Avertir le modérateur

Auteur - Page 4

  • Lagaffe sur grand écran

    André Franquin (1924-1997), est ce formidable dessinateur qui a créé ou fait vivre sous son pinceau les personnages de bandes dessinées, Spirou, Fantasio, Modeste et Pompon, le Marsupilami, mais surtout l’inaltérable Gaston Lagaffe, un personnage dont les aventures viennent de faire l’objet d’une nouvelle adaptation au cinéma avec un film réalisé par Pierre-François Martin-Laval.

    Un passage du dessin aux personnages réels qui a suscité quelques remous, la diffusion de la bande annonce ayant déjà passablement agacé les fans. D’autant plus que l’univers de la série qui à l’origine se déroulait dans les bureaux du journal Spirou et des éditions Dupuis a été transposé, pour moderniser l’histoire, dans les locaux d’une start-up. Et la fille de Franquin, Isabelle, qui ne détient plus qu’un droit moral sur la BD de son père a déclaré à quelques heures de la sortie en salle : « Ça fait mal, très mal même, car j’assiste impuissante au désastre, en espérant de tout cœur que le public saura distinguer le bon grain de l’ivraie, si je puis dire.» 

    Pourtant ceux qui se replongent dans les albums dessinés par Franquin trouvent autant de plaisir aux péripéties et inventions de ce garçon de bureau excentrique et un peu paresseux.

    Lagaffe 1.png

    Les adaptations cinématographiques de bandes dessinées, Blueberry, Lucky Luke, Iznogoud, Benoît Brisefer, Boule & Bill, ont rarement remporté un énorme succès, l’imaginaire des lecteurs étant souvent confronté à l’étrange réalité des acteurs en chair et en os. Seules quelques-unes des adaptions des aventures d’Astérix et d’Obélix de René Goscinny et Albert Uderzo ont échappées à cette règle. Les producteurs qui pensent drainer le large public de lecteurs des albums se retrouvent souvent confrontés à ce décalage.

    Alors pour ne pas être déçus, autant se replonger dans les albums de Gaston Lagaffe édités et réédités, depuis 1960 et encore en 2018, par les éditions Dupuis, 20 titres au total.

    Lagaffe 2.png

    Franquin a été en 1974, le premier lauréat du Grand Prix du Festival de la Bande Dessinée à Angoulême. En 2004-2005 la Cité des Sciences de la Villette à Paris lui a consacré une grande exposition et en 2015, la BPI du Centre Pompidou lui a également rendu un vibrant hommage.

    Mais le plus bel hommage pour un auteur reste celui de voir les lecteurs continuer à lire ses livres bien après sa disparition.

  • Mai 68 des pavés et des livres

    « J’ai décidé que je ne dirai rien pour les 50 ans de 68. J’ai fait les 2 ans, les 10 ans, les 15 ans, les 20 ans, les 25 ans, les 30 ans, les 35 ans, les 40 ans, les 45 ans, je n’ai plus rien à dire ! » a déclaré récemment Daniel Cohn-Bendit en acceptant toutefois un débat avec un autre meneur de l’époque Alain Geismar. D’autres se sont chargés de célébrer les événements de Mai 68 et notamment les éditeurs.

    Le site Babelio propose une liste d’ouvrages sur Mai 68. On y trouve les témoignages de ceux qui jeunes ont participé aux événements et ont ensuite poursuivi une belle carrière littéraire : Daniel Picouly avec « 68 mon amour » (Grasset), Thierry Jonquet « Rouge c’est la vie » (Seuil), Patrick Rotman « Mai 68 raconté à ceux qui ne l’ont pas vécu (Seuil), Jean-Bernard Pouy « Mes soixante huîtres » (éditions Folies d’encre), Hervé Hamon « Demandons l’impossible – Le roman-feuilleton de Mai 68 (Editions du Panama), Didier Daeninckx « Camarades de classe » (Gallimard).

    HO0870.jpgOn retrouve la plupart de ces titres sur BibliObs qui écrivait déjà en 2008 : « Si ça n'est pas une avalanche de pavés, ça y ressemble fort. Car chez les éditeurs, la frénésie commémorative est à son comble pour l'anniversaire de mai-68. Et il n'est pas sûr que l'imagination ait toujours pris le pouvoir... » Plusieurs des livres cités par Babelio y figurent mais sont complétés par des ouvrages d’analyse comme « 68 : une histoire collective [1962-1981] » (La Découverte) « Un ouvrage collectif de référence, dans lequel des chercheurs reviennent sur vingt années qui ont profondément transformé la société française », ou « Mai 68, la brèche, vingt ans après » (Fayard) avec les signatures d’Edgar Morin, Claude Lefort, Cornelius Castoriadis.

    Autre liste celle du site Des livres qui regroupe lui aussi un certain nombre de titres sur l’événement dont certains plus récents comme « Mai 68 par celles et ceux qui l’ont vécu » (éditions de l’Atelier/Médiapart), « Mai 68 un mouvement politique » (éditions Acratie), ou « Filles de Mai mon Mai à moi – Mémoires de femmes (éditions Le Bord de l’eau).

    De quoi lire en attendant les commémorations officielles - ou pas - du mois de mai 2018.

    En photo : la réédition par les éditions Hoëbeke/Gallimard du célèbre journal L’Enragé de Siné publié en 1968.

  • Sur la piste du Polar

    Sur France Culture la rubrique dédiée au Polar dans l’émission Le Réveil culturel de Tewfik Hakem (« l'actu des plaisirs quotidiens pour bien commencer la journée ») est diffusée le jeudi matin. On peut l’écouter en direct mais également en podcast. Celle du 4 avril était consacrée à Patrick Pécherot, écrivain, pour Hével aux éditions Gallimard série noire.

    Le Polar est une genre littéraire populaire trop souvent sous-estimé dans le milieu de l’édition même s’il y est omniprésent. Un indice, le dossier publié par Livres Hebdo titré « Le grand chambardement » et qui constate que « Le paysage du polar se redessine en France à la faveur de mouvements dans les maisons d’édition et l’émergence d’une nouvelle génération d’éditeurs aux commandes, en quête d’auteurs et de moyens inédits pour les défendre. »

    En France nombreuses sont les collections qui lui rendent hommage, comme Gallimard Série noire, Le Masque, 10/18 avec Grands Détectives, Folio Policier, Fleuve Noir, Babel noir et Actes Noires, ou Rivages/Noir pour les romans étrangers. Et parmi les nouveaux éditeurs on peut citer Polar Cairn à Toulouse, Lajouanie à Paris, Mont-Blanc noir aux Houches.

    De grands événements contribuent aussi à sa popularité. C’est le cas de Quais du Polar qui en 2018 accueillera à Lyon du 6 au 8 avril plus de 120 auteurs du genre.

    Autre manifestation renommée le Festival Polar de Cognac qui fêtera cette année sa 23ème édition du 19 au 21 octobre avec déjà annoncés des « Clin d’œil » au réalisateur Jacques Deray et à mai 68.

    les echos,polar,813 le blog,livres hebdo,le réveil culturel,france culture,tewfik hakem,patrick pécherot,festival polar de cognac,polar cairn,mont-blanc noir,gallimard série noire,le masque,1018 grands détectives,folio policier,fleuve noir,babel noir,actes noires,rivagesnoirlajouanie,quais du polar

    Les amateurs trouveront sur 813 Le blog « Le rendez-vous des Amis des littératures policières » la plupart des dates concernant les salons et festivals consacrés au Polar de Barcelone à Paris, en passant par Osny, Fargues Saint Hilaire, Rosny-Sous-Bois, Lisle-sur-Tarn, ou Illkirch Graffenstaden. Des dizaines de manifestations y sont recensées et les informations et liens mise à jour régulièrement. Pour 2018 on y dénombre pas moins de 87 rendez-vous.

    La presse aussi s’intéresse au Polar et Les Echos proposent la liste des 10 auteurs de polar préférés des Français et sans surprise ce sont les plus gros vendeurs de livres du genre.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu