Avertir le modérateur

actualitté.com - Page 3

  • Stan Lee au pays des Marvel

    Dernier épisode des aventures de Stan Lee raconté par Actualitté.com : « Le jeudi 31 mai, au soir, deux intrus sont repérés sur la propriété de Lee, à Hollywood Hills : il s'avère que les deux hommes, venus réclamer de l'argent que le grand manitou de Marvel leur devrait, sont armés... La police est intervenue et les a interpellés. »

    61vConpXjHL.jpgComment vous ne connaissez-pas Stan Lee ? Stanley Martin Lieber, dit Stan Lee, né à New-York en 1922, et surtout éditeur et créateur en tant que scénariste (c’est contesté) des personnages de super-héros tels que Spider-Man, l’incroyable Hulk, Iron Man, Thor, Captain America, les Avengers, les X-Men, et bien d’autres qui ont fait le succès de Marvel Comics, et aujourd’hui de nombre de films au cinéma.

    Une carrière qui débute en 1961 avec le dessinateur Jack Kirby et la bande dessinée Les Quatre Fantastiques. Ce sera le commencement d’une série de créations qui feront la réputation des éditions Marvel. Dès les années 1970, Stan Lee s’éloigne de la confection des fascicules BD vendus en kiosques pour s’occuper des adaptations des histoires pour la télévision et le grand écran. Séries télévisées, dessins animés, films, consolideront la renommée et le chiffre d’affaire de la maison d’édition jusqu’à sa faillite en 1990. Lee, nous apprend sa fiche Wikipédia fonde en 1998, Stan Lee Entertainment pour la création d'œuvres sur Internet, vite en faillite elle aussi, puis en 2001 la structure de production POW! Entertainment qui développe des projets pour la télévision ou le cinéma. En 2010, Disney qui vient de racheter Marvel Entertainment renforce son partenariat avec POW! Entertainment, en entrant dans son capital à hauteur de 10%.

    Mais si on reparle de Stan Lee ces derniers temps dans les journaux, c’est parce que des accusations refont surface de la part de fans, de spécialistes de son œuvre, de certains dessinateurs qui ont collaboré avec lui, et qui lui contestent la paternité des créations qu’il revendique (Lire l’article de France Info). Ajoutez à ça ses démêlés récents avec une masseuse l’accusant d’agression sexuelle, et il y a déjà largement matière à un scénario hors du commun, celui de la longue vie de Stan Lee, 95 ans.

    Photo : Une biographie signée Bob Batchelor publiée aux Etats-Unis en septembre 2017(Hardcover).

  • Du nouveau chez Gibert 130 ans

    La librairie Gibert figure en tête du classement Livres Hebdo des 400 premières librairies françaises établi en 2018 et se réorganise comme nous l’apprend Livres Hebdo (article payant) : « Gibert Joseph, qui a repris il y a tout juste un an son cousin Gibert Jeune, a entamé une réorganisation d’ensemble. » Une réunification qui met fin à plus de 90 ans de conflit et de concurrence entre deux héritiers de Joseph Gibert qui fonda sa première boutique en 1888.

    L’article de Clarisse Normand annonce une réorganisation des offres entre les sept points de vente situés autour de la place Saint-Michel et signale que le magasin principal Gibert Jeune-rive gauche au 5, place Saint-Michel revient à une offre généraliste.

    Autre changements, « la papeterie et les ouvrages scientifiques et techniques, qui avaient rejoint les lieux il y a deux ans, en repartiront pour s’installer de l’autre côté de la place. La vente de produits dérivés, jugée insuffisante, est abandonnée.» Le 5e étage du vaisseau historique est réaménagé en salle de réunion. Cette nouvelle stratégie est menée par Franck Ferrière, 58 ans, ancien président du groupe Livre Diffusion, et nouveau directeur de Gibert Jeune, elle devrait être effective début juin.

    Un site Internet baptisé Gibert.com va regrouper les deux marques, Jeune et Joseph : « Plus ergonomique, plus fluide et davantage en lien avec les magasins via de nouvelles fonctionnalités de "click & collect" et "store to Web", le nouveau site accueille déjà Gibert Joseph et prochainement Gibert Jeune. »

    Selon Livres Hebdo, la librairie sera également présente au Printemps Nation (Paris 20e), où elle prendra la suite de la librairie Le Merle moqueur qui occupait un corner depuis 7 ans.

    Jusqu’à présent l’enseigne Gibert Joseph possédait une quinzaine de magasins dans plusieurs villes de France, Versailles, Toulouse, Grenoble, Montpellier, Marseille, etc.. A Paris tous les magasins sont situés sur la rive gauche de la Seine dans le quartier Saint-Michel.

    A lire : Gibert, des générations de libraires

    1815043926_dc6b1bee68_z.jpg

    Photo : Document Actualitté.com / Gabriella Alu', CC BY-NC-ND 2.0

     

  • Les maux des correcteurs

    27814687899_d608a26d10_z.jpg

    Les correcteurs ont un rôle essentiel dans la réalisation d’un livre. Ce sont eux qui corrigent les fautes d’orthographe des auteurs, placent les virgules et les points au bon endroit, entre autres interventions sur le texte. Ce sont eux aussi qui vérifient les invraisemblances d’un récit et la cohérence des noms, des dates, des lieux. Ils portent un regard sur l’ensemble des signes, des caractères qui composent un manuscrit et veillent à ce qu’il soit correctement mis en forme avant d’être mis en page, imprimé, et diffusé.

    Mais voilà la crise de l’édition étant passée par-là et les éditeurs tentent, y compris dans ce domaine, de faire des économies. Si les grandes maisons d’édition ont encore des correcteurs attitrés et salariés, de plus en plus d’éditeurs externalisent ce travail pour faire baisser les coûts de revient ce qui amène les correcteurs professionnels à dénoncer une « ubérisation » de leur métier.

    En janvier 2018 on pouvait lire dans Le Figaro : « «Nos CDI nous contraignent à une rémunération fluctuante et à des périodes de chômage imposé non rémunéré et non indemnisé. Aucune obligation de salaire mensuel minimum n'est faite aux employeurs», déplorent les correcteurs qui ont lancé une pétition pour dénoncer leurs conditions de travail. Cette dernière a recueilli plus de 7.500 signatures dont celles de nombreux écrivains et de tous les membres de l'académie Goncourt. »

    Des négociations ont été entamées avec le syndicat national de l’édition (SNE) et portent sur les points suivants selon le site Actualitté.com :

    - les indemnités de licenciement, 

    - la cadence de travail, 

    - le lissage mensuel de la rémunération 

    - la compensation des pertes de revenus découlant d’un volume de travaux inférieur au volume annuel d’heures prévu dans la clause d’évaluation du niveau d’activité prévisible. 

    Les correcteurs ont même demandé l'intervention de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, ex-éditrice faut-il le rappeler, et le ministère à répondu : « [S]ensible aux difficultés rencontrées par les correcteurs de l’édition », nous suivons « attentivement l’évolution des négociations en cours, conduites par les partenaires sociaux sous l’égide du ministère du Travail ».

    Les négociations continuent faute d'accord.

    Photo : Document Actualitté.com.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu