Avertir le modérateur

le figaro - Page 2

  • L’actualité des livres en bref

    Un Sagan inattendu

    Parution surprise le 19 septembre de Les Quatre coins du cœur (Plon) de Françoise Sagan qualifié par Le Figaro de « roman inédit et si inégal ». L'écrivaine est décédée en 2004 et ce texte posthume est publié par son fils unique Denis Westhoff qui écrit dans la préface : « ouvrage inédit d’un auteur iconique dont la sortie laisse présager un cyclone littéraire mêlé à celui d’un tremblement médiatique ». Le livre a été imprimé à 80 000 exemplaires.

    La famille Moix

    Alexandre Moix, frère cadet de l’écrivain Yann Moix était l’invité de l’émission Quotidien pour répondre aux diverses polémiques suscitées par la parution du livre de son frère Orléans (Grasset). Il était accompagné de son avocat Emmanuel Pierrat, spécialisé dans les droits d’auteur.

    Alex Moix.png

    Une dessinatrice à l’honneur

    L’illustratrice Lyonnaise Aurélie Neyret, est la première femme invitée d’honneur de la 43ème édition du Festival BD de Chambéry, qui se déroulera les 4, 5, 6 octobre 2019. Plus de 60 auteurs venus d'Europe et du monde entier sont attendus.

    Petit Ours Brun pleure

    Aurélie Neyret, Alexandre Moix, Yan Moix, Grasset, Denis Westhoff, Plon, Le Figaro, Claude Lebrun, Petit ours brun, 20 minutes, Marie Aubinais, éditions Bayard, Françoise Sagan, Claude Lebrun, professeure de Lettres à Rennes qui avait créé le personnage de Petit Ours Brun dans les années 1970 (éditions Bayard), est décédée le 21 septembre 2019 à l'âge de 90 ans. Les histoires des albums dessinés par Danièle Bour, ont été adaptées en spectacle, en série animée (photo) pour la télévision, et ont été traduites en espagnol, en russe, en néerlandais et en breton. Depuis 30 ans les histoires étaient imaginées par Marie Aubinais ancienne rédactrice en chef de Pomme d'Api, journal qui publie les aventures de Petit Ours Brun depuis leur début.

    20 Minutes Livres tourne une page

    Le quotidien 20 Minutes nous informe qu’il a « profité de l'été pour rafraîchir sa plateforme littéraire et invite de nouveau ses lecteurs à partager leurs coups de cœur ».  Le même journal propose à ses lecteurs une rubrique sur l’actualité des livres et de l’édition.

  • Livre et liberté d’expression

    La très récente condamnation d’un livre au Brésil pour « images inappropriées » rappelle chaque jour que le combat du livre pour la liberté éditoriale est loin d’être gagné partout dans le monde.

    Turquie

    Plus de 300 000 ouvrages détruits

    En Turquie, le ministre de l’Éducation, Ziya Selçuk, a officiellement confirmé cet été la destruction de 301.878 ouvrages depuis la tentative de coup d’État de juillet 2016 que le gouvernement attribue à l’opposant Fethullah Gülen. Le Figaro donne les détails de cette censure : « Selon le site Internet Turkey Purge, la censure va très loin dans l’absurde. En 2016, un livre de mathématiques aurait été interdit au motif que les initiales de Fethullah Gülen, réfugié aux États-Unis, apparaissaient dans un exercice de géométrie qui mentionne une ligne allant «du point F au point G». Dès décembre 2016, le journal BirGün avait fait savoir que 1,8 million de manuels scolaires de niveau de la classe de sixième avaient été retirés du circuit car ils faisaient mention de la Pennsylvanie, État où est réfugié Fethullah Gülen. Actuallité rappelle que en trois ans « 200 médias et éditeurs ont dû fermer, et près de 80 écrivains ont été poursuivis, ou ont fait l’objet d’une enquête » et précise « le paysage éditorial turc a été quasiment décimé, avec la fermeture de 29 maisons d’édition par décret d’urgence, sous le prétexte d’une diffusion de propagande terroriste. ».

    Chine

    La fermeture d’une librairie à Hong-Kong

    C’était en 2018, The Guardian et France 24 nous apprenaient la fermeture de la librairie People Bookstore à Hong-Kong. Ce lieu était le dernier à proposer des livres interdits en Chine. Une fermeture due à la pression des autorités chinoises qui supportaient de moins en moins le statut d’exception de ce territoire depuis sa rétrocession officielle à la Chine, en 1997 explique France 24 qui écrit : « Le People Bookstore demeurait le dernier témoin d’un passé où l'édition était une arme politique. Depuis le début de la Chine communiste, Hong-Kong représentait un lieu où les opposants au régime pouvaient dépeindre la situation chinoise sans le vernis de la propagande étatique. » Cette affaire faisait suite à la disparition en 2016 de plusieurs membres de la maison d’édition Mighty Current dont l’enlèvement par la police n’avait pour but que de les intimider et les empêcher de publier des livres qui agaçaient le pouvoir chinois.

    Etats-Unis

    Qui a peur d’Harry Potter ?

    Aux Etats-Unis, nous raconte le magazine Forbes le révérend Dan Reehil, pasteur à la St. Edward Catholic School de Nashville dans le Tennessee, a décidé après consulté de nombreux exorcistes de bannir la saga Harry Potter de la bibliothèque de son école. Selon l’explication donnée à sa direction : « Les sortilèges présentés dans ces livres sont de véritables sortilèges qui, lorsqu’ils sont lus, peuvent conjurer les mauvais esprits en présence de la personne qui lit le texte ». Forbes rajoute que, selon Deborah Caldwell-Stone, directrice intérimaire du bureau de l’American Library Association (ALA) pour la liberté intellectuelle, « Harry Potter détenait il y a quelque temps le record de censures dans les écoles. Aujourd’hui, ce sont plutôt les livres axés sur des thématiques LGBT qui sont visés par les écoles américaines, avec parfois même des autodafés de livres en public. »

    Fernando Bàez, Fayard, Deborah Caldwell-Stone, American Library Association (ALA), Harry Potter, Ziya Selçuk, France 24, Mighty Current,  People Bookstore, The Guardian, Actuallité, Turkey Purge, Le figaro, révérend Dan Reehil, ForbesHélas ces condamnations de livres ne sont pas nouvelles. Dans la présentation du livre Histoire universelle de la destruction des livres : Des tablettes sumériennes à la guerre d'Irak de Fernando Bàez paru en 2008 (voir photo), son éditeur Fayard écrivait : « Cet ouvrage érudit, passionnant de bout en bout, démontre que, loin d'être détruits par ignorance, les livres sont anéantis par volonté d'effacement de la mémoire et de l'histoire, c'est-à-dire de l'identité des peuples. »

  • Boris Pahor doyen mondial de la littérature

    Bel article de France Info sur « L'écrivain italien Boris Pahor, ancien déporté, est à 106 ans le doyen de la littérature mondiale. »

    51XhYVzT8vL._SX299_BO1,204,203,200_.jpgExtrait : « La plupart de ses romans puisent leur inspiration dans ces années d'épreuve. Outre Le Pèlerin parmi les ombres, où il narre son expérience des camps de la mort, il est également l'auteur de Printemps difficile et Quand Ulysse revient à Trieste, qui traitent des difficultés de la minorité slovène de la grande ville du nord-est de l'Italie. »

    Le Figaro écrivait en 2013: « En France, il a fallu attendre la parution de son opus magnum, Pèlerin parmi les ombres, en 1990, pour que l'on salue cette voix singulière et dérangeante. C'est Pierre-Guillaume de Roux (fils de l'écrivain trop oublié Dominique de Roux), alors éditeur à La Table ronde, qui avait découvert ce récit hallucinant. Paru en 1967 sous le titre original de Nekropola, Pèlerin parmi les ombres (en poche dans la «Petite Vermillon» de La Table Ronde) est dédié «aux mânes de tous ceux qui ne sont pas revenus». Il y fait le récit de ses séjours concentrationnaires. »

    En 2014, le film Boris Pahor, portrait d’un homme libre de Fabienne Issartel (Sycomore Films) a été présenté dans le cadre du festival Etonnants Voyageurs à St Malo. Le site de la manifestation propose d’écouter le débat enregistré à cette occasion entre l’écrivain et la réalisatrice, animé par Yann Nicol.

    Cette année, les éditions Pierre-Guillaume de Roux ont publié Et si c'était à refaire / chemins de Boris Pahor. Un livre réalisé sous la direction de Guy Fontaine et qui réunit des contributions rendant hommage à l'écrivain et trois nouvelles : Le berceau du monde, Mirage chez Hadès et Vol brisé.

    france info,boris pahor,la table ronde,le figaro,pierre-guillaume de roux,fabienne issartel,etonnants voyageurs à st malo,yann nicol,guy fontaine,lechoixdeslibraires.comSur la quatrième de couverture figure ce texte extrait de Mirage chez Hadès : « Elle n'est pourtant pas mirage l'idée qu'on pourrait améliorer notre relation avec l'autre, en éduquant le regard à la contemplation de la beauté et de la valeur de l'être humain. Ainsi serait combattue la manie destructrice du XXe siècle, qui a infecté notre atmosphère extérieure et intérieure : il faudrait tâcher de revenir à cette vérité que, déjà avant le christianisme, proposait l'Antigone de Sophocle, en soutenant qu'elle était née pour aimer. »

    A lire également, une notice à propos de trois de ses livres sur lechoixdeslibraires.com

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu