Avertir le modérateur

  • Les éditions Contrepoint

    En édition comme dans tous les autres domaines de la création, la meilleure idée est celle que les autres n’ont pas (encore) eue. On le constate avec la toute nouvelle maison Contrepoint.

    Le journal La Croix lui consacre un article et écrit « Les temps sont durs, pour l'édition française notamment pour les petites et moyennes structures. Pourtant des enthousiastes se lancent encore, et avec succès, tirant leur épingle du jeu en faisant le pari de la qualité malgré le contexte morose. Nouvelles venues sur ce terrain, les éditions Contrepoint, « éditeur de livres décomplexés et audacieux » selon leur propre définition, ont publié leurs premiers titres il y a six mois, avec le désir de proposer des objets aussi jolis que soignés et pouvant porter des réflexions sur des débats de société. »

    Et la journaliste de poursuivre « Le contre-pied, idée de départ de Contrepoint, c’est « être juste à côté, regarder les choses sous un autre angle, avec une petite dose d’innocence », explique Sidonie Mangin, l’une des éditrices, venue des éditions des Arènes, autre maison à avoir tôt réfléchi aux objets singuliers et à de nouvelles possibilités d’édition et de journalisme en librairie (notamment avec le mook XXI). Fédérés au sein de l’Atelier Marge Design (fonderie de typographie et studio de création graphique), les éditeurs dynamiques de Contrepoint réunissent les connaissances de différents métiers du secteur. « Construire une thématique autour d’un objet éditorial nous a semblé dans la continuité des diverses activités que nous avons menées ces dernières années dans notre atelier, souligne son fondateur Mathieu Chévara, tout comme l’envie de détourner l’attention et de proposer un éclairage différent, avec un soin très grand du visuel ». »

    L’intégralité de l’article de Sabine Audrerie est à lire ici.

    PREVIEW_COUV-rvb-hd-460x365.jpgParmi les premiers succès en librairie de Contrepoint « Peut-on vivre sans smartphone » de Judith Aquien, illustré par Quentin Vijoux et « Les 30 reprises meilleures que les originales » de Pierre Siankowski et Hélène Paris.

    La collection Palmarès « entend explorer notre monde, accumulant perles et anecdotes sur le fil d’un sujet qui, ainsi subordonné aux circonstances, offre un éclairage neuf ». Elle propose aussi « Les 30 gardiens qui ont marqué un but » de Ferdinand Miollis, illustré par Clément Charbonnier Bouet. Pour ce titre l’éditeur publie un lien vers YouTube qui permet de les revoir.

    L’ensemble des publications sont à découvrir sur le site de Contrepoint comme ces titres édités dans la collection Poésie pratique : « Parce qu’il arrive qu’on n’ait pas envie d’offrir des fleurs à sa maman », « Parce qu’il arrive qu’on n’ait pas envie d’offrir une cravate à son papa », « Parce qu’on ne peut décemment pas laisser le dernier mot à son tonton raciste », problèmes fondamentaux auxquels la poésie apporte des réponses.


  • Mon petit club du livre

    My little book club est un site (sympa et bien fait) lancé en 2013 et consacré au livre et à la lecture. Pour vous donner une idée du ton voici quelques thèmes abordés dans les « Idées du jour » : « Comment se remettre d’un chagrin d’amour » (avec un livre), « Le livre à emporter sur une île déserte », « Les 6 positions pour lire » (illustrées),  « Le roman à lire pendant la grève », « 5 livres taillés pour votre sac à main », et pour céder à la saisonnalité littéraire « Les 10 livres de votre été », et forcément « L’interview inédite de Pierre Lemaitre » (dernier prix Goncourt).

    Sous titré « Reading is the new sexy » le site a été lancé par « Fany » (Fany Pechiodat déjà créatrice en 2008 de My little Paris et «  femme d’affaires de l’année  » en 2012 – Prix Veuve Clicquot) entourée d’une équipe de cinq femmes et d’un responsable technique qui expliquent « On bouquine, on feuillette, on engloutit des kilos de livres. On corne toutes les pages, on hante les librairies, on harcèle les bibliothécaires pour vous trouver des perles rares. »

    mlbc_2.jpg

    La mini charte éditoriale précise « Nous choisissons de vous parler des livres que nous aimons. Ceux qui font l'actualité littéraire, mais aussi les moins récents, des coups de cœur qui nous ont marqué parce que ce serait vraiment dommage que vous passiez à côté. Nous les lisons tous, jusqu'au dernier mot. En parallèle, nous développons des partenariats avec des éditeurs, ou des marques en affinité avec l'univers de la lecture. Nous sommes rémunérés pour en parler, mais nous acceptons uniquement si ces choix correspondent à nos goûts et notre ligne éditoriale. Et ils seront toujours intitulés « partenaire », afin d'éviter toute confusion. » C'est précis.

    Parmi les rubriques du site on trouve « Premier chapitre » qui permet de découvrir les premières pages des livres proposés, et « Sans les mains » qui présente une sélection de livres audio à écouter dans son bain, en faisant son footing, pour « égayer la corvée vaisselle », ou « en préparant des cupcakes ».

    Lors de son lancement Actualitté écrivait à propos de My little book : « Au départ, un simple projet autour de la lecture, « le moyen de trouver comment mettre en place un club de lecture qui serait différent de ce que l'on peut voir aujourd'hui », explique Jean-Charles Fitoussi, de Premier Chapitre. »

    En 2013 My little book club organisait en partenariat avec We Love Words le concours de la plus petite nouvelle (entre 10 et 100 mots) et en février 2014, » son premier apéro littéraire à Paris avec pour invité... Pierre Lemaitre.

    My little book club est également présent sur Facebook.

     

  • Sous le soleil ou sous la pluie, des livres pour l’été

    L’été est toujours une bonne période pour se plonger dans des livres et se rafraîchir l’imagination, les médias nous y aident.

    Europe 1 propose le matin à 7h 26, une série « Le livre de mon été » dans laquelle des personnalités évoquent les ouvrages qu’ils ont aimés et qu’ils conseillent de lire :  Yann Queffélec « Le lièvre de Vatanen » d'Arto Paasilinna (Folio), Sylvie Testud « Belle du seigneur » d’Albert Cohen (Folio), Jean Tulard « Salammbô » de Gustave Flaubert (Folio), Riad Sattouf « Ça » de Stephen King (Livre de Poche), Cédric Klapisch les bandes dessinées Ca-de-Stephen-King.jpgde René Goscinny. On peut réécouter ou télécharger les chroniques sur le site de la radio.

    France Info diffuse « Un livre un jour ». Du lundi au dimanche à 8h55 (rediffusé à 14h20 et 16h25), le chroniqueur littéraire Philippe Vallet présente un livre et l’accompagne d’un entretien avec l’auteur. Parmi les plus récents « Maladie d'amour », de Nathalie Rheims (Leo Scheer), « Belle arrière-grand-mère », de Janine Boissard (Fayard), « Le collier rouge » de Jean-Christophe Rufin (Gallimard), et « Sigmaringen », de Pierre Assouline (Gallimard). Réécouter ici.

    Aucune recommandation spéciale pour l’été de la part du quotidien Le Monde mais toujours sa rubrique « Les trois livres de la semaine »,  sélection proposée par  le « Monde des livres ». Le 10 juillet : « Caliban et la sorcière », de Silvia Federici (Entremonde/Senonevero), « L’Œuf de dragon », de George R. R. Martin (Pygmalion), et Mr Gwyn, d’Alessandro Baricco (Gallimard).

    L’Express indique « Les 12 auteurs contemporains à (re)lire cet été » avec en tête toute l’œuvre de Gabriel García Márquez, suivi de Steve Tesich « Karoo » (Points), Alessandro Baricco « Emmaüs » (Folio), Chris Bachelder, « US! » (10/18), Scholastique Mukasonga « Notre-Dame du Nil » (Folio), Catherine Cusset « Indigo » (Gallimard), etc.Tous les livres cités sont disponibles en format poche.

    Surenchère de l’hebdomadaire Les Inrockuptibles avec « 15 livres de poche indispensables pour l’été ». Parmi eux Don DeLillo « Great Jones Street », (Babel), « Mythologies » de Roland Barthes (Points), « Trop de bonheur » d’Alice Munro (Points), ou « Le Petit dictionnaire amoureux de Venise » de Philippe Sollers (Pocket).

    Plus éclectique Fabrice Drouzy de Libération conseille « Dictionnaire, roman, bande-dessinée, récit… Des ouvrages pour partir jusqu’au bout du monde » avec « Bestiaire fantastique des voyageurs », de Dominique Lanni et Antoine Maiffret ( Arthaud), « L’usage du monde », de Nicolas Bouvier (La Découverte), ou « Errance en mer Rouge », de Joël Alessandra, (Casterman).

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu