Avertir le modérateur

Edition - Page 5

  • L'édition prépare sa rentrée

    900 millions pour acheter Editis

    Le groupe Vivendi a fait une offre d’achat du groupe d’édition Editis, filiale française du groupe espagnol Planeta qui regroupe une cinquantaine de marques dont Nathan, Bordas, Julliard, XO, Plon, Le Cherche-midi, Perrin, et publie, entre autres, les auteurs Marc Lévy (Robert Laffont) et Michel Bussi (Presses de la Cité). Selon le site Actualitté « La déclaration émane de Vivendi, qui assure donc être entré en négociations exclusives. Son projet serait de racheter 100 % du capital d’Editis. L’information tombe quelques jours à peine après le décès d’Alain Kouck, président d’Editis Holding. Vincent Bolloré, président de la multinationale cherche donc à reconquérir le groupe, racheté par Planeta voilà une dizaine d’années pour 1,026 milliard €. » Les Echos notent l'« Ironie de l'histoire », car autrefois, Editis a déjà appartenu à Vivendi (sous le nom Vivendi Universal Publishing) qui l'avait cédé à Lagardère en 2002 pour 1,25 milliard. Cependant note le quotidien économique « Déjà propriétaire d'Hachette Livre (Grasset, Stock, Fayard, Calmann-Lévy, Hatier, etc.), le numéro un Français de l'édition, Lagardère avait pris le risque de s'offrir, en plus, VUP. Se retrouvant en position ultradominante sur le marché français, il avait été contraint par Bruxelles de céder 60 % de l'actif. Cette partie cédée avait pris le nom d'Editis et a changé plusieurs fois de mains. Après avoir été la propriété de Wendel Investissement en 2004, il est tombé dans le giron de Grupo Planeta en 2008. »

    Editis Vivendi.png

    La BD érotique s’affiche

    A l’occasion de la parution à la mi-septembre d’une collection érotique Porn'Pop aux éditions Glénat (Titeuf, Walt Disney), le site spécialisé dans la bande dessinée ActuaBD s’interroge « Où en est la BD érotique ? » et propose une grande enquête en trois partie sur le sujet. On y apprend que d’autres éditeurs de BD sont déjà présents dans le genre : Delcourt, Les Requins marteaux, Ankama, et même Actes Sud. L’auteure de la série Céline Bertiaux remarque « Il n’y a pas à proprement parler de retour de la BD érotique à travers la nouvelle collection de Glénat. Le genre restait représenté chez les petits éditeurs et chez les indépendants comme Requins Marteaux. Cependant, il est vrai que ça devrait redonner de l’élan au genre, étant donné la place de Glénat dans l’édition aujourd’hui ; un élan bienvenu quand on considère les difficultés liées à l’édition de ce genre d’ouvrages, entre censure et réticences du côté du marché. » Dernier détail, la collection Glénat sera dirigée par Céline Tran, ancienne star du porno sous le pseudonyme de Katsuni.

    news-focus-small-255.jpg

  • Pas de vacances pour les livres

    Le livre et les éditeurs partent à la rencontre des vacanciers et les initiatives permettant d’avoir accès à la lecture en dehors des bibliothèques et des librairies se multiplient pendant les périodes d’été.

    Livres Hebdo (article payant) présente dans son numéro du 20 juillet Le Camion qui bulle, conçu par Media diffusion spécialisé dans la bande dessinée, et La culture à ciel ouvert un bus itinérant initié par les Espaces culturel E. Leclerc.

    L’opération Le Camion qui bulle se termine fin juillet et a pour partenaires les éditions Dargaud, Dupuis, Kana et Le Lombard du groupe Media participations. Le camion « véritable bibliothèque ambulante », propose de nombreuses animations : des dédicaces, des signatures d auteurs, des concours de dessin, des ateliers, des jeux.

    Dargaud, La Culture à ciel ouvert, Actualitté, Le camion qui livre,  Le camion qui bulle, Michel-Edouard Leclerc, Dupuis, Kana, Le Lombard

    En 2017, Michel-Edouard Leclerc écrivait sur son blog à propos de La Culture à ciel ouvert : « Avec leur stand itinérant, les équipes des Espaces culturels sont parties à la rencontre des vacanciers sur nos belles plages de l'Ouest. Chacun pouvait librement emprunter des livres, participer à des ateliers coloriages, des battles de jeux vidéo ou découvrir des jeunes artistes de la chanson. Les estivants étaient plutôt contents et plus de 300 personnes sont venues chaque jour. Une initiative sympa, dont j'espère le renouvellement ! » Ce qui a été fait en 2018 et dont on peut suivre l'intinéraire sur Facebook.

    Toutes ces opérations s’inspirent sûrement du Camion qui livre initiative du Livre de poche qui fête cette année son 5ème anniversaire. Cette année encore le circuit fait la tournée, du 7 juillet au 16 août 2018, des lieux de vacances de Fécamp à St Jean-de-Luz et de Coullioure à Avignon. Le Camion qui livre associe une douzaine de libraires à ses activités.

    Dargaud, La Culture à ciel ouvert, Actualitté, Le camion qui livre,  Le camion qui bulle, Michel-Edouard Leclerc, Dupuis, Kana, Le Lombard

    Actualitté rappelait en 2016 que ce concept d’itinérance culturelle n’était pas nouveau et que l’arrivée de l’automobile avait beaucoup contribué à sa popularisation. Ce blog a également relaté nombre d’initiatives de bibliothèques mobiles à travers le monde (Blog juin 2015). L’objectif commun à tous est d’aller vers le lecteur et, qui sait, dans séduire de nouveaux en profitant « du temps de cerveau disponible » de chacun.

  • Le plaisir de lire se partage

    « Nous voulons faire de la lecture un plaisir. Les vacances sont l’occasion de sortir du temps de lecture obligatoire qui a lieu à l’école et qui est nécessaire, mais pas suffisant. L’école apprend, très bien, à lire, mais la majorité des adultes qui savent lire ne lisent plus de livres après leur scolarité. La majorité des gens qui savent lire n’y trouvent aucun plaisir. Ou plutôt pense n’y trouver aucun plaisir ! » Constatation un peu abrupte de Vincent Monadé, président du Centre National des Lettres, à propos de l’opération Partir en livre. Déclaration tempérée par ce commentaire : « Notre objectif est de montrer que savoir lire n’est pas seulement utile, c’est également un bonheur. »

    Les lecteurs sont plus sensibles que les autres constatait en 2015 un article d’Actualitté qui comparait les différents supports de lecture, papier ou écran. On pouvait lire : « Le développement intellectuel et émotionnel repose pour partie sur les lectures pratiquées : roman, poèmes, nouvelles, qu'importe, il s'agit de lire pour former le cerveau et parvenir à partager les sentiments des personnages. Par ce phénomène d'appropriation, sorte de mimétisme que le lecteur applique au récit, les stimulations de différentes régions du cerveau forment une expérience par procuration. Dilemmes moraux, frayeurs, émotions bouleversantes : toutes ces résultantes de nos lectures participent de la formation personnelle. »

    Partir en livre, Vincent Monadé, CNL, Actualtté.com, Jules Renard, Francis Richard, François Mauriac, Roland Barthes, 20 minutesBonheur et formation personnelle, les atouts de la lecture ne manquent pas. Au rayon « plaisir de lire », on citera Jules Renard «  Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. » ou François Mauriac « La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. » Dans une analyse du livre Le plaisir du texte, Francis Richard cite sur son blog l'auteur Roland Barthes : « Si je lis avec plaisir cette phrase, cette histoire ou ce mot, c’est qu’ils ont été écrits dans le plaisir. »

    Plaisir d’écrire, plaisir de lire, autant de satisfactions que l’on peut aussi partager. Le quotidien 20 minutes invite ses lecteurs à rejoindre sa « communauté « Livres » et les incite à chroniquer leurs livres préférés sur une plateforme - où tous les genres « polar, chick lit, Heroic Fantasy, littérature générale, jeunesse ou érotique -, ont leur place ». Seule consigne pour la rédaction de ces fiches, que le livre ait plu.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu