promis les organisateurs. »

    Millenium 5

    Millenium-quand-sortira-le-tome-5-de-la-saga_width1024.jpgParution de « La fille qui rendait coup pour coup » (Actes Sud), cinquième tome de la série noire suédoise Millenium. Tout comme le tome précédent, celui-ci n’a pas été écrit par le créateur de la saga Stieg Larsson, décédé en 2004, mais par David Lagercrantz. A ce propos Europe 1 précise : « "Maintenant, j'ai (Lisbeth) dans le sang", a confié l'écrivain au quotidien Dagens Nyheter, sous contrat pour un livre supplémentaire. "Il n'y en aura pas plus", a-t-il affirmé. "Je veux faire autre chose, être indépendant. Beaucoup d'auteurs écrivent la même chose livre après livre. Ils ont tout mon respect mais je veux faire de nouvelles choses maintenant". Le quatrième livre "Ce qui ne me tue pas", sorti dans 47 pays, a été vendu en six millions d'exemplaires. » La succession est ouverte.

    Romain Duris publie un livre

    Publier un livre permet-il de devenir célèbre, ou faut-il être célèbre pour pouvoir publier un livre ? Romain Duris acteur connu et reconnu a trouvé un éditeur (Textuel) pour publier « Pulp », un album de ses dessins évoquant d’après lui, le désir et la sensualité. Invité de France 3 il explique : « C'est une passion non pas cachée, mais personnelle, intime. (...) J'ai besoin physiquement à chaque fois de me retrouver seul et le dessin est un très bon exutoire, un très bon moyen pour se retrouver face à quelque chose qui nous appartient. »

    La politique dans des cases

    Le Depute Grand Angle.jpgEurope 1 a consacré une chronique à la BD politique « un outil ludique et civique pour comprendre le pouvoir » à l’occasion de la parution de l’album « Le député » de Xavier Cucuel pour le scénario et de Al Coutelis pour le dessin (Grand Angle). Dans sa conclusion la journaliste souligne : « La BD, quand elle est sourcée par les acteurs de cette vie politique ou par des journalistes, est un formidable outil pour les lecteurs et les électeurs. Outil ludique et civique. Elle est devenue un média d’information politique à part entière. » Le nom de Jean-Louis Debré figure parmi les remerciements aux personnes qui ont permis l’écriture de cet ouvrage.

  • Le métier d’écrivain, de l’imaginaire à la réalité

    L’alchimie de l’écriture

    La romancière Célia Houdart a accordé un grand entretien au magazine Diacritik. Elle y parle avec Johan Faerber de son dernier roman « Tout un monde lointain » (P.O.L), mais évoque aussi son travail d’écriture. Morceaux choisis :

    41qqN2rZtaL._SX195_.jpg« Littérature du sensible est une belle façon de qualifier ce que je cherche et laisse venir au cœur de l’écriture. Je façonne des personnages et puis, dans une sorte d’attitude contemplative, presque passive, je les observe. Je vois comment le contexte (lieu, climat, lumière) où ils sont, agit aussi sur eux, les modifie. Je compose alors un monde suffisamment ouvert pour que les personnages et ensuite les lecteurs puissent se l’approprier. Se glisser dedans. » (…)

    (…) « Je trouve que souvent la relation linéaire, cause-conséquence ne rend pas assez compte de la complexité du monde. Alors je m’en remets à des matières, à la lumière, à des rythmes, à l’atome, oui, à toute une alchimie du vivant. Cela me semble plus fidèle au réel, tel que je le perçois. La lecture de Musil a été, sur ce point, déterminante pour moi. Elle m’a ouvert de nouveaux horizons. Mon intérêt pour les lois physiques, la thermodynamique, la météo, vient de là. Ma défiance aussi pour la psychologie des personnages et la soi-disant logique du récit. »

    Les difficultés à en vivre

    direct.jpgLe livre « Profession ? Écrivain » (CNRS édition) publié sous la direction de Gisèle Sapiro et Cécile Rabot, est présenté par le blog Pierre Bourdieu un hommage, comme « la première enquête de fond sur les conditions d’exercice du métier d’écrivain aujourd’hui en France. » L’auteur de l’article écrit : « Alors même que l’activité d’écrivain tend à se professionnaliser, les auteurs connaissent aujourd’hui une précarisation : rares sont celles ou ceux qui parviennent à vivre uniquement de leur plume. Certains exercent un autre métier plus ou moins lié à l’écriture (enseignement, édition, écriture de scénarios, etc.), qui est leur source de revenus principale. Pour d’autres, les activités connexes occasionnelles – lectures-débats, résidences, ateliers d’écriture – constituent une ressource économique de plus en plus importante. C’est sur ces activités et les échanges qu’elles impliquent avec d’autres médias, théâtre, cinéma, musique, qu’est centré le présent ouvrage. Quel est le rôle de ces interactions dans le processus de reconnaissance littéraire ? Comment s’articulent-elles avec l’écriture ? »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu