Avertir le modérateur

le point - Page 2

  • Les livres d'hier, de l'été, et de l'automne

    Le site Babelio (qui appartient au Figaro) nous dévoile « Les livres les plus attendus de la rentrée littéraire de septembre 2019 ». Dans la liste figure l’incontournable Amélie Nothomb avec un roman intitulé Soif (Albin Michel), mais également La Mer à l’envers de Marie Darrieussecq (P.O.L.), le 6ème tome de la saga Millenium, La fille qui devait mourir de David Lagercrantz à paraître fin août chez Actes sud, Ce qu'elles disent de Miriam Toews (Buchet-Chastel),ou Une joie féroce de Sorj Chalandon (Grasset). Au total plus de 44 livres qui « vont faire l’actualité de l’automne ».

    J. D. Salinger, Marguerite Yourcenar, Marcel Pagnol, Truman Capote, Gabriel Garcia Marquez, Umberto Eco, Milan Kundera, Daniel Pennac, Toni Morrison, Michel Houellebecq, Philip Roth, Annie Ernaux, Simenon, Pablo Neruda, Albert Camus, Amélie Nothomb, David Lagercrantz, Millenium, Babelio, Le Figaro, Nicolas Sarkozy, Le Point, France Info, Passions, éditions de l'Observatoire, Actes sud, P.O.L., Albin Michel, Simone de Beauvoir, Boris Vian, John le Carré, Virginie Despentes,

    De son côté Le Monde a publié son classement des 100 romans qui ont "le plus enthousiasmé " ses critiques depuis sa création » (article réservé aux abonnés sur le site mais publié en supplément papier le 22 juin) J. D. Salinger, Marguerite Yourcenar, Marcel Pagnol, Truman Capote, Gabriel Garcia Marquez, Umberto Eco, Milan Kundera, Daniel Pennac, Toni Morrison, Michel Houellebecq, Philip Roth, Annie Ernaux ,Virginie Despentes, figurent parmi les auteurs cités. Dans le texte de présentation Le Monde écrit : « Le démon de toute liste s’appelle arbitraire. Plutôt que de l’exorciser, mieux vaut le reconnaître d’emblée : chères lectrices, chers lecteurs, la liste que vous allez découvrir ne prétend pas dresser un palmarès objectif, ni un panorama représentatif de la littérature depuis 1944…» Livres hebdo qui commente cette publication précise « On note l'absence de grands auteurs policiers (Simenon, le Carré), de grands nom de la littérature étrangère (Neruda, Mo Yan, Murakami) voire de certains illustres français (Camus, de Beauvoir, Vian). »

    Couverture du magazine Le Point, bonnes feuilles en exclusivité, et important battage médiatique pour Passions le dernier livre de Nicolas Sarkozy que France Info résume par ce titre « Confessions et portraits saignants : Nicolas Sarkozy raconte trente ans de vie politique », et poursuit « Passions évite le côté pompeux ou compassé qui peut parfois caractériser ce genre de livre ou d’exercice. Il ne s'inscrit pas dans la catégorie des livres politiques dont on est abreuvé. Le ton y est libre et libéré, donc "ça balance". Les journaux se ruent déjà sur les anecdotes croustillantes qu’il contient, jugements sur les ennemis politiques, son divorce, les hommes qu’il admire, etc., etc.. Le livre a été imprimé à 200 000 exemplaires par les éditions de l’Observatoire, ce qui en fait déjà peut-être un des best-sellers de l’été 2019.

  • Un ministre chez les Bourgois, Musso et Collard, et un Furet à Douai

    Le monde de l’édition

    Dans Le Point, Frédéric Mitterrand explique les conditions de son arrivée à la tête des éditions Christian Bourgois après en avoir écarté Dominique Bourgois veuve du fondateur de cette maison qui la dirigeait depuis la mort de son mari il y a 12 ans. En résumé, la holding de la famille Mitterrand dirigée par l’entrepreneur Olivier Mitterrand est entrée dans le capital des éditions et en a pris le contrôle total quelques mois après. Interrogé sur le fait que l’ancien ministre n’a jamais été éditeur il répond : « Je connais l'angoisse de l'auteur, c'est déjà un bon début ! Mais j'ai absolument conscience que mon expérience est insuffisante, et puis j'ai 71 ans, il serait donc très présomptueux de m'installer à la tête de Christian Bourgois de manière définitive. Il faut évidemment trouver un directeur plus jeune, qui connaisse bien le contexte du marché éditorial, et c'est ce que je vais m'employer à faire. Je vais simplement aider à faire la transition dans cette maison très traumatisée. »

    Le monde de Gérard Collard

    Le médiatique critique littéraire et libraire Gérard Collard commente sur sa page Facebook le dernier livre de Guillaume Musso La vie secrète des écrivains (Calmann-Lévy). Extrait :

    éditions Christian Bourgois, Frédéric Mitterrand, Le Point, Furet du Nord Douai, Voix du Nord, Gérard Collard, Guillaume Muso, calmann-lévy« Musso n'a pas changé ! il a toujours été un excellent raconteur d'histoire, avec des personnages bien dans notre époque et qui la vive avec tous ses problèmes et dans lesquels on peut se retrouver ! Un écrivain qui a le sens du rythme, du suspense qui nous fait passer souvent un bon moment sans prétention mais efficacement. Si avoir du talent, c'est ennuyer le lecteur, alors c'est certain cet homme n'en n'a aucun ! ne vous méprenez pas, le genre groupie ou fan inconditionnel n'est pas mon genre, je n'apprécie pas tout dans ce qu'il a écrit mais il y a quelque chose de commun a beaucoup de ses romans, c'est cette impression qu'il prend un immense plaisir a nous raconter ses histoires et qu'IL n'est pas comme certains de ces écrivains pleurnichards de métier qui ne cessent de nous gaver a longueur d’émissions dites littéraires avec la difficulté, le calvaire d'écrire, le sacerdoce, le sacrifice a propos de romans faussement profonds qui sentent la sueur, destinés à un petit cénacle qui ne cesse de se lamenter sur la médiocrité des lecteurs, de certains critiques ou libraires... au moins cet homme à la pudeur et la politesse de nous éviter ce genre de clichés. »

    Le monde de la librairie

    « Le Furet du Nord ouvre son « plus beau magasin » à Douai » titre Livres Hebdo:: « Déjà présent dans le centre ville de Douai depuis 30 ans, le Furet du Nord a quitté son magasin d'origine, dans une galerie, pour venir investir un local de 900 m2 dans un superbe bâtiment Art Nouveau, style Eiffel, face à la mairie. Acquis par la ville en 2018 et entièrement réhabilité, cet immeuble, inspiré des grands magasins parisiens, offre, avec ses coursives, son grand escalier central et son bel atrium, un écrin à la chaine culturelle. Occupant 914 m2 sur trois niveaux (contre 650 m2 sur deux niveaux dans son précédent local), le Furet annonce 50000 références à l'ouverture et une offre de librairie, papeterie, jeux ainsi que presse. Au dernier étage, un espace café connecté au wifi accueillera les clients désireux de faire une pause. » Ouverture le 15 avril 2019. L’enseigne Furet du Nord est également présente à Arras, Beauvais, Béthune, Cambrai, Coquelles, Dunkerque, Lens, Lieusaint, Lille, Valenciennes, Roubaix.

  • La pilule (du bonheur) Houellebecq

    L’arrivée massive (320 000 exemplaires) de « Sérotonine » le dernier livre de Michel Houellebecq (Flammarion) « qui s'annonce d'ores et déjà comme un best-seller et la star de la rentrée d'hiver » selon Le Point, est très attendue par les librairies et les lecteurs. Et on n’a pas fini d’en parler.

    Sérotonine, Soumissio, Michel Houellebecq, Flammarion, Niort, L'Humanité, Le Figaro, Le Point, Charlie Hebdo, Les Inrockuptibles, En premier, Charlie Hebdo avec cette brève « Le prochain livre de Houellebecq sortira le 4 janvier. On s’abstiendra d’en dire du mal : la dernière fois ça ne nous a pas franchement réussi », ironise l'hebdomadaire, et l’on se souvient que la promotion du précédent roman « Soumission » avait été occultée par l’horrible attentat perpétré au sein du journal satirique qui cette semaine-là lui consacrait sa couverture (photo ci-contre).

    Le gouvernement lui-même apporte sa pierre à la mise en avant du romancier en lui décernant opportunément la Légion d’honneur, et la presse de rappeler ses liens amicaux et littéraires avec le Président de la République. Le magazine Les Inrockuptibles republie d’ailleurs la rencontre des deux personnages en mai 2016.

    Enfin, on peut rajouter à ce plan média l’inévitable polémique lié à chaque livre d’Houellebecq avec cette fois-ci la ville de Niort qualifiée dans le roman de « l'une des villes les plus laides qu'il m'ait été donné de voir » et qui s'insurge contre cet avis peu valorisant.

    Un accompagnement médiatique qui prélude à la déferlante d’articles sur ce septième roman que les journalistes l’ayant déjà lu qualifient d’« ouvrage sombre et poignant » (La Voix du Nord).

    Sérotonine, Soumissio, Michel Houellebecq, Flammarion, Niort, L'Humanité, Le Figaro, Le Point, Charlie Hebdo, Les Inrockuptibles, Petit florilège :

    « Une nouvelle fois, le romancier controversé n’a pas son pareil pour saisir le mouvement général du monde. La sérotonine, hormone du bonheur, se tient au cœur de ce roman à très forte teneur politique » (L’Humanité).

    « Houellebecq, la sombre lucidité d'un écrivain qui dérange » (Le Figaro).

    « Quatre ans après son controversé « Soumission », l’écrivain revient avec un roman sur la déchéance d’un homme sans désir et une rédemption possible. Bouleversant » (Sud Ouest).

    « "Sérotonine", un roman à la fois "très houellebecquien" et novateur » (France info).

    Etc., etc. …

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu