Avertir le modérateur

livres hebdo - Page 3

  • Du nouveau chez Gibert 130 ans

    La librairie Gibert figure en tête du classement Livres Hebdo des 400 premières librairies françaises établi en 2018 et se réorganise comme nous l’apprend Livres Hebdo (article payant) : « Gibert Joseph, qui a repris il y a tout juste un an son cousin Gibert Jeune, a entamé une réorganisation d’ensemble. » Une réunification qui met fin à plus de 90 ans de conflit et de concurrence entre deux héritiers de Joseph Gibert qui fonda sa première boutique en 1888.

    L’article de Clarisse Normand annonce une réorganisation des offres entre les sept points de vente situés autour de la place Saint-Michel et signale que le magasin principal Gibert Jeune-rive gauche au 5, place Saint-Michel revient à une offre généraliste.

    Autre changements, « la papeterie et les ouvrages scientifiques et techniques, qui avaient rejoint les lieux il y a deux ans, en repartiront pour s’installer de l’autre côté de la place. La vente de produits dérivés, jugée insuffisante, est abandonnée.» Le 5e étage du vaisseau historique est réaménagé en salle de réunion. Cette nouvelle stratégie est menée par Franck Ferrière, 58 ans, ancien président du groupe Livre Diffusion, et nouveau directeur de Gibert Jeune, elle devrait être effective début juin.

    Un site Internet baptisé Gibert.com va regrouper les deux marques, Jeune et Joseph : « Plus ergonomique, plus fluide et davantage en lien avec les magasins via de nouvelles fonctionnalités de "click & collect" et "store to Web", le nouveau site accueille déjà Gibert Joseph et prochainement Gibert Jeune. »

    Selon Livres Hebdo, la librairie sera également présente au Printemps Nation (Paris 20e), où elle prendra la suite de la librairie Le Merle moqueur qui occupait un corner depuis 7 ans.

    Jusqu’à présent l’enseigne Gibert Joseph possédait une quinzaine de magasins dans plusieurs villes de France, Versailles, Toulouse, Grenoble, Montpellier, Marseille, etc.. A Paris tous les magasins sont situés sur la rive gauche de la Seine dans le quartier Saint-Michel.

    A lire : Gibert, des générations de libraires

    1815043926_dc6b1bee68_z.jpg

    Photo : Document Actualitté.com / Gabriella Alu', CC BY-NC-ND 2.0

     

  • Qui va payer l’ouverture des Bibliothèques le soir et le dimanche ?

    Annoncé en fanfare et cautionné par le rapport Corbin/Orsenna remis à la ministre de la Culture, l’ouverture des bibliothèques publiques le soir ou en fin de semaine, connaît une phase de mise en place, disons difficile. Début avril Françoise Nyssen a présenté le projet aux professionnels souhaitant que « Les bibliothèques doivent ouvrir plus et devenir des maisons de services publics culturels », et précisant que cent cinquante  bibliothèques volontaires ont déjà présenté des projets de transformation (Le Monde).

    Comme on pouvait s’y attendre ce sont les professionnels qui se sont interrogés sur les moyens mis en place pour faire aboutir ce projet. Une organisation de la charge de travail que toutes les municipalités ne sont pas prêtes à prendre en charge. Ainsi à Nantes, un mouvement de grève a débuté le lundi 19 mars concernant les conditions de rémunération pour l’ouverture de quatre bibliothèques chaque premier dimanche du mois. Les agents des bibliothèques municipales réclament en effet que les cinq heures travaillées le dimanche soient doublement récupérées ce que refuse la mairie. L’arrêt de travail est prévu jusqu’au 20 avril.

    Autre difficulté, à Belfort cette fois-ci, où le conseil municipal à décidé en février de réduire de 50% le budget de la bibliothèque Léon Deubel et d’augmenter les droits d’inscription. Un collectif d’usagers « Culture pour tous à Belfort » s’est constitué pour protester contre ces décisions et a lancé une pétition en ligne qui a déjà recueilli plus de 1000 signatures. Dans ce comité on trouve l’ancienne directrice adjointe de la bibliothèque, Yvette Buhler, aujourd’hui à la retraite qui déclare à Livres Hebdo « La bibliothèque a longtemps été un modèle dans la région, mais avec un budget d’acquisition correspondant maintenant à 1,3 euro par habitant, elle est en queue de peloton dans les statistiques nationales. Même les villes de 2000 habitants font mieux. Alors que le rapport d'Erik Orsenna vient de réaffirmer le rôle des bibliothèques dans la cité, celle de Belfort voit mis à mal sa mission de diffusion et d'accès à tous de la culture ».

    Dernier avatar du projet, la dotation globale de 8 millions d’euros a se partager entre les bibliothèques et qui fait écrire au site Actualitté.com : « Ce devait être l’une des mesures culturelles majeures du quinquennat, une tentative forte de permettre un accès plus large sinon à la culture, du moins à l’un des lieux du livre. Ce sera la plus misérable action culturelle du gouvernement, désespérément portée par un ministère à la peine. »

    Photo Thibaud Poirier.

    bilbiotheque thibaud poirier.jpg

  • Sur la piste du Polar

    Sur France Culture la rubrique dédiée au Polar dans l’émission Le Réveil culturel de Tewfik Hakem (« l'actu des plaisirs quotidiens pour bien commencer la journée ») est diffusée le jeudi matin. On peut l’écouter en direct mais également en podcast. Celle du 4 avril était consacrée à Patrick Pécherot, écrivain, pour Hével aux éditions Gallimard série noire.

    Le Polar est une genre littéraire populaire trop souvent sous-estimé dans le milieu de l’édition même s’il y est omniprésent. Un indice, le dossier publié par Livres Hebdo titré « Le grand chambardement » et qui constate que « Le paysage du polar se redessine en France à la faveur de mouvements dans les maisons d’édition et l’émergence d’une nouvelle génération d’éditeurs aux commandes, en quête d’auteurs et de moyens inédits pour les défendre. »

    En France nombreuses sont les collections qui lui rendent hommage, comme Gallimard Série noire, Le Masque, 10/18 avec Grands Détectives, Folio Policier, Fleuve Noir, Babel noir et Actes Noires, ou Rivages/Noir pour les romans étrangers. Et parmi les nouveaux éditeurs on peut citer Polar Cairn à Toulouse, Lajouanie à Paris, Mont-Blanc noir aux Houches.

    De grands événements contribuent aussi à sa popularité. C’est le cas de Quais du Polar qui en 2018 accueillera à Lyon du 6 au 8 avril plus de 120 auteurs du genre.

    Autre manifestation renommée le Festival Polar de Cognac qui fêtera cette année sa 23ème édition du 19 au 21 octobre avec déjà annoncés des « Clin d’œil » au réalisateur Jacques Deray et à mai 68.

    les echos,polar,813 le blog,livres hebdo,le réveil culturel,france culture,tewfik hakem,patrick pécherot,festival polar de cognac,polar cairn,mont-blanc noir,gallimard série noire,le masque,1018 grands détectives,folio policier,fleuve noir,babel noir,actes noires,rivagesnoirlajouanie,quais du polar

    Les amateurs trouveront sur 813 Le blog « Le rendez-vous des Amis des littératures policières » la plupart des dates concernant les salons et festivals consacrés au Polar de Barcelone à Paris, en passant par Osny, Fargues Saint Hilaire, Rosny-Sous-Bois, Lisle-sur-Tarn, ou Illkirch Graffenstaden. Des dizaines de manifestations y sont recensées et les informations et liens mise à jour régulièrement. Pour 2018 on y dénombre pas moins de 87 rendez-vous.

    La presse aussi s’intéresse au Polar et Les Echos proposent la liste des 10 auteurs de polar préférés des Français et sans surprise ce sont les plus gros vendeurs de livres du genre.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu