Avertir le modérateur

france info - Page 4

  • Le patrimoine de Philip Roth

    Chaque mort d’écrivain célèbre donne lieu à un déluge d’articles, ci-dessous quelques lignes (et liens) pour tenter de résumer Philip Roth :

    Philip Roth.png« Monstre sacré de la littérature (…) Observateur lucide de la société américaine et de ses travers, il avait été régulièrement pressenti pour le Nobel de littérature, sans jamais l'obtenir. Il avait fait son entrée dans la prestigieuse Pléiade en octobre. L'écrivain Philip Roth, géant de la littérature américaine, est mort mardi à 85 ans des suites d'un problème cardiaque. France Info

    « Géant de la littérature américaine, à 85 ans. Avec "Pastorale américaine", il avait notamment remporté le prix Pulitzer de fiction en 1998. Tout au long de sa vie, et depuis ses premiers succès dans les années 1960, Philip Roth aura exploré de nombreux thèmes dont celui du fanatisme des Américains pour leur pays et pour les engagements en politique, la luxure et les excès du corps de l'Homme, mais aussi la vie dans les familles juives. » Son style était notamment empreint d'une forme d'humour sombre et caractérisé par une capacité à évoluer en fonction des récits. » Le Huffington.Post

    « L'écrivain juif américain Philip Roth se trouve toujours à la frontière surprenante entre l'exubérance et l'élégance. Philippe Jaworski parle de cette délicate frontière, et des thèmes clefs de son œuvre : le sexe, le chaos, le patrimoine, et surtout, le Moi. » France Culture

    « La première fois qu’elle a rencontré le grand écrivain américain, Josyane Savigneau était prévenue  : il déteste les journalistes, les expédie en moins d’une demi-heure et les femmes ne l’intéressent guère passé la trentaine. Un quart de siècle plus tard, la légendaire directrice du « Monde des livres » raconte l’histoire d’une amitié à laquelle ni elle ni lui ne s’attendaient. » Vanity Fair

    « Les cinq livres incontournables du romancier. Cinq romans de l’auteur américain, né en 1933, pour entrer dans un monde où cohabitent ironie féroce et puissant sens du tragique : « La Plainte de Portnoy » (1969, Gallimard 1970), « Ma vie d’homme » (1974, Gallimard, 1976), « Le Théâtre de Sabbath » (1995, Gallimard, 1997), « La Tache » (2000, Gallimard 2002), « Exit le fantôme » (2007, Gallimard, 2009). Le Monde

    Photo : la couverture de Libération pour l’annonce de la mort de Philip Roth.

  • Quand les radios parlent des livres

    Nombre de radios consacrent au minimum une émission aux livres et aux auteurs. Chacune à sa manière, entre promotion commerciale et véritable amour de la littérature.

    Europe 1

    Chaque samedi de 15h à 16h, La voix est livre, avec Nicolas Carreau, une émission où deux libraires partagent leurs coups de cœur. La séquence nous amène aussi à visiter la bibliothèque d'une personnalité.

    Le livre du jour présenté par Nicolas Carreau de 22H20 à 22H23 le Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi. Le slogan de la station est : « Les livres, tous les livres, prennent leur temps sur Europe 1. »

    RTL propose à ses auditeurs l’émission Les livres ont la parole animée par Bernard Lehut. Plus de 100 enregistrements sont accessibles gratuitement en podcast et « sans pub ! » précise RTL.

    Les chaînes du service public ne sont pas en reste et chacune diffuse une ou plusieurs émissions.

    France Info

    Depuis 1987 et jusqu’à son départ à la retraite en juillet 2017, Philippe Vallet présentait Le livre du jour une chronique de 2’30 minutes sur un livre de son choix, roman, livre politique, grand document, essai, livre d’art… Ses émissions peuvent être réécoutées en « replay ».

    Actuellement l’émission A livre ouvert présentée par Valérie Expert est intégrée à La Matinale de France Info.

    Autrefois celle-ci était animée par Gilbert Chevalier dont les anciennes chroniques sont toujours disponibles en « replay ».

    Sur France Info on peut également écouter le week-end une émission consacrée à l’actualité de la bande dessinée animée par Jean-Christophe Ogier.

    France Inter

    Livres en poche le samedi à 6h51 avec Jacqueline Pétroz, L'as-tu lu mon p'tit loup ?, magazine des livres pour enfants, le dimanche de 19h55 à 20h avec Denis Cheissoux, La Librairie francophone le samedi de 15h à 16h avec Emmanuel Khérad. Sans oublier que l’on parle aussi littérature du lundi au vendredi à 9h10 dans Boomerang l’émission culturelle de l’incontournable journaliste culturel et critique littéraire, Augustin Trapenard.

    On terminera cette liste, non exhaustive, par Le masque et la plume, vénérable émission créée en 1955 par Michel Polac et François-Régis Bastide. Une tribune de critiques qui parlent de cinéma, théâtre, mais également de livres sous la houlette de l’écrivain-animateur Jérôme Garcin.

    Nicolas Carreau, Europe 1, RTL, France info, Philippe Vallet, Denis Cheissoux, Michel Polac, François-Régis Bastide, Jérôme GarcinAugustin Trapenard,Emmanuel Khérad,Jacqueline Pétroz, Jean-Christophe Ogier, Gilbert Chevalier, Valérie Expert, Bernard Lehut,

  • Apprendre à lire est aussi utile pour lire des livres

    Mobilisation générale au ministère de l’Education nationale après la publication des résultats de l’étude internationale Pirls qui dévoile que les compétences en lecture et compréhension des écoliers français en classe de CM1 sont en baisse en 2016 par rapport au début des années 2000.

    8f6308306517a18f23f3c4d41aad1451.jpgLa France se classe ainsi à la 34ème place des 50 pays étudiés loin derrière la Russie, Hongkong, Singapour, l’Irlande et la Finlande. Le Monde donne le détail de ces chiffres et note qu’avec moins 22 points l’étude constate « la baisse du score des écoliers français sur la compréhension des textes informatifs sur quinze ans ; la chute est moindre pour les textes narratifs (-6 points). Une première épreuve soumise aux élèves comporte des questions sur un texte narratif, une seconde des questions sur un texte informatif. Quatre compétences sont testées : « prélever », « inférer », « interpréter » et « apprécier ». »

    « Ce ne sont pas des résultats dignes de notre pays » a réagi Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, et il a précisé : « Nous ne pouvons pas accepter ces chiffres, car derrière la froideur de ces chiffres, il y a des trajectoires humaines, il y a des inégalités sociales, il y a en réalité l'échec des plus modestes, car la difficulté à lire et à écrire à l'entrée au collège signifie le décrochage scolaire et, in fine, le chômage des jeunes. On ne peut donc pas s'y résoudre ».

    Parmi les premières mesures qu’il a préconisées celle d’une dictée quotidienne à l’école primaire mais également une meilleure formation des professeurs des écoles toujours tiraillés entre méthode d’apprentissage globale ou syllabique.

    Autre constat d’après France Info : «  Cette étude montre que les bons lecteurs ont des environnements familiaux qui soutiennent l'apprentissage de la lecture. Plus il y a de livres, d'appareils numériques à la maison, de parents éduqués ou qui aiment lire et plus les enfants auront des facilités pour lire. Les enfants dont les parents ont démarré très tôt "des activités d'alphabétisation dès leur plus jeune âge sont mieux équipés" pour la lecture, notamment une fois arrivés à l'école primaire. » CQFD.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu