Avertir le modérateur

Tout fait livre

Sans revenir sur le « succès » de « Merci pour ce moment » (Les Arènes), - l’éditeur vise les 700 000 exemplaires d’ici la fin de l’année - les chiffres de vente du dernier livre d’Eric Zemmour « Le suicide français » (Albin Michel) – 5 000 exemplaires chaque jour depuis sa sortie le 2 octobre -, démontrent que la grande littérature semble moins rentable que les rancœurs et les nostalgies d’arrière garde.

C’est aussi ce que constate Le Point qui écrit « Ce volumineux texte de plus de 500 pages revient sur les erreurs, fautes et décrochages de notre pays depuis la mort du général de Gaulle. Un livre brillant, dépressionniste et rageur qui remplace en numéro un des ventes un règlement de comptes ravageur et destructeur, voilà qui en dit très long sur l'état de rage et d'énervement des Français. »

Des prises de positions très rentables pour l’édition puisque ces livres sont vendus respectivement 20 et 22,90 euros. On peut d’ailleurs s’interroger sur la position des libraires vis à vis de ce nouvel ouvrage polémique, ces mêmes libraires qui lors de la parution du livre de Valérie Trierweiler avaient refusé de se muer en « machine à laver du linge sale » ou en « poubelle de Trierweiler et de Hollande ».

Eric Zemmour dont la réputation sulfureuse n’est plus à faire en raison de ses positions politiques extrêmes a lui aussi bénéficié d’une large promotion dans les médias. Encensé par Le Figaro on l’a également vu dans l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier ou Salut les terriens de Thierry Ardisson. Des tribunes qui lui ont permis d’alimenter la controverse.

Autre livre polémique « Interdit de rire » écrit par les avocats de l’ex-humoriste Dieudonné et qui selon Le Point « rencontre un succès inattendu sur Internet et figure dans les dix meilleures ventes d'Amazon entre Cinquante Nuances de Grey et la biographie de Gérard Depardieu. Même chose sur le site de la Fnac, où le livre est régulièrement en rupture de stock. »

L’hebdomadaire précise tout de même qu’il ne s’en est vendu que 393 exemplaires en librairie et que « Pour se le procurer, le plus simple est de filer jusqu'à Facta, une librairie d'extrême droite parisienne, tenue par Emmanuel Ratier, un proche des milieux nationalistes et ami d' Alain Soral. Les lecteurs pourront aussi profiter de leur passage dans ce lieu pour faire le plein d'ouvrages antisémites. À commencer par le plus tristement célèbre d'entre eux : Mein Kampf. »
Le Point précise que l’« obscure maison d'édition suisse » qui le publie annonce en avoir vendu 14 000 exemplaires.

Tous ces titres ne sont pas à placer au même niveau, mais il faut hélas bien constater que le marché du livre semble devoir sa survie à des titres aux contenus racoleurs et sans espoir d’avenir.


Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu