Avertir le modérateur

jean-paul sartre - Page 2

  • Carnets de notes

    Appli dictaphone, ordinateur, tous les moyens sont bons pour noter les idées qui nous viennent à l’esprit et qui deviendront peut-être plus tard, un roman, ou pas. Mais depuis toujours les carnets et les cahiers sont les principaux refuges de nos pensées, inspirations et secrets. Des entreprises se sont spécialisées dans leur production.
    posizione1_notebook_230.jpgMoleskine, vous ne connaissez pas forcément le nom mais vous avez du voir leur présentoir à carnets dans une librairie ou à la FNAC. Difficile de résister à leur attrait (malgré le prix), même si, dans l’instant, on n’en a pas l’utilité.
    Un carnet « Un simple rectangle noir, des angles arrondis, une couverture retenue par un élastique, une pochette intérieure : un objet anonyme et parfait dans sa sobriété » utilisé par Hemingway, mais aussi Picasso, Matisse, Stéphane Mallarmé, Guillaume Apollinaire, Jean-Paul Sartre, selon un mythe entièrement inventé de la société milanaise Modo Modo puisque ces carnets ont été créés en 1997. Une légende dont le journaliste Pascal Riché a dévoilé en 2009 sur le site Rue 89 tous les secrets du marketing.

    carnets.jpgLe quotidien 20 minutes de son côté racontait très récemment l’aventure des trois créatifs qui ont lancé Papier Tigre : « Le papier est mort, vive le papier!» A l’heure du tout numérique, qui aurait parié qu’une petite entreprise allait apporter un nouveau souffle à la papeterie ?  Papier Tigre semble pourtant avoir réussi à le faire en moins de quatre ans. A ses débuts, la marque vendait 6.400 carnets. Maintenant, ils sont 12.000 à être achetés pour chaque collection. » Sur leur site, les fondateurs, Julien Crespel, Agathe Demoulin et Maxime Brenon, écrivent dans leur présentation « Nous concevons, fabriquons et distribuons des objets malins pour sublimer le quotidien. » Papier Tigre propose deux collections de carnets par an et édite d’autres objets, des agendas perpétuels, des étiquettes, ou encore Le Primeur qui liste les fruits et légumes de saison.

    Je terminerai cette revue de fabricants de carnets par LCK – La Compagnie du Kraft - qui se présente comme « la manufacture de carnets la plus improductive du monde occidental » mais, ajoutent ses dirigeants : «  C’est ce qui fait son charme ». Une société qui fournit depuis 1930 les carnets aux forestiers professionnels et aux bouchers, et qui aujourd’hui fait appel à des artistes pour créer les couvertures de ses colle­­ctions. LCK développe également un état d’esprit différent en se présentant comme « une petite poche positive de résistance à l’ultra-consommation », et le prouve en encourageant à ne plus acheter de carnets mais à en achetez un seul et à l’utiliser « lentement, totalement. » Dernier conseil sur leur site : « Allez, détendez-vous : écrivez, respirez. »

    LCK.png

     

  • Couples d’écrivains

    Dans un couple d’écrivains, qui fait les courses, la cuisine, le ménage, et s’occupe des enfants quand il y en a ? C’est étonnant mais ce n’est pas vraiment le type de questions que l'on se pose lorsqu’on évoque un couple d’écrivains. Une chose reste sûre, c’est l’amour qui les réunit, celui de la littérature bien évidemment, mais souvent l’amour tout court. Avec souvent quelques surprises.

    Si on connaît la liaison de Simone de Beauvoir avec Jean Paul Sartre, on connaît moins celle qu’elle eut en "parrallèle" avec Nelson Algren, écrivain nord-américain à qui elle enverra des lettres d’amour pendant plus de 15 ans. Ses courriers seront publiés par sa fille adoptive en 1997 sous le titre “Un amour transatlantique” (Folio)

    515S688TTTL.jpgLe couple Willy (Henry Gauthier-Villars) et Colette a lui aussi laissé des traces dans l’édition, et si le mari révélera et abusera du talent de sa femme, celle-ci dévoilera les hauts et les bas de cette vie commune en 1936 en publiant “ Mes apprentissages” (disponible en Livre de Poche). L’amour est également ce qui a uni George Sand à Alfred de Musset et leurs courriers enfiévrés et à double lecture en portent témoignage.

    Mais est-il si courant que deux créateurs unissent leurs destinées ? Le quizz organisé par Babelio.com permet de satisfaire notre curiosité dans ce domaine, le site de la librairie Mollat à Bordeaux également. Dans l’article consacré aux couples mythiques de la littérature sont notamment cités Francis Scott et Zelda Fitzgerald, source d’inspiration littéraire l’un pour l’autre mais « en proie à de grandes souffrances ». On y retrouve également Georges Pérec et Françoise Sagan, Marguerite Duras et Robert Antelme, mariés en 1939, ou encore les deux romanciers new-yorkais Paul Auster et Siri Hustvedt (dont la première femme Lydia Davis était déjà écrivaine).

    En 2012, Le Figaro sous le titre « Vivre d’amour et de littérature » a tenté de percer le secret de ces écrivains qui font cohabiter leurs talents. Pour la romancière Simonetta Greggio, citée dans l’article et qui vit avec un écrivain, « On parle de nos idées, de nos projets, et des manuscrits en cours d'écriture. C'est un des plaisirs qu'on partage, comme on partage les doutes. On peut même demander l'avis de l'autre. Ce n'est pas un secret, c'est une… activité permanente ». 

    Une relation de partage et de création que vivent Vincent Message et Cloé Korman, Philippe sollers et Julia Kristeva, ou Jean-Yves Cendrey et Marie NDiaye, tous répertoriés par le journal.

    On ne saura jamais vraiment quel est l’apport du talent de chacun dans la vie ou l’œuvre d’un couple d’écrivains, un métier généralement solitaire, mais dont les histoires donnent vie à des livres.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu