Avertir le modérateur

livres hebdo - Page 2

  • Guillaume Musso change d'éditeur

    Rares sont les écrivains qui restent fidèles à leur premier éditeur comme Anna Gavalda avec Le Dilettante. Les rencontres, les conditions financières, et la concurrence commerciale, font que certains cèdent aux sirènes d’autres maisons.

    Musso_Un_Appartement_a_Paris.jpgC’est le cas de Guillaume Musso dont Livres Hebdo nous annonce le changement d’éditeur et passe de XO, filiale du groupe Editis, à Calmann-Lévy, maison du groupe Hachette Livre. Mauvaise nouvelle pour Editis (groupe Planeta) et joli coup pour les éditions Hachette qui peuvent se réjouir de l’arrivée d’un auteur dont le dernier livre « Un appartement à Paris » s’est vendu à 420 000 exemplaires et dont l’édition de poche d’un autre de ses romans « La fille de Brooklyn » a atteint une vente de 410 000 exemplaires. Lot de consolation pour Editis, l'exploitation du format poche reste au sein d'Univers poche (Pocket), une de ses filiales.

    Le monde de l’édition est coutumier de ces coups de théâtre et on se souvient encore du passage en 2005 de l’écrivain Michel Houellebecq des éditions Flammarion, aux éditions Fayard, appartenant au groupe Hachette Livre, encore lui, et du montant du chèque, plus d’un million d’euros dit-on, qui l’accompagnait (pour le moment on ne connaît pas les détails du départ de Guillaume Musso).

    L’Express a raconté dans le détail l’histoire de ce « transfert du siècle » dont les protagonistes étaient Claude Durand, Frédéric Beigbeder, François Samuelson agent de l’écrivain, Arnaud Lagardère, entre autres.

    Devant la polémique engendrée Flammarion s’est rebiffée déclarant « Nous n'avons pas voulu ajouter au brouhaha médiatique au moment de l'annonce du transfert, mais un certain nombre de clauses contractuelles lient Michel Houellebecq à notre maison», et effectivement plusieurs titres paraîtront ensuite chez Flammarion dont « La Carte et le Territoire » qui obtiendra en 2019 le Prix Goncourt.

    Cela a souvent été dit sur ce blog, l’accession au succès dans l’édition est une véritable loterie. Le résultat dépend de la recherche de nouveaux talents, de leur accompagnement, et de l’accueil du public, des investissements pas toujours évidents à capitaliser.

    2157084-gf.jpgDans un communiqué cité par Livres Hebdo, Pierre Conte, Directeur général d’Editis a déclaré parlant de Guillaume Musso « Nous n’avons pas réussi à le convaincre de changer d’idée ni, malgré le soutien actif de notre actionnaire, d’accepter une solution alternative dans notre groupe autour d’une autre de nos maisons. La proposition concurrente venait de trop loin, la chose était bien trop engagée. Et il a précisé que son groupe « est bien assez fort pour amortir ce choc et nos énergies jusque-là consacrées à cet auteur vont pouvoir être mises à disposition d’autres talents et projets. »

    Ainsi va le monde de l’édition.

  • ERNEST ! le livre en fête et en revue

    Les revues sur la littérature et le monde de l’édition ne manquent pas, Lire, Le Magazine littéraire, La Quinzaine littéraire, ou Livres Hebdo, plus destinée aux professionnels, on les trouve chez les marchands de journaux ou par abonnement. Depuis quelques années Internet a augmenté cet éventail de titres avec ActuaLitté, Le Blog des livres, Babelio, Le Choix des libraires, ou Onlalu, ceux-ci parmi beaucoup d’autres.

    Un petit nouveau vient se joindre à la liste, Ernest !. Sur France Info son fondateur David Medioni explique l’origine du titre : "Ernest est un média qui se veut un peu fantasque on avait envie d'incarner ça avec un prénom. On a choisi Ernest parce que c'est un prénom qu'on aimait bien, qu'on trouvait sympathique. Et puis surtout, c'était un petit hommage à Ernest Hemingway, dont on apprécie le côté fantasque".

    France Info détaille ses objectifs : « La revue en ligne "est découpée comme une fête", poursuit David Medioni. "Il y a 'l'apéro d'Ernest', c'est la partie gratuite du site, c'est Ernest qui régale. Ensuite vous avez des invités, comme Thomas Hervé, Didier Porte, Sonia Petit qui est une libraire qui est en train de créer sa librairie et qui va nous raconter les coulisses. L'espace  'Discute' est un endroit où on va aller apostropher des personnalités qui n'ont rien à voir avec le livre. Mon rêve - je passe un petit appel - c'est d'avoir Zinédine Zidane qui parle des livres qu'il lit à ses enfants !  Il y a aussi 'Les coups de foudre d'Ernest' et une rubrique 'Première fois' où on va voir des auteurs de premiers romans pour essayer de découvrir le nouveau Houellebecq, pourquoi pas !" »

    Au sommaire, des chroniques comme celle de Didier Porte qui « lira les livres et essais politiques et en fera, pour vous, une critique humoristique et grinçante », et même un scoop avec Sorj Chalandon qui parle de son prochain roman à paraître à la rentrée.

    En conclusion de son interview David Medioni déclare : « Je ne supporte pas les librairies où on chuchote et où il ne fait pas faire de bruit. Une librairie est un lieu de vie. Avec Ernest, on ne va pas épater le lecteur, on va lui parler simplement  et on ne va pas s'écouter écrire. C’est un peu le défaut par moment de certaines revues littéraires qui sont un peu élitistes. »

    David Medioni, Ernest!, France Info, Didier Porte, Lire, Le Magazine littéraire, La Quinzaine littéraire, ActuaLitté, Le Blog des livres, Babelio, Le Choix des libraires, Onlalu,Livres Hebdo, Sorj Chalandon,

  • Les livres de l'été 2017 ?

    Il est loin, très loin, le temps où les éditeurs prévoyaient pour l’été la parution d’un livre très épais destiné à devenir le best-seller de nos vacances et accessoirement un repose tête sur la plage. On doit donc se débrouiller pour trouver le livre qui occupera nos loisirs, avec l’aide de quelques spécialistes :

    ActuaLitté et l’émission littéraire de la RTBF, Livrés à Domicile, proposent « 10 livres pour accompagner les vacances. 70 romans, recueils de nouvelles, récits, livres de poche, essais et BD récemment parus à mettre dans sa valise pour les vacances. Mettons nous sous le jacaranda, pour découvrir des livres au parfum d’ailleurs. » Parmi les titres proposés on peut citer « Née contente à Oraibi » de Bérangère Cournut (Le Tripode), « La Baleine thébaïde » de Pierre Raufast, (Alma), ou « Baudelaire au pays des Singes » de Jean-Baptiste Baronian (éditions Pierre Guillaume de Roux).

    Dans Le Point, Marine de Tilly a sélectionné quelques livres de poche, « de l'héroïque, de l'ardent, du glauque, du grandiose, de l'irrésistible ». Elle débute par « Le grand marin », de Catherine Poulain (Points), et « La femme qui fuit » d'Anaïs Barbeau-Lavalette (Le livre de poche), puis continue avec « Gertrude Bell » de Christel Mouchard (Le Livre de poche), « Manhattan People » de Christopher Bollen (Points), « Le livre des Baltimore » de Joël Dicker (De Fallois poche) ou « Metro 2033 » de Dmitry Glukhovsky (Le livre de poche). Chaque titre est présenté en quelques lignes.

    Livre Hebdo de son côté titre « "La tresse" en bonne place pour devenir l'un des livres de l'été » et nous explique « La tresse de Laetitia Colombani (Grasset) fait son entrée en 7e position dans le Top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, pour la semaine du 5 au 11 juin. Tiré pour sa sortie le 10 mai à 15000 exemplaires, il atteint désormais un tirage de 104000 exemplaires et s’annonce comme un des livres de l’été. »

    Et si on ne trouve pas son bonheur dans ces recommandations, rien n’empêche d’entrer dans une librairie, à la mer comme à la montagne, il y en a encore partout.

    Jacaranda.jpg

    Photo : un jacaranda arbre subtropical fréquent en Méditerranée, doté d'une superbe floraison mauve de mai à juillet.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu