Avertir le modérateur

- Page 3

  • Quand les lecteurs sauvent le livre

    A Lyon, une librairie sauvée par les riverains

    Le quotidien La Croix raconte comment une petite librairie de quartier lyonnaise, ouverte dans les années 1950 a été sauvée de la fermeture par la mobilisation de huit de ses clients : « En moins de dix jours, huit habitants réunissent les 80 000 € nécessaires pour occuper les lieux. « Nous aurions pu être bien plus nombreux », rapporte Cédric Doat, comblé de voir que « lorsqu’un projet de quartier se monte, les habitants suivent ». Certes, la librairie, ce n’est pas leur rayon. Qu’importe, ils convainquent La Procure de les accompagner. La chaîne spécialisée accepte d’assurer la gestion du stock, par l’une de ses libraires. L’après-midi, une salariée embauchée par la société montée par les habitants prend la suite. Comme les autres, la décision a été arrêtée par mail, ou en se croisant dans la rue. Quand ce groupe de paroissiens n’en débat pas sur le parvis de l’église Saint-Pothin…

    A voir ci-dessous : Un reportage de France3 Rhône-Alpes sur La librairie classique, 42, avenue Maréchal de Saxe 69006 Lyon.

    Librairie Classique.png

    En Syrie, une bibliothèque sauvée par des étudiants.

    Lu dans Archimag : « Stoppés dans leurs cursus universitaire et privés de vie culturelle, de jeunes syriens ont choisi de créer une bibliothèque pour lutter contre l'ennui et tenter d'oublier les bombardements. Ils sont jeunes, syriens, et auraient sauvé près de 11 000 livres des décombres grâce à leur initiative. C'est dans une cave de Daraya, petite localité majoritairement sunnite située dans la banlieue de Damas, qu'Abu Malek et ses compagnons ont créé une bibliothèque destinée à offrir un espace de lecture et d'étude aux habitants. »

    Les livres récupérés dans les maisons démolies ont été répertoriés pour être rendus à leurs propriétaires à la fin du conflit.

    Europe : Les ventes de livres en progression

    « Le livre vit, le livre revit » titre Arte qui écrit : « Les gens ne lisent plus, il n'y en plus que pour internet et les smartphones" : ce petit air lancinant, nous l’entendons tous les jours. Et pourtant, le livre n’est pas mort et est même en progression dans plusieurs pays européens. Aux Pays-Bas, l'année 2015 s'est terminée en beauté : + 4,8%. Même tendance en Italie et en Espagne. En France, on établit désormais la hausse des ventes de livres à 1,7 % en 2015, selon les chiffres du Syndicat national de l'édition. Pour l'édition française aussi, une telle croissance est inédite depuis 2009. »

    A voir dans le même article, l’entretien video avec Michèle Petit, anthropologue spécialiste de la lecture, pour qui « le livre est un repère en période troublée : il permet de trouver du sens. La lecture aiderait à surmonter les épisodes douloureux et les moments de rupture. »

    michèle patir,la librairie classique

     

  • Quand les politiques se livrent

    françois fillon,alain juppé,jean-françois copé,nicolas sarkozy,nadine morano,philippe de villiers,cécile duflot,delphine batho,fadela amara,roselyne bachelot,azouz begag,christine boutin,jean-christophe cambadélisC’est une experte qui le dit, Roselyne Bachelot, ex-ministre et aujourd’hui animatrice télé (Le Grand 8 sur D8), il est important que les politiques écrivent des livres car ça leur permet de « structurer leur pensée ». Une réflexion faite à propos du dernier livre de Christiane Taubira « Murmures à la jeunesse » (Philippe Rey) publié une semaine après sa démission du gouvernement.

    Structurer leur pensée, c’est un exercice auquel se sont livrés ces derniers temps nombre d’hommes politiques du même parti Les Républicains : François Fillon, Alain Juppé, Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy (Nadine Morano préparerait le sien), tous présents en même temps dans les librairies (pour cause de Primaires).

    Si chacun souhaite exprimer ses idées, il espère également atteindre les chiffres de vente de Philippe de Villiers qui, avec « Le moment est venu de dire ce que j'ai vu » (Albin Michel), dépasse allègrement les 200 000 exemplaires vendus.

    Un score que vise sûrement aussi Nicolas Sarkozy avec son livre « mea-culpa » « La France pour la vie » (Plon), dont l'Institut d'études GFK « estime » d’ors et déjà que 70 000 exemplaires ont trouvés preneur une semaine après sa parution.

    « Les livres vengeurs d'anciens ministres font-ils vendre ? » s’interroge Europe 1 qui passe en revue les fortunes diverses qu’ont connu les titres écrits par Cécile Duflot, Delphine Batho, (classés par Le Parisien parmi « Ces livres qui empoisonnent le quinquennat d’Hollande ») Fadela Amara, Roselyne Bachelot, ou Azouz Begag, ancien ministre de Nicolas Sarkozy dont le livre « Un mouton dans la baignoire » (Fayard) s’est vendu à 65 exemplaires. Autre désastre, le livre de Christine Boutin dont Le Figaro nous a appris récemment que son ouvrage « Qu'est-ce que le parti chrétien démocrate ? » n’avait intéressé que… 38 personnes en 5 ans. Loin des 37 323 exemplaires de Jean-Luc Mélenchon avec "Le Hareng de Bismarck » (Plon), mais plus près des 326 exemplaires de Jean-Christophe Cambadélis avec "A gauche, les valeurs décident de tout" (Plon).

    Le Point esquisse une explication à cette désaffection des lecteurs : «Écrire un livre permet d'être invité dans les médias, de développer sur une forme longue des idées que généralement vous n'avez que quelques secondes pour mettre en avant, d'évoquer des souvenirs, de vous expliquer, de brosser des portraits, de régler des comptes, de vous montrer sous un autre jour, de vous offrir à bon compte un vernis culturel... Du coup, tout le monde s'y met : de l'ex-président de la République au sous-secrétaire d'État aux choux farcis. De cette abondance naquit une immense hypocrisie : le signataire publie un livre qu'il n'a pas écrit, que les journalistes ne lisent pas et que les Français n'achètent pas... Tout le monde le sait, mais personne ne le dit. »

    On ne le répètera donc pas.

    Photo : "A feu et à sang" de Roselyne Bachelot paru en 2012 (Flammarion).

  • Les salons du livre à la carte

    Connaissez-vous « Le Rendez-vous des écrivains », « manifestation littéraire où on ne parle pas que de littérature » et qui se déroule depuis 2011 à La Baule au mois de décembre ?

    Ou « Les Utopiales », « festival International de Science-Fiction de Nantes, rendez-vous nantais désormais incontournable du genre », qui réunit « des scientifiques, des auteurs, des artistes, et tous ceux qui, jour après jour, réfléchissent à la transformation de notre monde. »

    Et encore, en Rhône-Alpes, la « Fête du Livre Jeunesse Rouge Cerise Noir Corbeau » de Brangues (38510), ou dans le Puy-de-Dome, le « Salon du livre d'Automne » de Martres-de-Veyre organisé par l’association martroise "En toutes lettres" ?

    Pas vraiment, mais si vous voulez en découvrir bien d’autres, il suffit de consulter L’Agenda des salons du livre. Ce site recense des centaines de manifestations dédiées aux livres et à leurs auteurs et propose pour les repérer une carte de France non-exhaustive. Chaque présentation est complétée par les coordonnées des organisateurs, des liens permettant de suivre leurs activités sur les réseaux, les références des libraires qui participent et soutiennent la manifestation, et un plan pour s’y rendre.

    Les responsables du site précisent les conditions à remplir pour s’inscrire dans l'annuaire des associations : « L'inscription pour y figurer est gratuite et nécessite simplement de remplir le formulaire ci-dessous et de fournir ensuite les justificatifs nécessaires auprès de notre bureau. (Affiche, photos, vidéo, Pdf, programme téléchargeable, etc.). Dans le cas où votre dossier serait retenu L’Agenda des salons publiera une fiche dans l’annuaire mensuel et une page html qui vous sera consacrée sur son site Internet avec son référencement. Un entretien téléphonique finalisera cette information. »

    Sur le même site, une autre carte permet de visualiser quelques-unes des manifestations autour du livre en Belgique.

    Actuellement sur le site et en ce qui concerne la France, on trouve surtout les informations concernant les éditions de 2015, mais comme le précisent les animateurs du site, celui-ci est « en constante évolution... N'hésitez pas à revenir pour trouver des informations mises à jour. »

    L’agenda des salons du livre est mis en ligne par les éditions Phénix d’Azur qui doivent certainement y trouver aussi leur intérêt.

    Agenda Salons.png

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu