Avertir le modérateur

Disparition d’Harper Lee et d’Umberto Eco

Disparition de deux grands noms de la littérature en ce mois de février 2016, Umberto Eco et Harper Lee. Petite revue de presse :

Le Monde raconte la génèse d’un des plus gros succès éditoriaux d’Umberto Eco, Le Nom de la rose : « Tout est parti d’une commande. Qui n’aboutit pas. Sollicité à la fin des années 1970 par une éditrice qui voulait lancer une collection de brefs polars contemporains écrits pas des « non-romanciers », Umberto Eco, mort le 19 février à 84 ans, a décliné la proposition en disant qu’il voulait écrire une fiction d’au moins 500 pages sur le Moyen Âge. Ce n’était pas une boutade, puisque sitôt rentré chez lui, il a composé une liste – déjà ce goût prenant dont il analysera plus tard le « vertige » – de personnages susceptibles d’alimenter son hypothétique récit. Puis, se piquant au jeu, il se procura chez un bouquiniste un traité sur les poisons dont il avait relevé l’existence chez Huysmans, son « écrivain préféré », qu’il obtient pour une bouchée de pain. Et il se mit au travail. »

 

umberto eco,harper lee

Photo (Pinterest) Umberto Eco dans une partie de sa bibliothèque.

Libération annonce ainsi la disparition le 19 février de l’écrivaine Harper Lee : « Pendant cinquante ans, Harper Lee fut l’auteure d’un seul livre - et quel livre -, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, publié en 1960. To kill a mockingbird en VO est une plongée dans l’Alabama raciste des années 30, racontée par Scout, une petite fille dont le père, avocat pauvre mais intègre, accepte de défendre un Noir injustement accusé d’avoir violé une Blanche. Le roman, prix Pulitzer, devient un classique de l’imaginaire américain, étudié en classe, adapté au cinéma en 1962 avec Gregory Peck (Du silence et des ombres), « notre livre national », selon Oprah Winfrey. Alors que les exemplaires s’écoulent par millions, Harper Lee, proche amie de Truman Capote (elle participera à l’enquête sur De Sang Froid), se range du monde littéraire et médiatique, coulant des jours discrets dans sa ville natale de Monroeville, Alabama. »

Autre exercice pour la presse, celui de trouver des titres originaux, un exercice visiblement plus facile pour l’écrivain italien : « Umberto Eco, un puits de science qui voyait la fiction comme « un jeu d'enfants » (20 minutes), « Umberto Eco, auteur du « Nom de la rose » : mort du plus lettré des rêveurs » (Le Monde), « Umberto Eco, le grincheux magnifique (1932-2016) » ou encore « Umberto Eco est mort : il savait marier la pensée et l'amusement. C'était un bon pédagogue » (L’Obs-Bibliobs), « Umberto Eco s'est éteint : ciao, Professore ! » (Télérama),

Pour Harper Lee la plupart des médias ont écrit : « La romancière Harper Lee, auteure de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, est morte à l'âge de 89 ans. » Un titre qui a le mérite de la concision.

+ Chronique parue sur ce blog en 2015.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu