Avertir le modérateur

- Page 2

  • Les neurones en vacances

    « J’écris 365 jours par an »  affirmait cet été Dan Brown, écrivain à succès enfin reconnu, interviewé par Bernard Thomasson sur France Info  dans « Le masque et les palmes » (où il nous dévoile aussi l’intimité estivale de Yan Queffélec et de Frédérique Hébrard).

    Dur métier, ou le plaisir d’écrire est-il supérieur au besoin de vacances ?

    Comme chaque année les médias consacrent des articles aux écrivains en vacances sans doute pour nous démontrer que les auteurs sont des gens comme tout le monde. A la seule différence peut-être qu’ils reçoivent les journalistes dans leur propriété de l’île aux Moines, en Provence, ou en Corse.

    Le JT de TF1 s’interroge sur les vacances de Jean-Christophe Ruffin, auteur, entre autre, de « Immortelle randonnée », un des plus inattendus succès éditoriaux de l’année (éditions Guérin). Si le best-seller évoque les chemins de Compostelle, c’est à la montagne, à St Gervais, que l’ex-diplomate, passe ses étés à faire de l’escalade ou des randonnées avec un autre écrivain, Sylvain Tesson. Il n’écrit pas une ligne réservant cette activité pour l'hiver.

    Donc les écrivains semblent écrire peu de juillet à août mais le cadre des vacances est idéal pour faire rêver. C’est aussi un moment propice à la lecture, et, pour les éditeurs, cela leur permet d’évoquer les livres de la rentrée.

    Sur cette mise en scène, Roland Barthes a écrit en 1957 dans Mythologies (Seuil) « L’image bonhomme de « l’écrivain en vacances » n’est rien d’autre que l’une de ces mystifications retorses que la bonne société opère pour mieux asservir ses écrivains : rien n’expose mieux la singularité d’une « vocation » que d’être contredite - mais non niée, bien loin de là - par le prosaïsme de son incarnation : c’est une vieille ficelle de toutes les hagiographies. Aussi voit-on ce mythe des « vacances littéraires » s’étendre fort loin, bien au-delà de l’été : les techniques du journalisme contemporain s’emploient de plus en plus à donner de l’écrivain un spectacle prosaïque. Mais on aurait bien tort de prendre cela pour un effort de démystification. C’est tout le contraire. » [...] (l’intégralité de l’extrait est à lire sur Sociotoile.net).

    Bon, l’écrivain en villégiature, c’est parfait pour l’image et le commerce, mais qui pourrait croire que l’imagination cesse de fonctionner dès qu’il est en short et en tongs ?

    La preuve, il existe même des « Colonies de vacances écriture » où les talents en herbe peuvent « apprendre de nouvelles techniques d’écriture », « s’initier à la reliure et à la calligraphie », ou « découvrir les métiers de l’édition ».

    Et n’oublions pas que les personnages de romans saturés d’aventures en tous genres, ont aussi droit au repos réparateur. Le site Babelio.com nous propose un quizz (niveau facile) sur le thème.

    Je retourne à la plage (avec un carnet et un stylo, au cas où).

    A bientôt.

    Vacances.jpg

  • Astérix et Obélix à la BNF

    Astérix chez les Pictes, Astérix de A à Z, Carine Picaud, BNF, Anne Goscinny, Albert Uderzo, Astérix, Obélix, Albert-René, Pilote, Jean-Yves Ferri, Didier ConradAstérix, Obélix, Idéfix et tous les personnages créés par René Goscinny et dessinés par Albert Uderzo seront présents à la Bibliothèque Nationale de France du 16 octobre 2013 au 19 janvier 2014 dans le cadre d’une grande exposition inédite consacrée à l’histoire de cette bande dessinée. Un évènement qui célèbrera le don fait par Albert Uderzo en 2011 à l’institution des 120 planches originales de trois premiers albums de la série : Astérix le Gaulois, La Serpe d’or , et Astérix chez les Belges.

    Les personnages du petit village gaulois qui résiste à l’envahisseur romain ont été créés en 1959 pour la parution de Pilote un nouvel hebdomadaire destiné aux jeunes et qui va révolutionner l’univers de la BD. Il publiera jusqu’en 1989 (et sous l’égide de René Goscinny qui en était le rédacteur en chef) les plus grandes signatures, de Jean Giraud (Blueberry) à Gotlib, en passant par Sempé, Cabu, Fred, Bretécher, Tabary, Gébé, Reiser, F’Murr, Tardi et Gotlib.

    Astérix restera longtemps l’emblème du journal et ses histoires seront publiées dès l’année suivante en album. Elles rencontrent rapidement un grand succès. Au décès de René Goscinny en 1977, Uderzo continue seul l’écriture et la mise en images des aventures sans jamais atteindre la qualité des scénarios de René Goscinny, par ailleurs également auteur des textes du Petit Nicolas, de Lucky Luke, et d’Iznogoud.

    Au-delà de l’édition, la marque Astérix est aussi une énorme machine à sous avec le parc Astérix près de Paris, fréquenté par plus de 1 700 000 visiteurs par an, et l’adaptation - avec plus ou moins de bonheur - de la série au cinéma (le record est détenu par Mission Cléopâtre réalisé en 2002 par Alain Chabat et qui a rassemblé 14 559 509 spectateurs). En 2008, puis en 2011, Albert Uderzo confie la pérennité des albums aux éditions Hachette.

    Dans l’édition, les aventures d’Astérix restent un phénomène. Vendue au total à plus 325 millions d’exemplaires dans le monde, la série a été traduite dans de nombreux pays : Allemagne, Brésil, Espagne, Suède. Les aventures d’Astérix et Obélix peuvent aussi se lire en langue Corse, en Hébreu, et en mandarin (entre autres).

    Depuis 2006, les éditions Albert-René, ont entrepris la restauration des albums d’origine et les recolorise un à un. Ceux-ci sont publiés dans La Grande collection Astérix et à ce jour, 32 titres ont été rénovés.

    Le 24 Octobre 2013 paraîtra le prochain titre Astérix chez les Pictes, scénarisé par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad à qui Albert Uderzo et Anne Goscinny ont confié la suite de la saga.

    A l’occasion de l’exposition la BNF édite également Astérix de A à Z par les éditions de la BNF réalisé sous la direction de Carine Picaud.

    Je retourne à la plage (avec une bonne BD).

    A bientôt.

  • Sous le soleil la page

    Détournement de titres et de couvertures de livres, le site de 20 minutes présente en diaporama la bibliothèque hilarante mise en images par Clémentine Mélois (voir photo). De « Crème et chat qui ment » de Dostoïevski à « Légume des jours » de Boris Viande. A lire une interview de l’auteur sur son travail. Ces recréations devraient faire l’objet d’un livre en 2014.

    Combien d’exemplaires de son livre « Non mais allô quoi », Nabilla Benattia, vedette récente de la télé réalité, a t-elle vendu ? La polémique a fait rage au cœur de l’été. Le site Toutelatélé ayant annoncé le chiffre de 1 161 exemplaires, Le Figaro a démenti dès le lendemain en avançant le chiffre de 35 000 exemples. Heureusement le site spécialisé ActuaLitté a mené son enquête et démêlé le vrai du faux concluant qu’il y avait confusion entre les ventes réelles et le nombre d’exemplaires mis en place dans les rayons des libraires. Aux dernières nouvelles il s’en serait vendu 1 689.

    C’est le cabinet d’avocat anglais Russels qui a dévoilé à la presse la véritable identité de Robert Galbraith, auteur de « L’appel du coucou ». Le Figaro, L’Express à la suite du Guardian, révèlent comment des conversations indiscrètes ont abouti (sur Twitter) à la divulgation du nom J.K. Rowling, lequel avait pris ce pseudonyme pour écrire un roman policier. L’affaire s’est réglée devant les tribunaux par des dommages et intérêts « substantiels » que l’écrivaine a décidé de reverser en totalité à une organisation caritative, Soldiers’s Charity, œuvrant pour militaires et leurs familles » (le roman raconte l’histoire d’un soldat blessé en Afghanistan devenu détective privé) ainsi que les droits sur ce livre pendant 3 ans (source Actualitté.com). Si le livre avait obtenu de bonnes critiques, la publicité faite autour de cette affaire a conduit l’éditeur à le retirer à 140 000 exemplaires. Selon la BBC « Le livre est passé instantanément de la 4709e place du classement des meilleures ventes chez Amazon à la première ». Il paraîtra en France au mois d’octobre.

    Depuis le mois de juillet, le site du magazine Le Point fait découvrir chaque « le meilleur de la rentrée littéraire ». Au programme  Véronique Ovaldé, Marie Darrieussecq, Serge Bramly, Lyonel Trouillot, Sorj Chalandon, Jean d’Ormesson, Nancy Huston, Amélie Nothomb, etc.

    L’Express publie la liste des 22 livres « essentiels » que l’écrivain Francis Scott Key Fitzgerald convalescent (après une chute dans une piscine et une tentative de suicide) dicte en 1936 à son infirmière Dorothy Richardson. On y trouve « Une maison de poupée », de Henrik Ibsen, « Le Faucon maltais », de Dashiel Hammett , Les pièces de théâtre d'Oscar Wilde, « À l'ombre des jeunes filles en fleur », de Marcel Proust, « La Guerre et la Paix », de Léon Tolstoï.

    Je retourne à la plage (avec un bon livre).

    A bientôt.

    ClementineMelois.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu