Avertir le modérateur

Les journaux parlent du livre

Les journaux aiment le livre, petite revue de presse qui évoque un détail important de sa fabrication, la vente d’une librairie à Montpellier, et le partage d'ouvrages en entreprise.

Les livres ont bon dos

« Pourquoi les dos des livres sont-ils (presque) tous écrits dans le même sens ? », le site Slate s’est posé la question et nous apporte la réponse en racontant cette anecdote : « Le plus compliqué est encore que le dos à la française n’est même pas l’unique système en vigueur dans l’Hexagone. Bien que très minoritaire, le dos à l’américaine a ses adeptes (Les Arènes, Economica, Grasset pour une partie de ses titres…), et il présente même un sérieux avantage, comme le rappelle le fondateur d’Economica, Jean Pavlevski : « Quand on pose un de nos livres à plat, le dos est lisible. Si vous posez à plat un livre avec un dos à la française, son titre apparaît à l’envers. » C’est la même raison qui a conduit Les Arènes à opter pour le dos à l’américaine : en 2010 l’éditeur avait publié un monumental Tout Cabu et s’est aperçu au moment de placer ses ouvrages en piles sur les tables des libraires que le dos apparaissait à l’envers. Trois ans plus tard, il a donc corrigé le tir avec Cabu New York, dont les dos à l’américaine étaient cette fois lisibles dans les piles de livres. »

Librairie à vendre

« Le Furet du Nord, un repreneur qui terrorise les employés de Sauramps » titre le site spécialisé Actualitté.com qui nous apprend la vente d’une des célèbres librairies de Montpellier avec à la clé la prévisible suppression d’emplois : « Depuis plusieurs semaines, l’enseigne revenait dans les discussions : mi-mai, le PDG de Sauramps, Jean-Marie Sevestre, signalait ainsi que plusieurs directeurs du Furet avait été reçus dans les établissements de Montpellier, ainsi que d’Alès, en vue d'une reprise. « Sauf qu’Alès ne les intéresse manifestement pas », précise aujourd'hui un proche du dossier. « Nous pensions que leur intérêt se tournerait vers Odyssée, mais manifestement, c’est Triangle qu’ils veulent. » Dans les faits, cela laisserait les 32 personnes d’Odyssée sur le carreau, et plus de 40 personnes pour Triangle. « On parle de plus de 70 salariés sur Montpellier, et le maire n’a toujours pas levé le petit doigt ? Il refuse d’intervenir ou de faire le moindre commentaire : comment est-ce possible, alors qu’il était également président de la métropole ? », s’interrogent les salariés. 

Lire et partager

Mieux se connaître dans l’entreprise grâce à ses lectures c’est le but que se propose l’application Ton Book Too que nous présente 20 minutes : « En octobre, les grandes entreprises auront accès à un portail dédié pour que les salariés s'échangent des bouquins. Aujourd'hui, cinq sociétés de plus de 150 personnes ont déjà pré-commandé des abonnements sur Ton Book Too. « Dans une tour comme Total à la Défense, personne ne se connaît, contrairement à une petite PME. Le livre est un prétexte pour que les gens se rencontrent » », explique Valentine Dubot, (confondatrice de Ton Book Too).

Une vidéo accompagne l’article et explique le fonctionnement de l’appli disponible dès le mercredi 31 mai sur iOS et Android :

Ton Book Too.png

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu