Avertir le modérateur

  • Librairies : un léger mieux ?

    Si ces derniers mois, le monde de la librairie a connu de mauvais moments avec les fermetures de librairies dues aux augmentations de charges et à la disparition des réseaux Virgin et Chapitre, il semblerait que les spécialistes notent quelques raisons d’espérer.

    Le site GraphiLine.com  sous le titre « L'excellent résultat des librairies indépendantes »  écrit « Les librairies indépendantes affichent une hausse du chiffre d’affaires largement supérieure à la moyenne des petites entreprises, selon l'observatoire de la petite entreprise publié par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) et la Banque populaire. » Dans l’article, Odette Roquette, déléguée générale de l’association des libraires indépendants en région Auvergne (Lira) attribue cette évolution à l’action des libraires qui « revoient leur mode de fonctionnement. Compte tenu de la concurrence, de la vente sur internet, le libraire lui aussi communique avec des outils différents. Il a souvent un site internet voire un site internet de vente en ligne. Sinon il s’intègre à un réseau de vente en ligne des librairies indépendants pour résister à la concurrence d’Amazon, pour ne pas le citer ».

    Qualifiés de « véritables acteurs culturels », les libraires innovent, non seulement avec Internet comme outil de vente, mais aussi en animant leurs magasins avec des rencontres, des signatures ou des expositions.

    Le magazine Challenges présente le métier de libraire parmi ceux qui résistent le mieux à la crise et, analysant l’étude de la FCGA, note qu’elle évoque un « attachement renouvelé des consommateurs aux librairies traditionnelles ». La prudence reste cependant de mise et pour Yves Marmont, président de la Commission des études économiques de FCGA, « Il faut toujours relativiser les chiffres », « Ce n'est pas parce que les librairies ont fait + 8%, qu'elles vont faire + 8% également l'an prochain également. J'ai regardé les chiffres sur les 5 dernières années, il y a eu des hausses et des baisses. L'année dernière, le chiffre d'affaires avait chuté. »

    Dans La Voix du Nord, Ketty Cagnon et Pascal Jacson, libraires à Maubeuge (librairie Vauban et Par Mots et merveilles) qui participent à « Passions d’avril », fête des libraires indépendants de l’Association Libr’Aire organisatrice de manifestations gratuites dans la région, témoignent « C’est une façon de montrer qu’au niveau local, à Maubeuge et dans les environs, il y a de quoi faire, que si on se bouge il y a des choses, malgré tout ce que les gens peuvent dire. C’est aussi un acte militant, l’occasion d’attirer dans les librairies indépendantes, une démarche générale. »

    Autre preuve du dynamisme des libraires : la 16ème Fête de la librairie indépendante, et l’opération « Un livre, une rose » largement relayée dans la presse locale et nationale. Ses organisateurs écrivent : « dans un contexte de concurrence avec Amazon, de mise à l'épreuve du droit des auteurs et de grande mutation des habitudes de lecture, il est urgent de transmettre aux lecteurs ce que leur vocation et leurs compétences apportent de très précis à la vie des livres ». « Notre parti pris est de faire entendre les multiples voix de la librairie, de poser un acte de résistance face aux campagnes publicitaires qui encensent la révolution numérique tout en générant une confusion dans nos relations avec nos clients ».

    L'U-Dijon.jpg

    Photo : mots de soutien de clients dans la vitrine de la librairie « Lib de l’U », membre du réseau Chapitre, et qui a fermé ses portes le 10 février 2014 à Dijon. France 3 Bourgogne écrivait à ce moment là « deux repreneurs sérieux s'étaient faits connaître. Une grande maison d'édition et un indépendant avec un projet alliant livres et vins. Ils ont finalement décidé de renoncer. Le prix des loyers qui sont pratiqués rue de la liberté auraient pu les dissuader... ». La librairie employait 23 salariés.


  • Une journée (mondiale) du livre

    Saviez-vous qu’il existait une « Journée mondiale du livre et du droit d’auteur », un événement créé en 1995 par l’UNESCO avec l’objectif de promouvoir « la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur dans le monde » ?


    Le site IDBoox nous apprend même que « Plusieurs pays comme la France, la Belgique ou le Luxembourg prolongent cette journée jusqu’au 26 avril. Des manifestations sont organisées pour donner toute sa grandeur au livre sous toutes ses formes. Le thème de l’UNESCO pour 2014 est consacré à l’édition jeunesse. »


    En France, chaque ville organise des animations spécifiques. A Uzès, dans le Gard, la journée sera prétexte à lancer dans plusieurs lieux, (cinéma, université populaire, supermarché), le réseau « Passe livre », dont le Midi Libre explique le principe : « Il s'agit de s'approprier, le temps de sa lecture, un roman, une BD, un recueil de poésie, un livre jeunesse, et de faire des découvertes. Les emprunteurs n’ont pas besoin de s’inscrire, ils s’engagent seulement à prendre puis à remettre en circulation les livres dans l'un des différents lieux dépositaires (c'est gratuit). »


    Au Québec, Rivière-du-Loup et  sa bibliothèque municipale Françoise-Bédard convient les habitants à venir se faire photographier avec leur livre favori ou à participer au concours littéraire « Lire au Loup » et à Saint-Georges de Beauce, c’est le 24 avril que la librairie Sélect et le Grand Marché proposent un déjeuner littéraire ayant pour thème « Accords littérature et mets ».


    A Paris, ce sont les fans de Mafalda, personnage créé par le dessinateur argentin Quino, qui ont la possibilité de visiter une exposition qui lui est consacrée au siège de l’UNESCO, 7 place Fontenoy, 75007 Paris.


    Enfin, le 23 avril est également le début du mandat (2014-2015) de Port Harcourt (Nigeria), ville nommée Capitale mondiale du livre 2014. Port Harcourt a été choisie par l'UNESCO, l'Union internationale des éditeurs (UIE), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA) « en raison de la qualité de son programme, en particulier l'accent qui y est mis sur la jeunesse et l'impact de ce programme sur l'amélioration de la culture du livre, de la lecture, de l'écriture et de l'édition au Nigeria ».


    Où que vous soyez sur la planète, l’UNESCO publie une carte interactive répertoriant les diverses manifestations animations, conférences, rencontres, lectures, organisées dans le monde autour de cette journée, tout en sachant que rien ne unesco,uzès,midi libre,québec,rivière-du-loup,librairie sélect,st-georges de beauce,mafalda,quino,port harcourt,"un livre,une rose",christian lacroix,san jordivous empêche de lire un livre et de faire partager votre plaisir les autres jours de l’année.


    Le 26 avril, se déroulera l’opération « Un livre, une rose » fête de la librairie indépendante organisée par plus de 480 librairies en France et en Belgique francophone. Les clients se verront remettre à cette occasion une rose et un exemplaire d’un abécédaire illustré par le couturier Christian Lacroix intitulé : « Un livre peut en cacher un autre ».

     

  • La Grande Librairie de François Busnel

    Cela ne semblait pas évident de concevoir et d’animer à la télévision une émission sur les livres après l’empreinte qu’avait laissé Bernard Pivot avec « Ouvrez les guillemets », «Apostrophes », et « Bouillon de culture ».
     
    Pourtant c’est le pari que réussit « La Grande Librairie » de François Busnel diffusée depuis 2008 le jeudi soir à 20h 35 sur France 5 (rediffusée le dimanche à 23 h). Une chaîne de service public moins exposée à l’audimat qui a permis au rendez-vous littéraire de s’installer et de fidéliser un public.

    Une émission qui doit aussi son succès à la pertinence de son animateur, au savant dosage d’écrivains en tous genres, et au temps qui leur est donné pour parler de leur travail. L’émission a même battu son record d’audience le 10 avril en réunissant 504 000 téléspectateurs qui ont assisté au dialogue entre le très rare Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature 2008, venu présenter son livre « Tempête » (Gallimard), et Pierre Rabhi, pionnier de l’agro-écologie, apôtre de la décroissance, et auteur de « Semeurs d’espoirs » (entretiens avec Olivier Le Naire - Actes Sud) (photo).
     
    François Busnel complète son rendez-vous hebdomadaire avec, une fois par mois, « Les Carnets de Route », série de documentaires où il parcours le monde à la rencontre de grands écrivains. Débutée en 2011 avec la littérature américaine contemporaine, l’émission a également évoqué les écrivains anglais, et irlandais avec « Gens de Dublin » diffusée le 17 avril 2014. Ces entretiens sont disponibles en DVD.
     
    François Busnel est un passionné venu à la littérature sur le tard, après un passage par le journalisme et l’enseignement de la philosophie. Aujourd’hui, l’univers du livre occupe une grande partie de sa vie professionnelle. Depuis 2004, il dirige le magazine spécialisé Lire (fondé par Bernard Pivot) et après avoir été rédacteur en chef  de la rubrique livres de L’Express de 2006 à 2008, il en est resté l’éditorialiste.
     
    Sa vie privée semble aussi être dédiée au livre, non seulement parce qu’il dévoile dans Côté Maison « qu’il y a des bibliothèques dans toutes les pièces » chez lui, mais aussi parce qu’elle crée la polémique lorsqu’il reçoit dans son émission l’auteure Delphine Le Vigan. Il expliquera plus tard dans Télérama « On était ensemble depuis trois ou quatre mois. Est-ce que vous savez ce que peut devenir une relation au bout de trois mois ? Peut-être que si on avait été ensemble depuis dix ans, je ne l'aurais pas fait. Mais lorsqu'elle est venue dans La grande librairie, elle avait déjà vendu des milliers d'exemplaires de " Rien ne s'oppose à la nuit ", elle figurait sur la liste du Goncourt, elle avait obtenu le Prix Fnac... Si vous me dites que c'était une erreur de l'inviter dans une émission littéraire, je l'entends. »  

    La Grande Librairie a son site internet où l’on trouve des informations sur les auteurs et leurs livres, sur le sommaire des émissions, et où on peut les revoir intégralement en replay.

     

    Grande-Librairie.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu