Avertir le modérateur

Des mots contre le terrorisme

Après les attentats meurtriers du 13 novembre 2015 à Paris on aura vu le juge Marc Trévidic intervenir sur les plateaux de télévision et dans nombre de médias pour exprimer son sentiment sur cette actualité dramatique.

Depuis mai 2006 il était juge d’instruction au pôle antiterrorisme au tribunal de grande instance de Paris, et a instruit avec succès plusieurs affaires, souvent anciennes, comme les attentats de la rue des Rosiers, de la rue Copernic, celui de Karachi ou l’assassinat des moines de Tibhirine.

Comme le souligne L’Obs le juge quittera son poste en septembre 2015, à cause d’une loi empêchant les juges spécialisés de rester à leur poste plus de dix ans, tout en déplorant n'avoir pas pu aller au bout des affaires des moines de Tibhirine et de Karachi.

Expert dans ce domaine il a publié plusieurs ouvrages qui permettent de comprendre les événements actuels : « Au cœur de l'antiterrorisme », (2011), « Terroristes : Les 7 piliers de la déraison », (2013), « Qui a peur du petit méchant juge ? », (2014), tous publiés par les éditions Jean-Claude Lattès.

Ce texte ci-dessous a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux longtemps présenté comme un éditorial du New York Times, est en fait un commentaire comme l’expliquent « Les décodeurs » du Monde. Ce qui ne change rien à son contenu : « La France représente tout ce que les fanatiques religieux du monde détestent : profiter de la vie sur Terre de plein de petites manières différentes : une tasse de café parfumé avec un croissant au beurre, de belles femmes en robes courtes qui sourient librement, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée avec des amis, un peu de parfum, des enfants qui jouent au jardin du Luxembourg, le droit de ne pas croire en Dieu, ne pas s’inquiéter des calories, flirter et fumer et profiter du sexe hors mariage, prendre des vacances, lire n’importe quel livre, aller à l’école gratuitement, jouer, rire, se disputer, se moquer des religieux comme des hommes politiques, laisser l’inquiétude sur ce qu’il y a après la vie aux morts. Aucun pays sur Terre ne profite mieux de la vie que les Français. Paris, nous t’aimons, nous pleurons pour toi. Tu est en deuil ce soir, et nous sommes avec toi. Nous savons que tu riras encore, chanteras encore, feras l’amour et guériras, car aimer la vie est ta nature. Les forces des ténèbres reflueront. Elles perdront. Elles perdent toujours. »

Toujours sur les réseaux sociaux, un emprunt à Jacques Prévert pour commenter les tueries du 13 novembre à Paris :

12243337_10208001485616297_3854550669523846924_n.jpg

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu