Avertir le modérateur

actes sud - Page 4

  • Salman Rushdie à propos de son dernier livre

    Deux-ans-huit-mois-et-vingt-huit-nuits-de-Salman-Rushdie.jpgA l’occasion de la parution en France de son dernier livre "Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" (Actes Sud) l’écrivain Salman Rushdie s’est exprimé dans de nombreux médias dont Les Inrocks et France Culture. Petit florilège :

    "J'essaie d'écrire de la fiction mais c'est le monde qui prévaut." France Culture

    " Normalement, j’ai besoin d’une forme, d’une structure à l’avance pour écrire, c’est la première fois que mon approche est aussi souple, que je m’autorise des expériences : des personnages disparaissent, d’autres changent, etc. J’ai adoré travailler comme ça. J’ai découvert une nouvelle façon d’écrire. " Les Inrocks.

    "Je n’aime pas les livres ou les textes qui m’expliquent ce que je dois faire." France Culture

    " Les gens ont commence à se méfier de la fiction, comme si elle était liée au mensonge, donc qu’on ne pouvait la « croire ». Cela m’inquiète, mais je crois que la littérature, comme n’importe quel domaine, a ses modes, et les modes changent. Et puis du moment que les gens lisent toujours des livres, c’est tout ce qui m’importe. Dans mon parcours personnel, mon livre précédent était tellement non fictionnel que j’ai eu envie d’écrire quelque chose de différent. " Les Inrocks.

    "Il faut se moquer de la religion, car la religion est absurde avant tout" France Culture

    " Qu’on me donne le droit d’être juste un écrivain. Je ne veux plus être « l’écrivain à la fatwa ». J’ai écrit « Joseph Anton » pour donner aux gens tout ce qu’ils voulaient savoir sur la façon dont j’ai vécu cette fatwa et en finir une bonne fois pour toutes. " Les Inrocks.

    Présentation du livre par France Culture : « Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits est un conte merveilleux qui interroge notre vie contemporaine à la lumière de l’histoire et de la mythologie. Échappés de leur univers aussi fabuleux qu’ennuyeux, des djinns viennent mêler leur immortalité fascinée à la finitude des hommes, et partager la folle aventure de leur active et permanente déraison.À la fois inspirée par une tradition narrative deux fois millénaire et enracinée dans les multiples préoccupations du temps présent, portée par une langue où l’épique le dispute au comique et la légende à la méditation philosophique et politique, une fiction fastueuse et envoûtante, d’une puissance narrative et imaginaire à couper le souffle. »

    L’intégralité de l’entretien dans Les Inrocks (article payant).

    L’intégralité de l’émission de France Culture.

  • Mobilisation pour les éditeurs et auteurs turcs

    Conséquence de l’échec du putsch mené mi-juillet par une partie de l’armée en Turquie, la répression du pouvoir en place s’abat sur de nombreux secteurs de la vie démocratique, télévisions, agences de presse, magazines, radios, et notamment l’édition.

    Dans un communiqué, l'Association des éditeurs turcs déplore : "La fermeture de 29 maisons d'édition et la fermeture potentielle d'autres comporte le risque de violations des droits de l'homme, l'étouffement des libertés de pensée et d'expression, mais également des pertes financières et morales irréparables".

    Asli Erdogan, Actes Sud, Livres Hebdo, BibliObs, Arnaud Nourry, Cécile Oumhani, Hachette, Markus Dohle, Penguin Random House, Carolyn Reidy, Simon & Schuster, Iris Tupholme, HarperCollinsParmi les autres informations qui nous sont parvenues de Turquie, il y a également celle de l’arrestation de la romancière Asli Erdogan (photo), suite à l'interdiction du journal turc Ozgur Gundem, dont elle est membre du conseil d'administration. Dans BibliObs son amie Cécile Oumhani témoigne : « Je suis inquiète pour elle. Active militante des droits de l’homme, journaliste engagée, elle n’a jamais ménagé ses efforts ni hésité à prendre de risques pour s’exprimer, défendre ses idées. Je me souviens d’elle, il y a presque deux ans, lorsqu’elle a pris fait et cause pour la ville de Kobané, encerclée par les troupes de Daesh, organisant une marche et un rassemblement d’écrivains à la frontière turco-syrienne. Il y a seulement quelques mois, elle écrivait un texte terrible dans lequel elle dénonçait les exactions contre les Kurdes dans l’est de son pays". En France, Asli Erdogan est publiée par Actes Sud.

    Autre mobilisation, la pétition initiée par dix P-DG des plus grands groupes d'édition mondiaux, parmi lesquels Arnaud Nourry d'Hachette, Markus Dohle de Penguin Random House, Carolyn Reidy de Simon & Schuster ou Iris Tupholme de HarperCollins Canada, qui l’ont déjà signée.

    "Si nous reconnaissons le droit aux autorités turques d'enquêter et poursuivre les auteurs de ce coup d'Etat manqué, le cercle des éditeurs du PEN International appelle la Turquie à ne pas se servir de l'état d'urgence pour restreindre la liberté d'expression et à s'assurer que les auteurs et maisons d'édition sont en mesure d'exercer librement leur activité".

    Dans The Bookseller cité par Livres Hebdo, Arnaud Nourry met directement en cause le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à l'origine de la purge dans le pays depuis le coup d'Etat : « De quoi Erdogan peut-il bien avoir peur ? Des livres ? Des opinions ? Des opinions contraires ? Croit-il que les auteurs, les éditeurs, ont joué un rôle dans le coup d'Etat ? Ou saisit-il l'occasion de réprimer ce qui reste de liberté d'expression dans son pays ? Quelle que soit sa motivation, la Turquie doit annuler le décret si elle veut encore être considérée comme une démocratie ».

  • L’univers vivant du livre

    « Le livre a de beaux jours devant lui » a déclaré au quotidien Le Monde, Bruno Racine qui fût pendant neuf ans président de la BnF (Bibliothèque nationale de France). Un livre dont plusieurs événements récents démontrent qu’effectivement, il a un passé, un présent, et un avenir. Mais qui en douterait encore ?

    Dans Le Figaro on apprend que « La plus vieille bibliothèque du monde va bientôt rouvrir » : « Édifié il y a plus de 1000 ans, le célèbre temple des livres al-Quaraouiyine situé au Maroc ouvrira à nouveau ses portes en mai prochain, après quatre années de travaux de restauration. Les manuscrits qu'elle abrite ont plus de 1200 ans. Fondée en 859, le temple des livres marocain al-Quaraouiyine est sans conteste la plus vieille bibliothèque du monde entier. Ce beau monument de style arabo-andalou est la réalisation d'un serment : celui de Fatima el-Fihriya, la fille d'un riche commerçant tunisien qui avait émigré à Fez. La pieuse femme s'était engagée à consacrer tout son héritage à la construction d'une mosquée et d'une bibliothèque pour sa communauté. À la mort de ses parents, elle tint parole, lança le chantier et pour s'assurer les bénédictions divines, jeûna chaque jour jusqu'à la fin des travaux. » Réhabilitée par la fondation TED sous la conduite de l’architecte Aziza Chaouni, elle devrait rouvrir ses portes en mai 2016 (photo).

    Bruno Racine, BnF, Fatima el-Fihriya, al-Quaraouiyine, fondation TED, Aziza Chaouni, Actes Sud, Françoise Nyssen,Mathias Enard, Kamel Daoud, Svetlana Alexievitch, Hubert Nyssen, Bibliothèques sans frontières, Ideas Box, Patrick Weil, Google.org,

    L’éditeur Actes Sud, dirigé aujourd’hui par Françoise Nyssen, s’est vu décerner le Prix du meilleur éditeur dans le cadre des « London Book Fair International Excellence Awards » de la Foire de Londres. Le journal Les Echos rappelle qu’en 2015, Actes Sud « a réussi un triplé historique avec le prix Goncourt (Mathias Enard), le Goncourt du premier roman (Kamel Daoud) et le prix Nobel (Svetlana Alexievitch) ». L’article précise : « Le choix final s’est porté sur la maison d’édition d’Arles, créée en 1978 par Hubert Nyssen, le père de Françoise, en raison de «l’ampleur et la profondeur de son catalogue, sa ligne graphique sans égal, la qualité de sa production et de son fonds ».

    « Offrir des espaces sécurisants accueillants et reposants pour les enfants, adolescents et les personnes les plus vulnérables, et lutter ainsi contre leur état de stress et leur sentiment d'insécurité », est un des objectifs des Ideas Box développées par Bibliothèques sans frontières déployées sur la route des Réfugiés en Europe. Un programme soutenu par Google.org et qui a débuté ses activités début mars, en Grèce, sur l’île de Lesbos et à Athènes. Selon Patrick Weil, Président de Bibliothèques Sans Frontières, « Pour les centaines de milliers de femmes, d'enfants et d'hommes réfugiés qui ont fui vers l'Europe au péril de leur vie, l'urgence c'est aussi d'avoir accès à une information de qualité dans leur langue, à des moyens de communiquer et à un espace de repos et de sociabilité. L'Ideas Box permet d'apporter cette réponse adaptée et innovante et de donner à des populations parmi les plus démunies les premiers outils pour se reconstruire. »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu