Avertir le modérateur

actualitté - Page 5

  • Le monde des livres

    Brésil
    Actualitté raconte l’histoire de cet éditeur brésilien qui « avait promis de pratiquer 10 % de remise sur ses livres par but marqué contre son équipe pendant le Mondial. Or le Brésil a perdu son match contre l’Allemagne par 7 buts contre 1 : « Joao Varella, le patron de la société Lote 42, va pourtant tenir sa promesse. Après le match de la toute-honte-bue, il appliquera ses 70 % de remise, chose qui ne se passera pas sans dégâts. Et difficile de croire que, même en vertu du nombre de fans recrutés sur sa page Facebook, il pourra compenser les pertes de cette remise, par les ventes au volume. La promotion, qui s'arrêtera précisément 24 heures après le coup de sifflet final du match, sera relativement limitée dans le temps. L'éditeur s'est pourtant prêté au jeu, respectant sa parole. » 

    Afrique du Sud
    « Disparition de Nadine Gordimer, chroniqueuse des absurdités de l'apartheid. » titre le quotidien 20 minutes qui écrit à propos de la romancière et prix Nobel sud-africaine décédée à 90 ans : « Elégante jusque dans ses dernières années, cette fille d’immigrés juifs a développé une prose à son image : sobre, subtile et sans concession. Elle laisse quinze romans (« La fille de Burger », « Histoire de mon fils », « Personne pour m’accompagner…») et de nombreuses nouvelles (« L’Etreinte d’un soldat », « Quelque chose là-bas…»), dont certains ont été interdits sous l’apartheid. Au travers de portraits d’une grande finesse psychologique, elle y raconte les ambiguïtés de ses compatriotes. »
     
    PARIS – TROUVILLE
    Mort de Yann Andréa, dernier compagnon de Marguerite Duras. Le Monde écrit : « Lui n'a jamais pu l'appeler par son prénom, encore moins la tutoyer. Au fond, il a toujours su la vérité : il n'y a pas d'intimité véritable avec un écrivain. Il le démontre dans « Cet amour-là », et pas seulement avec cette anecdote qui, pourtant, en dit long : « Un jour, je dis : si demain je meurs, si demain je me tue, vous ferez un petit livre dans les quinze jours, je suis sûr que vous le ferez. Elle dit : ''Yann je vous en supplie, ne dites pas ça, non. Pas un petit livre. Un livre.'' » 

    ECONOMIE
    Lu sur Atlantico : « Piketty : on achète le livre parce que c’est chic, on ne le lit pas parce que c'est ch**** ». « Curieux tout de même. Le Wall Street journal rapporte une étude réalisée par Amazon qui confirme le succès du livre "Le capital au XXI siècle » écrit par le Français Thomas Piketty. Le bouquin s’est très bien vendu (Note : 100 000 exemplaires en France, 400 000 aux Etats-Unis), mais il indique aussi que les acheteurs s’arrêtent à la 26 ème page et abandonnent ce livre qui compte plus de 700 pages.
    Précision de BFMTV « Le Wall Street journal s'appuie pour étayer cette affirmation sur les passages surlignés par les lecteurs de l'ouvrage sur Kindle (la liseuse d'Amazon). Il apparaît ainsi que les surlignages des lecteurs ne dépassent pas la page... 26.

    WESTEROS
    Lu et vu dans L’Express au sujet de George R.R. Martin, créateur de l'univers Game of Thrones » : « Il a 65 ans et fait savoir qu'il ne compte pas passer l'arme à gauche de si tôt. George R.R. Martin, l'auteur de la saga « A Song of Ice and Fire » dont est tirée la série à succès « Game Of Thrones » commence toutefois à en avoir assez d'entendre continuellement qu'il doit se dépêcher d'écrire la fin de l'histoire avant de mourir. C'est pourquoi lorsque un journaliste allemand glisse la question dans une interview, l'écrivain répond : « Je trouve ça assez offensant que l'on spécule sur ma mort », avant de joindre le geste à la parole, histoire d'être un peu plus clair sur son état d'esprit. » Photo extraite de la vidéo supprimée sur YouTube.


    USA
    Actualitté toujours, attire l’attention sur l’étude réalisée par Kensington portant sur l’usage des tablettes aux Etats-Unis : « Les femmes seraient plus adeptes des réseaux sociaux que les hommes, à 33,5 % contre 22,7 % alors que les seconds vont plutôt privilégier le jeu vidéo (19 % contre 13,3 %). Attention aux possesseurs de tablettes, d'ailleurs, puisque les hommes auraient plutôt tendance à s'en servir dans les toilettes. Dans l'ensemble les hommes visitent des sites d'information, et regardent leurs emails, tandis que les femmes sont plus adeptes des réseaux et de la télévision. »

    Actualitté note cependant « qu'il n'est jamais fait mention de la lecture de livres numériques comme activité sur son appareil. »

     

  • De quels livres parle-t-on sur le Net ?

    Qui est le mieux placé pour parler des livres si ce n’est le lecteur ? J'ai déjà évoqué de nombreux sites ou blogs dans lesquels les passionnés de littérature partagent leurs points de vue, mais depuis quelques semaines un nouveau site est apparu, spécialisé visiblement dans le livre numérique.

    Phonereader se présente comme « une librairie et maison d’édition 100% numérique qui valorise les livres en fonction de leurs dernières critiques sur le web et les réseaux sociaux. »

    Sur la page d’accueil, le site indique aux visiteurs «  les articles les plus récents correspondant aux livres numériques qui font parler d’eux sur Internet… » et précise « Dès qu’une critique ou une mention est publiée sur le réseau à propos d’un livre présent dans notre Base, le descriptif de l’ouvrage et le contenu critique sont automatiquement mis à jour et proposés sur la Home à tous nos visiteurs ! Les articles sont ensuite disponibles dans notre système de blogs qui référence méthodiquement les contenus et commentaires par spécialité », et de conclure « Génial non ? »

    Livre Hebdo précise « 36 livres figurent sur la page d’accueil de PhoneReader : ce sont les e-books les plus cités à ce moment précis parmi les critiques et évocations qui circulent sur le web. Cette nouvelle librairie numérique en ligne, née début juin, s’appelle un « social ebookstore » selon son créateur Jean-Philippe Pastor. 85 000 références de livres numériques figurent dans la base du site de PhoneReader ; un logiciel scanne le web grâce aux flux RSS et hashtags afin de faire remonter sur le site les critiques liées à ce livre. »

    Le catalogue qui va de l’essai aux nouvelles technologies, en passant par les loisirs, les sciences ou la spiritualité, couvre tous les domaines de l’édition, enfin je suppose, car mon ordinateur (ou leur logiciel) ramait un peu et je n’ai pu accéder à toutes les rubriques.

    PhoneReader joue pleinement la carte du « tout électronique » et propose aussi une application pour tablette et mobile (dont l’efficacité varie selon les matériels), et publie ses contenus sur une douzaine de réseaux sociaux.

    « Le buzz plutôt que la nouveauté » commente Actualitté.com à son propos, une façon comme autre de réinventer le bouche à oreille qui est souvent la clé du succès d’un livre. 

    PhoneReader.jpg

  • Sa majesté Stephen King

    Shinning, Carrie, La ligne verte, la série La Tour sombre, sont quelques-uns des titres les plus connus de Stephen King, écrivain américain culte, dont les livres se sont vendus à plus de 350 millions d’exemplaires dans le monde. Un succès démultiplié par l’adaptation de nombre de ses histoires au cinéma.

    Grand spécialiste du roman d’horreur ou fantastique, il est un auteur très prolifique et il suffit de parcourir sa fiche Wikipedia pour voir l’étendue de son œuvre qui va des nouvelles, aux romans, en passant par les scénarios ou les adaptations pour films et téléfilms. Parmi les écrivains qui l’ont influencé, on peut citer H.P. Lovercraft, Edgar Allan Poe, ou J.R.R. Tolkien, entre bien d’autres. A la question « Pourquoi êtes-vous devenu un écrivain ? » il a répondu  « J'étais fait pour écrire des histoires et j'aime écrire des histoires. C'est pourquoi je le fais. Je ne peux m'imaginer faire quelque chose d'autre comme je ne peux imaginer ne pas faire ce que je fais. »

    Stephen King a aussi été un des premiers en mettre en ligne un de ses romans (The Plant), mais le succès n’a pas été au rendez-vous et aujourd’hui il semble tourner le dos au numérique. Le site IDBoox écrit à propos de la sortie de son prochain roman Joyland (17 juin 2013 en France) : « Cet ouvrage ne sera disponible qu’en livre imprimé. Pour l’auteur, il faut faire revenir les clients dans les librairies physiques. Stephen King a déclaré au Wall Street Journal : « Je n’ai aucune intention de proposer une version numérique. Peut-être plus tard, mais en attendant laissons les gens se bouger et se diriger vers les librairies plutôt que vers le digital ».

    L’écrivain est également présent dans l’univers de la bande dessinée avec l’adaptation en 12 tomes du livre Le fléau par les éditions Marvel (en France ils sont publiés par Delcourt).

    Très impliqué dans son époque, il a récemment fait un don substantiel à une association de l'État du Maine, qui plaide en faveur d'un contrôle de la présence d'armes aux États-Unis (ActuaLitté).

    Dans le quotidien Metro, Guillaume Musso parle de lui « Je me suis aperçu, en discutant avec des auteurs comme Maxime Chattam, Franck Thilliez ou Bernard Werber, que l'œuvre de Stephen King était notre point de ralliement, presque un « mot de passe » pour notre génération. Ma mère étant bibliothécaire, j'ai débuté par la littérature classique, avant de découvrir le fantastique par l'intermédiaire de "Dead Zone ". L'histoire de Johnny, un homme qui après être sorti du coma, découvre qu'il possède un don de voyance. J'aime ce genre de anti-héros, à la fois fragile et attachant. Et puis c'est un roman court, que je recommande toujours à ceux qui veulent découvrir King. De façon générale j'apprécie beaucoup ses recueils de nouvelles. Son influence ? Le côté surnaturel ancré dans la réalité de certains de mes livres, je lui dois sans doute beaucoup. »

    Cette passion, le grand public peut aussi la partager non seulement à travers les livres mais aussi grâce à la toile et aux réseaux sociaux. Sur Internet on trouve – en français – le Club Stephen King qui existe depuis 1992 et propose une bibliographie complète, des résumés de livres, un forum, une filmographie, des videos, et des concours.

    Le Club Stephen King est également sur Facebook où on apprend notamment que l’écrivain sera en France en novembre 2013 pour la sortie du livre Doctor Sleep présenté comme un Shining 2.

    Photo, la version anglaise de la couverture du prochain Stephen King.

     Stephen King, IDBoox, Delcourt, ActuaLitté, Guillaume Musso, Joyland

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu