Avertir le modérateur

guillaume musso - Page 5

  • Les affres de l’inspiration littéraire

    La panne d’inspiration est un problème que semblent ignorer certains écrivains comme Marc Levy ou Amélie Nothomb, qui remettent chaque année ou presque, à date fixe, leur manuscrit. Pourtant la mécanique de la création peut s’enrayer, et un écrivain qui n’écrit plus n’est plus un écrivain. Et il est mal.

    Parmi les raisons de ce passage à vide, il y a parfois le succès. On cite souvent l’exemple de l’écrivain Jean Carrière qui sombra dans la dépression après avoir obtenu en 1972 le prix Goncourt pour « l'Epervier de Maheux ». Ce deuxième roman s'était vendu à 1,7 millions d’exemplaires et avait été traduit en 14 langues. Il s’y remettra bien plus tard mais décédera en 2005, oublié de tous.

    Plus récemment David Foenkinos expliquait sur Europe 1 que : « Pendant un an, je n'ai pas du tout écrit. J'ai pensé que ça ne reviendrait pas". "Je ne pouvais pas enchaîner" confiait-il après le succès de son livre "Charlotte" paru en 2014, couronné par le prix Renaudot, le Goncourt des lycéens, et vendu à plus de 380 000 exemplaires. Son dernier roman « Le mystère Henri Pick » vient tout juste de paraître, deux ans après.

    Comment lutter contre ce manque d’imagination ? L’Internet abonde de sites de conseils. Enviedécrire.com propose un « Kit Kit pour écrivains en mal d’inspiration », ecrire-un-roman fait appel à l’expérience de Stanley Kubrick, et même Slate, en 2012 (comme quoi le problème n’est pas nouveau) relayait les « Méthodes pour surmonter le syndrome de la page blanche » du site Flavoriwe (comme quoi le problème n’a pas de frontières).

    duras_emily_cover_pocket.jpgSur le site Babelio on trouve une liste de 26 ouvrages tous genres confondus, dont le thème est « La page blanche en littérature ». On y trouve « Invisible » de Paul Auster, « Emily L. » de Marguerite Duras, en passant par « Bel ami » de Guy de Maupassant, « A l’encre russe » de Tatiana de Rosnay, « La Vérité sur l'affaire Harry Quebert » de Joël Dicker, ou, dans un autre genre, « La fille de papier » de Guillaume Musso qui imagine « Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire. » Je ne dévoilerai pas la fin car c’est l’idée du livre.

    L’auteur en panne d’inspiration est aussi un sujet populaire au cinéma. Il a été incarné par Johnny Depp dans « Fenêtre secrète », film adapté de la nouvelle Vue imprenable sur jardin secret de Stephen King, ou par Pierre Niney dans « Un homme idéal ». Un sujet qui inspire les scénaristes en mal de scénario comme le souligne le site Buzz littéraire.

    Au final, la panne d’inspiration semble être un très bon thème d’inspiration, y compris pour... les blogueurs.

    Photo : "Emily L", de Marguerite Duras.

  • Le livre en fêtes de fin d’année

    Quels sont les livres les plus achetés en 2014 et quels sont ceux offerts à Noël qui vont se retrouver sur les sites de vente d'occasion ?

     L’Obs propose une Infographie sur les plus grands succès de l’année au cinéma, à la télé et dans les livres. Pas de surprise pour les romans, Guillaume Musso, Katherine Pancol, Marc Levy arrivent en tête des ventes mais il faut signaler la cinquième place d’Emmanuel Carrère pour « Le Royaume ». Dans la catégorie bande dessinée, là aussi les « poids lourds » que sont Astérix, Largo Winch, le Chat de Geluck et Lucky Luke, laissent loin derrière les autres héros. Mais ces chiffres ne tiennent pas compte des ventes de Noël pendant lesquelles l’album des dernières aventures de Blake & Mortimer « Le Bâton de Plutarque » a fait un carton.

    meme2.jpgPour les essais et documents, Valérie Trierwieler et Eric Zemmour ramassent la mise de leurs ressentiments, mais on a de bonnes surprises avec en troisième place « Voyages en absurdie » de Stéphane de Groodt suivi de « Mémé » de Philippe Torreton. Comme quoi, l’amour des mots et de sa grand-mère peuvent aussi faire de bonnes ventes.

    Peut-être avez-vous reçu comme cadeau un volume de La Pléiade ? Dans ce cas, vous devez lire l’enquête très documentée que L’Obs, (encore lui) consacre aux secrets de fabrication de cette collection qualifiée de « Livre de poche du riche » par Jacques Drillon (...). Les Pléiade sont assemblés et reliés par Babouot, à Lagny-sur-Marne : de grands ateliers, pleins de machines longues comme des jours sans pain, et une trentaine de personnes, pour une production de 28000 exemplaires par an (plus les agendas et les albums : 35000 exemplaires à peu près).

    Le papier bible de 36 gr est fabriqué spécialement par Bolloré Thin Papers, qui fournit aussi le 32 gr des notices pharmaceutiques. Il y a deux circuits, chez Babouot : le tout-venant, et la Pléiade.

    La reliure représente 32000 m2 de cuir par an, soit 45000 moutons néo-zélandais, dont chacun fournit la matière à 12 reliures de 0,4mm d’épaisseur (plus dix exemplaires personnels pour Antoine Gallimard, reliés à la main, en peau de chèvre) ; la dorure est faite d’or américain, déposé par pression à chaud sur les couvertures, et qui arrive par rouleaux de 244 m ; le pliage, la couture des cahiers, le collage des signets jaunes : toutes ces opérations sont effectuées avec un soin méticuleux par l’équipe de Michel Jeandel. » (...)

    Enfin, dans les mois qui viennent, il faudra peut-être guetter le ciel (le Père Noël lui ne revient que dans un an) lorsque vous commanderez un livre sur Internet ou chez un libraire innovant. Europe 1 relève que la filiale internationale de La Poste Express, Geopost, a récemment testé avec succès un prototype de drone « capable à terme de porter une charge de 4 kilos dans un rayon de 20 kilomètres ».

    De quoi commander l’intégrale de Guillaume Musso ou les tomes de Virgile à paraître dans La Pléiade.

    Photo : Page de calendrier sexy(ste) édité par une entreprise polonaise pour vanter les mérites de sa production de... cercueils.

    calendrier-sexy-cercueil-2015-04_580xh.jpg

  • Marc Levy, Adrien Bosc, Isabelle Rivoal, Restos du cœur, Patrick Modiano, Daniel Boulanger, et Fleur Pellerin...

    Revue de presse :

    Déconnecter avec Marc Levy

    Dans ma dernière chronique, je vous contais les aventures de l’écrivain avec l’univers numérique. Dans L’Express, on peut lire un article sur l'enquête de l'association Culture Papier portant sur le rapport des Français au papier. Le parrain de cette association, Marc Levy, déclare au magazine « L'ultra-connectivité est formidable dans bien des domaines et situations, mais pouvoir se déconnecter est aussi un acte essentiel de la vie.  Un exemple, lorsque vous lisez sur une liseuse numérique, vous n'êtes pas déconnecté. Des informations sur vos lectures sont collectées: ce que vous lisez, la vitesse à laquelle vous lisez, les pages que vous avez passées, si vous avez été ou non au bout de votre lecture, les mots que vous avez surlignés, et ceux sur lesquels vous avez effectué des recherches... Ces données sont exploitées à des fins commerciales et publicitaires. »

    La rentrée littéraire des premiers romans

    Toujours dans L’Express, on trouve une liste d’auteurs qui ont « épaté les rédactions de Lire de la rédaction par leur style, la diversité et l'ampleur de leur sujet » ; « des jeunes écrivains avec lesquels il faudra compter lors de la rentrée littéraire. » Cela va du premier roman d’Adrien Bosc « Constellation » dont le sujet « relate le dernier vol du Constellation, petit bijou d'Air France qui, parti de Paris pour New-York, n'arriva jamais à destination. Une réflexion sur le destin audacieuse et bien menée. »  à  « Grosse » d’Isabelle Rivoal « un premier roman décevant ».

    Lire pour les Restos du cœur

    La radio RFI nous apprend sur son site que « Treize nouvelles inédites signées par treize auteurs français de renom seront publiées le 6 novembre au profit des Restos du Cœur par les éditions Pocket, permettant à l'association de distribuer trois repas pour chaque livre acheté. » Dans la liste des treize auteurs figurent Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Gilles Legardinier, Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013, Marc Levy, Guillaume Musso, Jean-Marie Perier, Tatiana de Rosnay, Eric-Emmanuel Schmitt, Franck Thilliez et Bernard Weber.

    La disparition de Daniel Boulanger

    Sous le titre « Daniel Boulanger, l'homme qui se cachait derrière ses livres est mort », L’Obs rend hommage à l’écrivain en republiant le portrait que Jean-Louis Ezine avait fait de lui en 1994. Auteur d'une vingtaine de romans, mais aussi de nombreux recueils de nouvelles et de poésie, il fut membre de l'Académie Goncourt de 1983 à 2008. Scénariste et quelquefois acteur, il a participé à des films de François Truffaut, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, Alain Corneau et Philippe de Broca.

    Modiano prix Nobel... de la Paix ?

    Le Huffington Post présente une « battle » entre ministres de la Culture après les propos de Fleur Pellerin dévoilant à Canal + qu’elle lisait moins depuis qu’elle était ministre. Titre de l’article « Filippetti, Pellerin ou Mitterrand : qui parle le mieux de Modiano ? » Fleur Pellerin a quand même tenu à préciser « Quand j'entends dire que je suis inculte ou que je ne lis pas, je trouve cela absolument scandaleux. J'ai dit que je lisais moins, je n'ai pas dit que je ne lisais pas. »

    13atable.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu