Avertir le modérateur

Bob Dylan, prix Nobel, littérature, et fausses notes

1507-1.jpgC’est Alain Finkielkraut, membre de l’Académie Française qui le proclame « "Bob Dylan n'a rien à voir avec la littérature". L’attribution prix Nobel de littérature à Robert Zimmerman, plus connu sous le pseudonyme de Bob Dylan, a provoqué toutes sortes de réactions. Pour ou contre ce choix ne lasse pas indifférent. Petit florilège :

« En Suède aussi, les temps changent. Pas en bien. L'Académie Nobel décrit Dylan comme « un grand poète dans la pure tradition anglophone » et l'inscrit, rien moins, en filiation directe d'Homère, se souvenant vaguement que L'Iliade et L'Odyssée – que les académiciens n'ont pas dû beaucoup lire – est divisée en chants. Tout est culture, mais tout n'est pas art. Le Nobel de littérature à Bob Dylan, c'est un peu comme si on décernait le Nobel de physique aux Bogdanov. » Michel Schneider dans Le Point.

« Bob Dylan était « un super choix ». « D'Orphée à Faiz, chanson et poésie ont toujours été intimement liées. Dylan est le brillant héritier de la tradition des bardes», Salman Rushdie sur Twitter, faisant référence au héros grec et au poète pakistanais Faiz Ahmed Faiz ( cité par Le Figaro ).

« Le nom de Dylan a souvent été cité ces dernières années, mais ça a toujours été pris pour un canular », « Lui attribuer le Nobel de littérature, c'est affligeant », « J'aime Dylan, mais il n'a pas d'œuvre. Je trouve que l'Académie suédoise se ridiculise. C'est méprisant pour les écrivains », Pierre Assouline cité par Le Point dans l’article « Dylan nobélisé : le triomphe d'un barde ou l'assassinat de la littérature ? Le Figaro relaie également l’indignation de Pierre Assouline.

« Si Dylan n’est pas officiellement étiqueté comme “écrivain”, s’il n’est pas un “professionnel de la profession” comme dirait Godard, nous le considérons nous comme un écrivain à part entière dès lors que le statut d’écrivain se mérite à partir du moment où l’on crée avec les mots, où l’on joue avec la langue, où l’on suscite images, pensée, émotions avec le verbe. Dylan a porté le verbe plus haut, plus fort et plus beau que n’importe quel chanteur et que beaucoup de plumitifs labellisés “écrivains”. », Serge Kaganski dans Les Inrocks.

Parmi les « soutiens » on notera aussi celui de Hughes Aufray, auteur, compositeur et interprète, sollicité par l’AFP et cité par Actualitté: « Beaucoup de poètes n’avaient pas compris le signal envoyé par Rimbaud, qui à 20 ans avait jeté son carnet de notes et était parti sur les routes, créant cette philosophie de la poésie vécue. C’est dans cette tradition que s’inscrit Dylan : il a redonné de la vie à la poésie qui était, à mon avis, en train de mourir, trop élitiste. »

A l’instant où je rédige ces quelques lignes, Bob Dylan, lui, n’a toujours pas réagi à l’honneur qui lui était fait.

Photo : Bob Dylan vu aussi par la bande dessinée (éditions Delcourt).

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu