Avertir le modérateur

actualitté.com - Page 4

  • Qui va payer l’ouverture des Bibliothèques le soir et le dimanche ?

    Annoncé en fanfare et cautionné par le rapport Corbin/Orsenna remis à la ministre de la Culture, l’ouverture des bibliothèques publiques le soir ou en fin de semaine, connaît une phase de mise en place, disons difficile. Début avril Françoise Nyssen a présenté le projet aux professionnels souhaitant que « Les bibliothèques doivent ouvrir plus et devenir des maisons de services publics culturels », et précisant que cent cinquante  bibliothèques volontaires ont déjà présenté des projets de transformation (Le Monde).

    Comme on pouvait s’y attendre ce sont les professionnels qui se sont interrogés sur les moyens mis en place pour faire aboutir ce projet. Une organisation de la charge de travail que toutes les municipalités ne sont pas prêtes à prendre en charge. Ainsi à Nantes, un mouvement de grève a débuté le lundi 19 mars concernant les conditions de rémunération pour l’ouverture de quatre bibliothèques chaque premier dimanche du mois. Les agents des bibliothèques municipales réclament en effet que les cinq heures travaillées le dimanche soient doublement récupérées ce que refuse la mairie. L’arrêt de travail est prévu jusqu’au 20 avril.

    Autre difficulté, à Belfort cette fois-ci, où le conseil municipal à décidé en février de réduire de 50% le budget de la bibliothèque Léon Deubel et d’augmenter les droits d’inscription. Un collectif d’usagers « Culture pour tous à Belfort » s’est constitué pour protester contre ces décisions et a lancé une pétition en ligne qui a déjà recueilli plus de 1000 signatures. Dans ce comité on trouve l’ancienne directrice adjointe de la bibliothèque, Yvette Buhler, aujourd’hui à la retraite qui déclare à Livres Hebdo « La bibliothèque a longtemps été un modèle dans la région, mais avec un budget d’acquisition correspondant maintenant à 1,3 euro par habitant, elle est en queue de peloton dans les statistiques nationales. Même les villes de 2000 habitants font mieux. Alors que le rapport d'Erik Orsenna vient de réaffirmer le rôle des bibliothèques dans la cité, celle de Belfort voit mis à mal sa mission de diffusion et d'accès à tous de la culture ».

    Dernier avatar du projet, la dotation globale de 8 millions d’euros a se partager entre les bibliothèques et qui fait écrire au site Actualitté.com : « Ce devait être l’une des mesures culturelles majeures du quinquennat, une tentative forte de permettre un accès plus large sinon à la culture, du moins à l’un des lieux du livre. Ce sera la plus misérable action culturelle du gouvernement, désespérément portée par un ministère à la peine. »

    Photo Thibaud Poirier.

    bilbiotheque thibaud poirier.jpg

  • Une librairie à Rouen, à Bagdad, et un Prix des Libraires

    Les librairies sont des lieux de vie incontournables pour les livres et les libraires font le maximum pour qu’ils le restent.

    « Rêve de l'escalier » c’est le nom de la librairie de Michaël Feron - alias Monsieur Rêve -, une librairie qui vend des livres d'occasion. Dans cet espace qui abrite plus de 55 000 ouvrages il a lancé une initiative qui permet à des personnes avec peu de moyens d’accéder à la lecture.

    Le Figaro en explique le principe : « Un libraire basé à Rouen propose des livres « en attente » et adapte ainsi les célèbres « cafés suspendus » aux livres. Le principe est simple : un client paie plus de cafés qu'il n'en consomme et demande à mettre les breuvages en plus « en attente ». Le nombre de « cafés en attente » est affiché, ils sont prêts à être dégustés par les moins fortunés qui n'auront pas à les payer. La librairie le Rêve de l'Escalier située à Rouen, a donc adapté ce principe aux livres. »

    « Des gens achètent un livre et versent deux ou trois euros en plus pour qu'une personne moins fortunée puisse bénéficier d'un « livre en attente », offert par un autre client », explique Michaël Feron au Figaro, « L'idée est qu'un inconnu offre un livre à un autre inconnu mais le bénéficiaire doit pouvoir choisir son livre ».

    Autre lieu, autre pays, Actuallité.com raconte l’histoire de l’ouverture d’une nouvelle librairie à Bagdad : « Grâce au soutien financier de son père, Bara’a Abdul Hadi Mudher al-Biyati a pu ouvrir sa propre librairie dans la al-Muntanabbi de la capitale irakienne. Après plusieurs années passées à gérer les réseaux sociaux d'une des librairies de la rue et des recherches d'emploi infructueuses, al-Biyati devient la première femme propriétaire d'une librairie à Bagdad. » Actualitté rajoute que la jeune libraire est aussi présente sur Youtube et a également créé une maison d’édition. (Photo capture d’écran Youtube).

    Librairie Bagdad.png

    Je terminerai cette chronique par le Prix des Libraires 2018 qui sera remis le 16 mai et dont Livres Hebdo a dévoilé l’ultime sélection. Il s’agit de :

    • Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant (Héloise d’Ormesson)
    • Comment vivre en héros ? de Fabrice Humbert (Gallimard)
    • Trois jours chez ma tante d’Yves Ravey (Minuit).

    Cette sélection a été établie par un jury de dix libraires et sera soumise au vote - du 26 mars au 13 mai sur le site, www.prix-des-libraires.fr - de tous les libraires indépendants désireux de participer à ce prix. Livres Hebdo précise que le prix est parrainé cette année par Delphine de Vigan et sera remis le 16 mai au Centre national du livre à Paris.

  • Quelques brèves sur l'actualité du livre

    Livre Paris et polémiques 2018

    Nouvelle polémique au salon Livre Paris après celle sur la rétribution des auteurs participants à des débats dans le cadre du salon Livre Paris (Marque Pages du 8 mars 2018), le président de la République Emmanuel Macron a ignoré lors de la visite inaugurale le stand Russe pourtant invité d’honneur de l’édition 2018. Un boycott justifié par la dénonciation par plusieurs pays de l'agression d'un opposant russe en Angleterre. Dans une lettre ouverte publiée par Actualitté.com « Natalia Turine, directrice de la librairie du Globe, qui anime le stand de la Russie à Livre Paris, et de la maison d'édition Louison, qui publie des auteurs russes, dénonce un geste qui pénalise à la fois son entreprise et les échanges culturels entre France et Russie. »

    L’aubaine d’un éditeur

    100 000 exemplaires vendus pour « Fils de la nation » présenté comme les mémoires de Jean-Marie Le Pen. D’après l’auteur, plusieurs maisons d’éditions auraient refusé son manuscrit finalement accepté par une petite maison d’édition. Selon Le Point : « Les éditions Muller, fondées en 1990 pour publier des récits militaires, n'avaient rien publié depuis 2014. Rachetées en 2009 par Guillaume de Thieulloy, proche des milieux économiques libéraux et catholiques traditionalistes, les éditions Muller comptent un peu plus de 80 titres à leur catalogue dont "10 très bonnes raisons de restaurer la monarchie". » Le tome 2 paraîtra en 2009. Chez le même éditeur.

    Tirez sur l’oiseau adaptateur

    Une nouvelle adaptation théâtrale du best-seller « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » de Harper Lee, disparue en 2016, ne semble ne pas plaire aux ayants-droit de l'écrivaine et comme toujours aux Etats-Unis cela passe par les avocats et les tribunaux. Selon TV5 Monde « inquiétés par des interviews d'Aaron Sorkin, chargé d'écrire le scénario de cette nouvelle adaptation, les héritiers de la romancière ont fait part de leurs inquiétudes au producteur. Après avoir consulté une première version de la pièce, ils ont notamment exprimé leur préoccupation quant à ce qu'ils considéraient comme une réécriture du personnage principal Atticus Finch. » L’AFP à l’origine de l’article précise que le livre « publié en 1960, prix Pulitzer en 1961, s’est vendu à plus de 40 millions d’exemplaires. Traduit en plus de 40 langues il s’en écoule encore 1 millions d’exemplaires chaque année. » Le livre a déjà été adapté au cinéma en 1962 et au théâtre en 1970 comme le rappelle le site de Radio Canada.

    Télé Gérard Collard

    Ceux qui auraient raté sur France 5 ou Sud Radio les chroniques littéraires de Gérard Collard libraire à St Maur-des-Fossés (La Griffe noire) doivent savoir que celui-ci a désormais sa propre chaîne télé sur YouTube « Griffenoiretv GérardCollard » où on le retrouve égal à lui-même.

    La vidéo du 8 mars 2018 :

    TV Collard.png

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu