Avertir le modérateur

calmann-lévy - Page 3

  • Livres sur le foot, la Coupe est pleine

    La France championne du monde de livres sur la Coupe du monde 2018 ?

    L’activité de l’édition sera sûrement relancée par la quantité de titres à paraître consacrés à la victoire de l’équipe de France de football. Livres Hebdo dans son édition du 16 juillet (article payant) en publie une première liste. Le premier sera Champions – Les Bleus sur le toit du monde, annoncé pour le 20 juillet et sera diffusé par les éditions Hugo Sport à 130000 exemplaires. Le 25 juillet ce sera le tour de Champions du monde ! La fabuleuse histoire du deuxième sacre mondial des Bleus, un album photos souvenirs édité par Hachette Pratique, et de Merci les Bleus! L'épopée des champions du monde 2018, aux éditions Marabout. La deuxième salve de titres continuera fin août avec La deuxième étoile (Marabout), Le livre d’or de la Coupe du monde 2018 (Solar), et L’année du football 2018 (Calmann-Lévy). Nul doute que la série continuera à la rentrée et surtout pendant la période de Noël.

    Une effervescence éditoriale de circonstance qui devrait compenser les mauvais chiffres du secteur en 2017 dévoilés par Actualitté se basant sur un rapport du Syndicat National de l’Edition : « avec 2,837 milliards € réalisés en 2016, contre 2,792 milliards €, c’est un recul de 1,61 % qui est constaté sur l’échantillon des 160 maisons (650 marques éditoriales). En volume, même punition : on recule de 1,05 %, à 430 millions d’exemplaires contre 434,5 millions. » En cause, l’élection Présidentielle qui a détourné l’électeur des librairies, mais le site spécialisée constate que cette mauvaise passe du premier semestre a été compensée par une augmentation notable des livres de poche et cite le SNE : « Le poche connaît aussi des long-sellers : L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante ou La fille du train de Paula Hawkins ont continué à bien se vendre en 2017. Les livres qui ont inspiré des adaptations en film ou série réalisent de belles performances, comme Au revoir là-haut de Pierre Lemaître ou La servante écarlate de Margaret Atwood ».

    Si la Coupe du Monde dope le monde de l’édition, la rentrée elle aussi promet un tout autre sport avec plus de 567 romans, dont nombre de premières œuvres, qui vont arriver dans les librairies.

    9782035924476-001-T.jpeg

    Photo : Le foot de Géraldine Maincent et François Foyard (Larousse) paru en 2016.

  • Plantu à la Bibliothèque nationale de France

    Le dessinateur Plantu (Jean Plantureux) fête ses 50 ans de métier à la Bibliothèque nationale de France (BnF) et offre aux visiteurs une exposition de dessins publiés dans Le Monde et dans L’Express.

     Dans l’hebdomadaire Le 1 qui lui a consacré un numéro entier sous le titre « Plantu, 50 ans de politique », François Hollande témoigne : « Il m’est arrivé de fulminer contre des éditoriaux, des articles ou des manchettes. Mais j’avais toujours l’espoir que le lecteur ne les lirait pas… Impossible, en revanche, d’échapper à un dessin. La scène est familière : quand Le Monde arrive à l’Assemblée nationale, c’est Plantu qui est d’abord « lu ». C’est sans effort, un coup d’œil suffit. La force d’une caricature est qu’elle est intelligible par tous. »

    Plantu, Le Monde, Le 1, Kofi Annan, Gallimard, Flammarion, Laurent Martin, Cartonning for peace, Plantu c’est aussi un album annuel qui rassemble ses dessins sur l’actualité. Pas moins de 56 titres sont parus depuis ses débuts dans Le quotidien Le Monde en 1972. Ceux-ci sont désormais édités par le Seuil.

    Fondateur avec Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU, de l’association internationale de dessinateurs Cartooning for Peace, Plantu a récemment initié avec les éditions Gallimard une collection dédiée aux dessins. Chaque ouvrage est préfacé par un expert et développe sur 120 pages et à travers 60 dessins de presse du monde entier une thématique : « Place au femmes ! », « Tous migrants ! », « DéTrumpez-vous ! », ou « Ça chauffe pour la planète ! », et « Poutine super star », pour les deux derniers titres parus.

    Plantu, Le Monde, Le 1, Kofi Annan, Gallimard, Flammarion, Laurent Martin, Cartonning for peace,

    On retrouve aussi nombre des dessins présentés à la BnF dans l’album catalogue co-édité par la BnF et Calmann-Levy. Les éditions Flammarion, elles, publient « Les almaniaks », un éphéméride reprenant les « meilleurs dessins de Plantu dans Le Monde ».

    Dans le numéro de l’hebdomadaire Le 1, Laurent Martin, spécialiste de l’histoire de la presse et du dessin satirique, écrit à propos du dessinateur : « Plantu est devenu au fil des décennies une institution dans le paysage médiatique national et la figure la plus connue à l’étranger du dessin de presse à la française. » Tous ces livres sont là pour en témoigner. 

    plantu, calmann-levy, le monde,le 1,kofi annan,gallimard,flammarion,laurent martin,cartonning for peace

     

  • Guillaume Musso change d'éditeur

    Rares sont les écrivains qui restent fidèles à leur premier éditeur comme Anna Gavalda avec Le Dilettante. Les rencontres, les conditions financières, et la concurrence commerciale, font que certains cèdent aux sirènes d’autres maisons.

    Musso_Un_Appartement_a_Paris.jpgC’est le cas de Guillaume Musso dont Livres Hebdo nous annonce le changement d’éditeur et passe de XO, filiale du groupe Editis, à Calmann-Lévy, maison du groupe Hachette Livre. Mauvaise nouvelle pour Editis (groupe Planeta) et joli coup pour les éditions Hachette qui peuvent se réjouir de l’arrivée d’un auteur dont le dernier livre « Un appartement à Paris » s’est vendu à 420 000 exemplaires et dont l’édition de poche d’un autre de ses romans « La fille de Brooklyn » a atteint une vente de 410 000 exemplaires. Lot de consolation pour Editis, l'exploitation du format poche reste au sein d'Univers poche (Pocket), une de ses filiales.

    Le monde de l’édition est coutumier de ces coups de théâtre et on se souvient encore du passage en 2005 de l’écrivain Michel Houellebecq des éditions Flammarion, aux éditions Fayard, appartenant au groupe Hachette Livre, encore lui, et du montant du chèque, plus d’un million d’euros dit-on, qui l’accompagnait (pour le moment on ne connaît pas les détails du départ de Guillaume Musso).

    L’Express a raconté dans le détail l’histoire de ce « transfert du siècle » dont les protagonistes étaient Claude Durand, Frédéric Beigbeder, François Samuelson agent de l’écrivain, Arnaud Lagardère, entre autres.

    Devant la polémique engendrée Flammarion s’est rebiffée déclarant « Nous n'avons pas voulu ajouter au brouhaha médiatique au moment de l'annonce du transfert, mais un certain nombre de clauses contractuelles lient Michel Houellebecq à notre maison», et effectivement plusieurs titres paraîtront ensuite chez Flammarion dont « La Carte et le Territoire » qui obtiendra en 2019 le Prix Goncourt.

    Cela a souvent été dit sur ce blog, l’accession au succès dans l’édition est une véritable loterie. Le résultat dépend de la recherche de nouveaux talents, de leur accompagnement, et de l’accueil du public, des investissements pas toujours évidents à capitaliser.

    2157084-gf.jpgDans un communiqué cité par Livres Hebdo, Pierre Conte, Directeur général d’Editis a déclaré parlant de Guillaume Musso « Nous n’avons pas réussi à le convaincre de changer d’idée ni, malgré le soutien actif de notre actionnaire, d’accepter une solution alternative dans notre groupe autour d’une autre de nos maisons. La proposition concurrente venait de trop loin, la chose était bien trop engagée. Et il a précisé que son groupe « est bien assez fort pour amortir ce choc et nos énergies jusque-là consacrées à cet auteur vont pouvoir être mises à disposition d’autres talents et projets. »

    Ainsi va le monde de l’édition.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu